3 compliments qui détruisent l’estime de soi chez l’enfant

· 3 septembre 2016

Dans tous les livres de psychologie, on évoque souvent l’importance du compliment dans l’enfance.

C’est quelque chose qui, sans aucun doute, nous permet d’améliorer notre confiance en nous à cette époque de notre vie, et qui nous permet de façonner notre personnalité.

Nous complimentons notre enfant lorsqu’il réussit un examen ou lorsqu’il dessine quelque chose de très beau.

Mais, dire aux enfants qu’ils font bien certaines choses, leur manifester que nous approuvons le moindre de leur comportement, les rend-il si sûrs d’eux-mêmes ?

Cela leur garantit-il d’être heureux et d’avoir une bonne estime d’eux-mêmes ?

“Quand on m’attaque, je peux me défendre ; mais devant les louanges, je suis sans défense.”
-Sigmund Freud-

Le visage caché des compliments

3-compliments-qui-detruisent-l-estime-de-soi-chez-l-enfant

Sans aucun doute, il est important que nous félicitions nos enfants pour ce qu’ils font.

Un mot positif nous permet de les inciter à continuer, à développer leur capacité à atteindre leurs objectifs ou à faire toujours mieux.

Par exemple, si votre enfant réussit un examen et que vous le complimentez, cela lui donnera la force nécessaire pour continuer et pour avoir de meilleures notes.

Il aura davantage envie de faire des efforts pour corriger les petites choses qui ne vous plaisent pas.

Mais que se passe-t-il lorsque les louanges sont répétitives ? Que se passe-t-il lorsque les enfants espèrent toujours un compliment et que, pour une fois, il n’arrive pas ?

Les compliments peuvent nous amener à choisir le chemin le plus facile au lieu de nous inciter à nous surpasser face aux difficultés que nous pouvons rencontrer sur la route de nos objectifs.

De plus, les compliments peuvent nous faire stagner dans quelque chose que nous n’aimons pas.

Nous finissons par faire quelque chose uniquement pour obtenir un résultat positif et les compliments qui vont avec, alors même que cela ne nous plait pas.

Il est important que les enfants n’attendent pas une récompense à chaque fois qu’ils font quelque chose.

Les louange peuvent se traduire notamment, chez certains parents, par un cadeau dès que les enfants réussissent quelque chose.

Ils doivent pourtant comprendre que c’est leur responsabilité de réussir ce qu’ils entreprennent.

Ils doivent être conscients que les résultats ne s’obtiennent que par l’effort, qu’ils doivent travailler pour atteindre leurs objectifs.

“Celui qui fait le bien de manière désintéressée, sans intérêt pour les louanges et la récompense, finira par obtenir les deux. »
-William Penn-

Les compliments qui détruisent l’estime de soi

fille-estime-de-soi

Si nous nous concentrons sur les compliments que les enfants peuvent recevoir depuis leur plus tendre enfance, nous pouvons identifier 3 louanges fondamentales qui, au lieu de renforcer leur estime d’eux-mêmes, provoquent l’effet inverse.

1. Les compliments sur les capacités et non sur l’effort

C’est une erreur très grave qui entraîne de nombreuses conséquences négatives. Le travail est ce qui va compter au final, ce qui va réellement influer sur le résultat.

Même si vous êtes très intelligent, si vous ne faites pas d’effort, vous n’obtiendrez rien.

N’avez-vous jamais vu un enfant qui, malgré de grandes capacités, ne parvient pas à réussir à l’école ? Le manque d’effort est quelque chose de rédhibitoire pour réussir.

Il faut toujours encourager l’effort, car si nous complimentons la capacité, l’enfant n’aura pas une bonne estime de lui-même.

2. Les compliments exagérés

Certains compliments sont tout à fait exagérés. Vous voulez un exemple ? « Tu es un génie« , « Tu es un artiste« , etc.

Ces louanges peuvent avoir un effet totalement contre-productif chez les enfants. Au lieu de renforcer leur confiance en eux, vous allez faire tout le contraire.

Apprenez à faire des compliments plus réalistes : « j’aime telle chose chez toi » ou « tu as bien réussi ceci« .

N’essayez jamais de gonfler artificiellement l’estime de soi de votre enfant.

Si vous lui dites qu’il est un génie, il va finir par le croire ! Et cela ne va certainement pas l’encourager à produire des efforts.

3. Les compliments qui apportent une pression supplémentaire

Lorsque nous complimentons quelqu’un, nous lui mettons parfois une pression supplémentaire sur les épaules qui n’est vraiment pas nécessaire.

Si quelqu’un pense que nous sommes un génie, nous pouvons tomber dans le travers de toujours vouloir conserver ce statut.

Lorsque cette logique est appliquée à un enfant, la pression peut être trop lourde pour ses petites épaules.