Le confinement changera-t-il notre caractère ?

20 mai, 2020
Le confinement et la situation actuelle changeront-ils notre caractère ? Certains disent que nous ressortirons de cette situation plus forts et que la société deviendra plus solidaire. D'autres, en revanche, mettent l'accent sur l'angoisse et la peur constantes liées au risque de contamination. 

D’une manière ou d’une autre, le confinement changera notre caractère. L’effet de la pandémie sera plus intense et traumatique chez certaines personnes, notamment chez celles qui ont perdu des êtres proches. Chez d’autres, la pandémie aura beaucoup moins d’impact sur le plan émotionnel, mais personne ne sera complètement insensible aux expériences que nous vivons à l’heure actuelle.

Les penseurs, philosophes et historiens ne sont pas tous du même avis au sujet de l’effet de la pandémie et du confinement sur notre caractère. Keith Lowe, un historien reconnu, signale que la société actuelle n’est pas aussi sage que celle de nos grands-parents et que les expériences vécues pendant la pandémie ne serviront pas tellement de leçons. Selon lui, la société continuera de présenter les mêmes défauts.

Le sociologue français Michel Wiewiorka n’est pas du même avis. Selon lui, cette expérience nous obligera à redéfinir nos priorités et à créer une société plus solidaire, plus harmonieuse, et dans laquelle le soutien mutuel est une valeur importante. Le virus, selon lui, impose une métamorphose dont nous devons tirer parti pour mieux faire les choses par la suite.

Adela Cortina, professeure d’éthique au sein de l’Université de Valence nous rappelle, pour sa part, que dans la lutte pour rester en vie ce ne sont pas les plus forts qui survivent mais ceux qui se soutiennent les uns les autres. Selon elle, c’est une valeur sacrée que nous devons préserver et garder à l’esprit.

Le confinement changera-t-il notre caractère ? Si oui, de quelle manière ?

À l’heure de se demander si le confinement changera notre caractère, il est important de clarifier au préalable ce à quoi cette dimension renvoie.

Le caractère détermine notre façon de réagir face aux événements. C’est une composante de la personnalité qui est la conséquence de nos expériences mais aussi de notre prédisposition génétique.

Ernst Kretschmer et William Stern sont les deux auteurs ayant le plus étudié cette dimension au cours du siècle dernier. Ils ont mis l’accent sur le point suivant : le caractère est composé de notre émotivité, de nos intérêts et de la résonance. Ce dernier élément fait référence à notre seuil de sensibilité face à un fait, une expérience ou un stimulus qui nous affecte.

Certaines personnes ont plus de résonance que d’autres. En fonction de cela, une même situation aura un impact différent sur les personnes. Voyons cela plus en détail.

Santé mentale et personnalité

Certaines personnes souffraient déjà d’anxiété avant l’arrivée du coronavirus. D’autres ont commencé à ressentir les effets de cet état psychologique pendant le confinement. Parmi tous les effets de la situation actuelle sur la santé mentale, ceux du trouble anxieux sont les plus fréquents.

Certains facteurs comme l‘incertitude professionnelle et personnelle, la peur d’une nouvelle épidémie ou l’effet du propre confinement tendent à aggraver le baromètre de l’anxiété.

À l’heure de se demander si le stress et l’anxiété dont nous souffrons pendant le confinement changeront notre caractère, il faut prendre en considération un facteur déterminant : la durée du confinement. Si cette situation se prolonge pendant plusieurs mois, nous ressentirons forcément certains changements, comme un plus grand pessimisme, une sensation d’angoisse et un état d’alerte.

Certaines études comme celle menée par le docteur Gran Shields au sein de l’Université de Californie signalent la même chose. Notre personnalité peut changer lorsque nous nous trouvons dans une situation de stress constante. Dans le cas contraire, si la situation stressante se résout assez rapidement, les effets seront moindres.

Le confinement peut sembler long

Si nos habitudes de vie changent, certains aspects de notre caractère changeront aussi

Depuis la perspective de la psychologie humaine, il existe une relation presque déterminante : l’environnement nous conditionne. Si un contexte change de manière subite et si nous sommes obligés de changer nos habitudes de vie, nombreux sont les aspects de notre caractère qui peuvent également changer.

Le simple fait de dépendre d’un masque pour aller travailler peut nous affecter. La peur d’attraper le virus sera présente et nous incitera à être très vigilants.

De la même manière, le fait de ne pas pouvoir se déplacer librement et de devoir maintenir une distance sociale sont des points qui peuvent nous affecter et favoriser la présence de certaines émotions peu agréables comme la tristesse ou encore la frustration.

L’impact de ces réalités dépendra de la durée des événements actuels.

Enfants et personnes âgées, les groupes de la population les plus affectés

Les enfants et les personnes âgées sont sans doute les groupes de la population les plus affectés par cette pandémie.

En ce qui concerne les enfants, notamment ceux âgés de moins de 14 ans, ce sont eux qui souffrent généralement le plus de la séparation avec leur environnement et leurs interactions. La socialisation, le jeu et le contact à l’air libre sont essentiels pour les enfants. Aussi, le fait d’être à la maison et d’être témoins de la préoccupation de leurs parents peut également les affecter et avoir un impact psychologique sévère.

En ce qui concerne les personnes âgées, nombreuses sont celles qui passent le confinement en pleine solitude tout en étant bien conscientes du risque que la pandémie représente pour ce groupe de la population.

Le confinement est le temps de la solidarité

Le confinement changera notre caractère : nous serons plus vigilants, mais nous pouvons en ressortir plus forts

Le confinement changera notre caractère d’une manière ou d’une autre. Comme commenté à plusieurs reprises, cela dépendra essentiellement de la durée de cette pandémie et des possibles changements pouvant se produire par la suite. Néanmoins, ce fait est indéniable : nous serons beaucoup plus vigilants et prudents en matière d’hygiène. Mais en matière de caractère, nous ressortons toujours plus forts d’une crise et de tout changement social.

L’adversité nous change, et ce, en révélant nos forces et en ravivant des valeurs et des capacités. Sur ce bout de chemin plus rocailleux qu’en temps normal, nous devons montrer le meilleur de nous-mêmes. Souvenons-nous du sens de notre vie, de nos objectifs et avançons avec audace et confiance.

Il y aura toujours autour de nous des mains tendues prêtes à nous aider.

  • Church, A.T. (2000). Culture and personality: Toward an integrated cultural trait psychology. Journal of Personality, 68(4), 651–703.
  • Grant S. Shields, Toussain. Lauren (2017) Stress-related changes in personality: A longitudinal study of perceived stress and trait pessimism. Journal Research Personality. 2016 Oct; 64: 61–68. doi: 10.1016/j.jrp.2016.07.008