Votre cerveau peut aussi vous guérir

· 11 janvier 2019
Lisez cet article intéressant sur le cerveau humain !

Votre cerveau change avec chaque nouvelle pensée, chaque nouvel apprentissage et chaque expérience que vous ajoutez à votre vie. Cet organe plastique, complexe et fascinant peut être notre meilleur allié lorsqu’il s’agit de prévenir et de traiter des maladies. Ainsi, comprendre que votre cerveau peut aussi vous guérir -avoir une influence positive sur un processus de guérison- peut vous permettre d’appliquer de nouveaux outils et de nouvelles approches mentales.

L’un des plus grands experts en matière de plasticité est sans aucun doute le docteur Álvaro Pascual-LeoneChercheur et professeur à l’Ecole de Médecine d’Harvard, est l’une des référence les plus inspirantes en ce qui concerne le cerveau humain et son potentiel.

Nous sommes conscients que la phrase « votre cerveau peut aussi vous guérir » peut nous faire penser à des choses erronées. Cet organe, par exemple, ne pourra pas nous guérir d’une maladie chronique. Cependant, il pourra nous permettre de l’empêcher dans de nombreux cas. Il pourra même freiner son impact si nous améliorons nos habitudes de vie.

Ainsi, comme nous le révèle le professeur Pascual-Leone, nous devons être capables de comprendre que nous avons le pouvoir de « sculpter » notre propre cerveau pour qu’il soit un allié et non un ennemi. Nous entourer d’un réseau social de personnes significatives, être curieux, réceptifs, penser de façon positive ou réduire l’impact du stress nous permettra sans doute de gagner du terrain sur la santé et le bien-être.

cerveau

Votre cerveau peut aussi vous guérir: soyons les sculpteurs de notre propre cerveau

Le cerveau est comme un univers empli de constellations complexes. Chaque jour, nous en apprenons plus sur cet océan cosmique qui s’étend au-delà de notre petite planète. Désormais, nous sommes comme des astronautes qui explorons et découvrons des données importantes sur les processus de nos réseaux neuronaux.

  • Nous savons, par exemple, que chaque expérience, pensée et comportement peut modifier notre cerveau.
  • Nous avons aussi découvert ce processus qui porte le nom de neurogénèsecette preuve évidente que notre système nerveux central peut continuer à générer de nouveaux neurones à n’importe quel moment de notre vie.
  • Des études comme celle réalisée par les docteurs Chunmei Zhao et Fred H. Gag, de l’Université La Jolla en Californie, nous indiquent l’importance que ce processus peut avoir au moment d’empêcher et de pallier l’impact de réalités comme la dépression, la perte de mémoire ou les maladies neurodégénératives.

Cet aspect est assurément l’une des aires les plus intéressantes des neurosciences. Surtout si nous pensons que jusqu’à très récemment, nous croyions que la capacité à générer de nouveaux neurones était restreinte jusqu’aux premières années de l’enfance.

Les gènes ne déterminent pas la chimie de notre cerveau

Nous devons toujours prendre deux aspects en compte lorsque nous parlons de neurobiologie: celui de la génétique et de l’épigénétique.

  • Que nous le voulions ou non, ces facteurs détermineront toujours le fait que notre cerveau a une plus grande ou une plus faible probabilité de souffrir de certaines pathologies.
  • Cependant, au moment de prévenir ces réalités, nous ne devons pas oublier une chose: les gènes ne nous déterminent pas à 100%. Nous avons le pouvoir d’initier de nouvelles pratiques et de meilleures approches mentales.

Par conséquent, devenir les véritables sculpteurs d’un cerveau plus sain et surtout plus plastique nous aidera à réduire l’impact d’un grand nombre de maladies physiques et psychologiques.

le pouvoir du cerveau

 

Un cerveau plastique est un cerveau sain et résilient

Votre cerveau peut aussi vous guérir parce qu’il a une capacité exceptionnelle: celle de la plasticité. Mais que signifie exactement ce terme?

  • La plasticité est la capacité qu’à notre système nerveux de se modifier lui-même pour répondre à l’environnement qui l’entoure.
  • Il s’agit également d’un avantage évolutif qui nous permet de mieux nous adapter aux défis et aux difficultés.
  • Lorsque nous parlons de plasticité, nous faisons référence à tous ces changements qui apparaissent dans notre cerveau après nos expériences.
  • La résilience est un clair exemple de neuroplasticité car elle définit cette capacité exceptionnelle à surmonter les adversités en générant de nouvelles stratégies et en en tirant des leçons.

Comment pouvons-nous « sculpter » notre cerveau pour qu’il intervienne dans notre santé?

Votre cerveau peut aussi vous guérir mais comment? C’est peut-être la question que vous vous posez. Nous savons déjà que la plasticité cérébrale est un outil essentiel pour affronter les défis de notre environnement.

On a aussi découvert que des facteurs comme la réserve cognitive nous permettent de mieux faire face aux maladies neurologiques. 

Les clés pour devenir ces architectes de notre santé cérébrale sont, en réalité, accessibles pour la majorité d’entre nous. Il s’agit de processus extrêmement bénéfiques pour le cerveau qui génèrent de nouvelles connexions, le stimulent, l’optimisent, prennent soin de lui…

Voyons quels sont ces points que nous conseille le neurologue Pascual-Leone.

Alimentation adéquate

Une alimentation variée et équilibrée est synonyme de santé. Nous devons toujours chercher des produits frais et biologiques et éviter l’abus de sucre ou de graisses saturées.

Par ailleurs, nous devons consommer en priorité des aliments riches en oméga 3, en magnésium, en tryptophane, en vitamine K, en antioxydants…

Exercice régulier

La sédentarité est un ennemi vorace pour la santé et pour l’humeur. Il est donc recommandé d’inclure un type d’exercice à notre routine. Sortir marcher une demi-heure par jour peut même suffire.

 

Méditation et pensées positives

La science étudie depuis des années l’impact de la méditation sur notre santé. L’université d’Harvard nous révèle par exemple les bénéfices du mindfulness pour réduire la symptomatologie de l’anxiété et du stress.

Par ailleurs, si votre cerveau peut aussi vous guérir, c’est parce que vous avez réussi, à un moment donné, à garder un point de vue positif et résilient. Les pensées positives améliorent la santé cérébrale, régulent les tensions et améliorent même la capacité à intégrer de nouveaux apprentissages.

Sommeil profond et réparateur

Certaines personnes n’ont besoin que de six heures de sommeil, d’autres en ont besoin de neuf… Quoi qu’il en soit, le plus important est que notre repos nocturne soit profond et réparateur. C’est un élément indispensable pour gagner en santé mentale.

Relations positives

Ce conseil est sûrement le plus connu. Notre cerveau a besoin de connexion sociale pour ressentir du bien-être et une satisfaction vitale. Qui plus est, pouvoir compter sur un réseau de soutien significatif nous aide à faire face à la dépression, renforce les connexions neuronales et nous fait gagner en réserve cognitive.

L’amitié est synonyme de santé, l’amour est source d’énergie… Les relations qui nous rendent heureux et ne nous créent pas de préoccupations nous font gagner en santé mentale.

Pour conclure, maintenant que vous savez que votre cerveau peut aussi vous guérir, n’hésitez pas: améliorez vos habitudes de vie. Souvenez-vous, tous les jours, que vous pouvez être le sculpteur de cet organe prodigieux capable d’influencer votre bien-être et d’empêcher certaines maladies.