Une étude surprenante sur l'optimisme

L'Université du Michigan a mené une étude sur l'optimisme à laquelle 75 000 personnes ont participé. La recherche a couvert un large éventail d'âges et a abouti à des conclusions très intéressantes.
Une étude surprenante sur l'optimisme

Dernière mise à jour : 20 décembre, 2020

La Michigan State University a mené une étude intéressante sur l’optimisme. Ce n’est pas la première à être faite sur ce sujet, mais c’est l’une des plus complètes. C’est également l’une des plus surprenantes en raison des conclusions auxquelles elle est parvenue.

L’optimisme est défini comme une attitude par laquelle on tend à valoriser la réalité d’une manière quelque peu déformée en soulignant ses aspects positifs ou favorables. Il s’agit alors d’une manière particulière d’interpréter les faits qui surgit parfois naturellement, du fait du caractère. D’autres fois, il correspond à une position philosophique à cet égard.

Cette étude sur l’optimisme a été menée par le professeur William Chopik et est considérée comme la plus complète du genre. Pour ce faire, les chercheurs sont partis d’un échantillon de 75 000 personnes, âgées entre 16 et 101 ans. Des personnes des États-Unis, d’Allemagne et des Pays-Bas ont été examinées.

“L’optimisme est la foi qui mène à la réussite. Rien ne peut être fait sans espoir et sans confiance.”

-Helen Keller-

Une femme qui sourit à pleines dents.

L’étude sur l’optimisme

L’étude sur l’optimisme visait à mesurer le niveau d’optimisme et les attentes des hommes et des femmes à différents stades de la vie. Des événements fréquents tels que le mariage, le divorce, un nouvel emploi, les décès, etc. ont également été pris en compte pour déterminer l’influence de ces événements sur cette vision positive de la vie.

Les participants dont la vie était marquée par des événements extraordinaires, qu’ils soient positifs ou négatifs, n’ont pas été examinés. L’étude se centrait sur les personnes avec un cadre de vie standard comprenant des gains et des pertes communs. En d’autres termes, des vies “normales” qui se sont déroulées dans des circonstances acceptables.

Les chercheurs voulaient également déterminer si les perspectives optimistes évoluent au fil des ans ou sont liées d’une manière ou d’une autre à l’âge. Des études antérieures ont montré que les gens ont tendance à développer plus d’optimisme à l’âge mûr.

Les événements difficiles

L’une des découvertes surprenantes de cette étude sur l’optimisme est que les événements tragiques ou difficiles ne semblent pas affecter de manière significative la volonté de voir les aspects positifs de la vie. Des situations telles que la mort ou le divorce n’ont pas modifié cette attitude de manière significative.

Il semble que la plupart des gens savent se concentrer sur les aspects positifs de la réalité, malgré l’adversité. La raison ? L’équilibre émotionnel est ainsi préservé.

Le directeur de l’étude William Chopik a observé que les gens sont plus résilients face à l’adversité qu’on ne le pense. On a tendance à croire que les événements tragiques changent radicalement la perspective de ceux qui les vivent. Or, les recherches ont montré que, même après de terribles expériences, les gens envisagent l’avenir avec espoir.

Optimisme et âge

Une autre donnée frappante de l’étude sur l’optimisme est la relation entre cette attitude et l’âge. De manière générale, de 16 à 70 ans environ, l’optimisme est toujours à la hausse. À ce stade de la vie, les personnes regardent l’avenir avec espoir et envie.

Apparemment, cela a à voir avec le fait que pendant cette longue étape, une série d’événements vitaux se produisent : de nouveaux amours, de nouveaux emplois, des études, la conquête de l’indépendance, etc. Cette dynamique influence positivement l’optimisme.

Après 70 ans, on observe un changement considérable. Chez la plupart des personnes, l’optimisme commence progressivement à décliner après cet âge. Cela s’expliquerait par le fait que les personnes sont focalisées sur leur vie passée et que la condition de santé se dégrade.

Une femme âgée heureuse.

L’importance de l’optimisme

D’autres études citées dans cette recherche suggèrent que l’optimisme est étroitement lié aux expériences de la petite enfance. Lorsque des liens significatifs et sûrs avec des adultes sont vécus pendant l’enfance, les personnes développent une vision positive de la réalité qui dure toute la vie.

Il existe également des données selon lesquelles l’optimisme et le succès sont des réalités qui se nourrissent mutuellement. Cela signifie que les personnes optimistes sont plus susceptibles d’accomplir ce qu’elles souhaitent accomplir ; à leur tour, leurs accomplissements renforcent l’attitude optimiste et l’espoir.

Cela pourrait vous intéresser ...
Qu’est-ce que le renforcement positif et comment l’utiliser ?
Nos Pensées
Lisez-le dans Nos Pensées
Qu’est-ce que le renforcement positif et comment l’utiliser ?

Le renforcement positif est une technique éducative qui permet de souligner le bon comportement d'un enfant. Nous en parlons ici.



  • Librán, E. C. (2002). Optimismo disposicional como predictor de estrategias de afrontamiento. Psicothema, 14(3), 544-550.