Éduquer l’esprit sans éduquer le coeur, ce n’est pas éduquer un enfant

26 février 2016 dans Emotions 332 Partagés

Les relations émotionnelles établies durant l’enfance constituent une grande partie du futur d’une personne.

Ainsi, logiquement, celles-ci ont marqué notre éducation, nos habilités émotionnelles et sociales et ont été fortement transmises.

Ce qui permet d’éduquer un coeur, c’est l’idée que si aujourd’hui nous nous occupons de nos émotions, demain nous réduirons l’incidence des problèmes dérivés d’émotions conflictuelles.

Ces problèmes peuvent être simples et quotidiens ou véritablement graves, tels que la violence, le suicide ou la consommation de drogues.

A travers l’éducation émotionnelle nous pourrons développer un « moi » sain qui détermine la libération et la maturité émotionnelle, en obtenant la sensation d’efficacité et d’auto-réalisation.

L’une des autres raisons pour lesquelles nous devons éduquer notre coeur pour pouvoir développer notre esprit est que la plasticité neuronale propre à l’enfance nous aidera à modeler le développement cérébral, créant ainsi les bases du développement de circuits sains.

blessures enfants

La pratique fait le maître

Ce qui nous importe le plus, c’est de travailler sur les moments dans lesquels une émotion nous envahit, car c’est à ce moment précis que nous pouvons apprendre à les gérer correctement.

En d’autres termes, l’apprentissage est plus important à travers la pratique, car les émotions sont intangibles et abstraites et elles peuvent s’avérer difficiles à comprendre si on ne les a pas expérimentées.

Par exemple, les enfants chez qui l’on reconnaît des émotions négatives telles que la colère, apprennent à mieux les réguler et à les affronter avec succès.

Malheureusement, il est fréquent d’affronter les émotions de nos enfants, c’est à dire que s’ils se mettent en colère, nous les punissons ou nous nous mettons en colère à notre tour.

Face à cette réaction d’adulte, les enfants tirent la conclusion qu’ils ne doivent pas partager certaines émotions et, par conséquent, ils finissent par se déconnecter de celles-ci.

Cela ne fait pas disparaître l’émotion sur le moment, mais cela produit un trouble de la confiance entre l’enfant et ses parents.

une mere et son enfant

Éduquer son coeur est une tâche agréable

Bien que le terme « éducation émotionnelle » semble très attrayant, nous devons faire très attention au moment de la mettre en pratique.

L’idée, c’est que l’enfant apprenne à identifier les signaux que nous offrent nos sentiments et qu’il s’en serve comme base pour prendre des décisions adaptées au climat affectif qui règne dans son entourage.

Pour cela, nous devons transmettre un message clair à nos enfants : tous les sentiments sont bons, mais ce sont nos conduites qui peuvent être mauvaises.

Il est essentiel pour le développement émotionnel de se rendre compte que tout le monde ressent parfois de la jalousie, de l’avarice, de la désillusion, etc.

Cependant, il est important que nos enfants se familiarisent avec leurs émotions et qu’ils apprennent à les exprimer de la bonne manière.

Pour y parvenir, nous devons leur fournir les outils qui les aident à mettre tout cela en pratique. Il y a de nombreux enfants qui craignent leurs sentiments, parce qu’ils se sentent incapables de les dissocier de leur conduite.

enfants

En d’autres termes, il est très important que l’enfant comprenne que si vous l’avez parfois puni pour avoir exprimé sa colère, ce n’est pas à cause de l’émotion en elle-même, mais à cause de sa conduite.

Pour cela, nous pouvons leur raconter des histoires dans lesquelles un enfant a ressenti cette même émotion et qu’il a trouvé une façon de résoudre la situation.

Nous pouvons également les inviter à nous raconter ce qu’ils ressentent, à nous faire un dessin ou à écrire à propos de leurs émotions.

Grâce à cela, l’enfant doit apprendre à se calmer avant de penser et d’agir. C’est une bonne chose qu’il soit parfois en colère ou jaloux, mais il doit reconnaitre que l’activation qu’il ressent provient de l’émotion, peu importe laquelle.

Il ne s’agit pas de dire à nos enfants de se calmer, mais de les inviter à comprendre que certains états émotionnels peuvent être déplaisants pour tout le monde.

Ainsi, pour contrôler le comportement qui dérive d’une émotion, ils doivent comprendre qu’ils doivent traiter leur entourage comme ils souhaiteraient qu’on les traite à leur tour.

N’importe quelle stratégie qui implique des jeux, des contes et des dynamiques amusantes est adéquate pour favoriser les principes que nous avons commentés plus haut.

Dans ce sens, nous aiderons nos enfants à développer leur capacité à penser et à planifier de façon à ce qu’ils puissent éviter les situations compliquées et se développer correctement.

Source d’inspiration principale : « Surmonter les émotions destructrices » de Daniel Goleman

A découvrir aussi