3 erreurs qui bloquent la conscience selon le bouddhisme

· 9 novembre 2018
Les erreurs qui bloquent la conscience sont liées à cette tendance occidentale qui consiste à interrompre les processus. On nous a enseigné que nous pouvions tout contrôler alors que ce n'est pas le cas. Chaque processus existe parce qu'il doit exister. Il prend le temps qu'il doit prendre. Il commence et termine quand il doit se terminer.

Pour les bouddhistes, cette obsession d’intervenir dans tout pour modifier la réalité produit différentes erreurs qui bloquent la conscience. Cela se passe quand nous nions ce qui nous arrive ou agissons à l’aveuglette pour résoudre quelque chose qui nous tourmente. Au lieu de nous rapprocher d’une sortie, ces choses se transforment en obstacles et nous empêchent de la voir ou d’aller vers elle.

La conscience, pour les Orientaux, est cette capacité de voir, de sentir et de comprendre le moment présentIl s’agit d’une lucidité qui n’émerge que quand nous équilibrons nos émotions et gérons intelligemment nos désirs. La vie n’est pas faite à notre mesure: nous devons nous-mêmes apprendre à avancer avec elle. Pour y parvenir, il est important d’identifier les erreurs qui bloquent notre conscience. En voici trois.

1. Chercher obsessivement

Le concept même de chercher signifie renoncer à l’idée que quelque chose est complet en soi. La recherche suppose une tension entre le désir de trouver quelque chose et ne pas savoir où cette chose se trouve. Dans toute quête, il y a une part d’angoisse. Cependant, lorsque celle-ci devient obsessionnelle, elle commence à se transformer en l’une des erreurs qui bloquent notre conscience.

Nous parlons de chercher une vérité, une réponse ou une expérience. Très souvent, nous le faisons parce que nous partons de l’idée qu’en trouvant ce que nous cherchons, une chose changera radicalement. Or, ce n’est pas le cas. Mais certaines personnes placent toutes leurs attentes dans cette chose à trouver.

Le présent a tout ce dont nous avons besoin. C’est ce que le bouddhisme nous enseigne. Tout ce que nous méritons, tout ce que nous pouvons comprendre et assimiler s’y trouve. Tout ce que nous n’avons pas, ne savons pas ou ne vivons pas dans l’ici et maintenant n’est pas présent parce que les choses doivent se passer ainsi. Les recherches obsessives ne font que nous brouiller encore plus.

les erreurs qui bloquent la conscience

 

2. Forcer le changement, l’une des erreurs qui bloquent la conscience

Certains changements se produisent quand les conditions sont présentes pour qu’ils surgissent. Et cela se produit de façon naturelle. C’est une chose qui coule paisiblement, lorsque nous sommes prêts pour que cela se passe. Par conséquent, forcer les choses n’a aucun sens.

Les bouddhistes nous invitent plutôt à travailler pour être plus conscients de nos pensées, sentiments et comportements, sans nous juger. Entrer en guerre contre nous-mêmes est l’une des erreurs qui bloquent notre conscience. En approfondissant ce que nous sommes, pensons et ressentons, les aspects négatifs commencent à perdre de la force.

Nous n’avons pas besoin de nous punir pour changer. Si nous n’avons pas modifié un aspect qui ne nous convient pas, c’est parce que nous ne le comprenons pas encore totalement. Lorsque nous le comprendrons, il commencera à se diluer.

3. Etre dans la prison du « devoir être »

Le devoir n’est pas une chose que l’on s’impose contre soi. Il y a beaucoup de « devoir être » qui viennent de l’extérieur et que nous adoptons souvent de manière automatique. Cela débouche sur des cycles au seins desquels la personne ne parvient pas à s’ajuster à ces ordres mais n’y renonce pas non plus. La conséquence n’est autre qu’un sentiment de culpabilité constant.

les erreurs qui bloquent la conscience

Un devoir qui ne s’accepte pas avec enthousiasme et conviction n’est qu’un moyen pour nous violenter nous-mêmes. Il nous éloigne de notre essence et ne cherche qu’à satisfaire les autres ou à nous éviter de faire face à la peur de la désobéissance. C’est une situation aliénante et perturbante. D’un côté, cela nous empêche de découvrir qui nous sommes réellement et, de l’autre, cela nous mène à un conflit interne permanent.

Le devoir est aussi une chose qui coule naturellement. Nous nous fixons des limites et des restrictions parce que nous savons qu’en renonçant à un bien immédiat nous pourrons en connaître un supérieur. C’est pour cela que nous le faisons joyeusement et avec conviction.

Toutes les erreurs qui bloquent la conscience sont liées à cette tendance qui consiste à résister face à la réalité. Nous voulons toujours forcer les choses. Tout cela naît de l’ego, de cette pulsion intérieure qui nous pousse à placer notre « moi » au-dessus de la réalité. Cela nous empêche de voir et de comprendre et nous conduit à la souffrance.