5 traits qui identifient un agresseur psychologique

Nous pouvons identifier les agresseurs psychologiques à partir de traits caractéristiques. Par conséquent, il est important d'être vigilant et de savoir interpréter ce que pourraient être les véritables intentions d'une personne.
5 traits qui identifient un agresseur psychologique

Dernière mise à jour : 27 janvier, 2022

L’agresseur psychologique n’est pas toujours facile à identifier. Il existe une croyance selon laquelle on ne peut nous nuire que lorsqu’on nous attaque physiquement. Le problème, c’est que certains sont experts pour faire mal sans donner de coup ni utiliser d’objet. Mais ils causent autant ou plus de dégâts que ceux qui attaquent physiquement.

Machisme, brimades ou bullying, discrimination… Il existe d’innombrables raisons pour que quelqu’un se sente en droit de maltraiter celui qu’il juge plus faible. C’est l’une des expressions les plus fortes de l’inégalité et, bien sûr, cela a à voir avec l’idéal de réussite et la compétition permanente dans laquelle nous vivons.

« La violence psychologique vous rend, dans votre esprit, inutile. »

-Ana Isabel Gutierrez Salegui-

Nous les retrouvons n’importe où, n’importe quand. Dans la vie de famille, les relations de couple, les amis, l’école, l’université, le travail. Il n’y a pas d’issue. Ils sont là et leur présence ne peut être évitée. Mais nous pouvons les identifier à partir de leurs traits caractéristiques. Par conséquent, il est important d’être vigilant et de savoir interpréter ce que pourraient être les véritables intentions d’une personne.

Bien qu’il n’y ait pas d’unité de critères chez les psychologues et les spécialistes du sujet, l’agresseur psychologique a tendance à présenter des scores élevés dans les troubles de la personnalité, ainsi que dans les troubles dépressifs et la consommation ponctuelle d’alcool et de drogues. Nous allons dès maintenant voir les caractéristiques qui les définissent : il y en a cinq.

Homme avec des épines sur le dos parce qu'il est un agresseur psychologique

1. L’intolérance et l’agresseur psychologique

L’agresseur n’accepte pas les différences. Son monde est le seul monde possible et il n’accorde aucune valeur à celui des autres. Dans ses relations, il considère toujours l’autre comme inférieur.

Il traite les autres selon les caractéristiques que la société leur attribue. S’il les partage, il ne se rapprochera que de ceux qui s’identifient à lui. Sinon, il prendra ses distances et adoptera des attitudes de rejet. Il se laisse emporter par les préjugés sociaux. C’est pourquoi il est courant de le voir faire preuve de discrimination et de manquer de respect à ceux qui sont différents.

2. Rigidité

L’agresseur pense et agit comme s’il détenait la vérité. Il se moque bien des raisons des autres. Il a tendance à imposer ses idées quel que soit le contexte dans lequel il se trouve. Lorsqu’il s’agit d’établir des accords, il ne cède pas d’un pouce car il croit que ses points de vue doivent être acceptés.

Un agresseur psychologique croit qu’il domine toutes les situations et qu’il a toujours raison. Les autres se trompent et leurs idées dissidentes sont fausses parce qu’elles sont divergentes. C’est un leader négatif qui a toujours l’intention de se démarquer, de manipuler et d’être le centre de l’attention.

3. Pensée dichotomique

Triste femme soumise à un agresseur psychologique

Pour une personne avec cette configuration psychologique, tout est noir et blanc. Il n’admet aucune nuance d’aucune sorte. Ce que nous venons de voir les empêche de pardonner, de tenir compte de la situation de quelqu’un qui aurait pu se tromper ou, tout simplement, de reconnaître leurs propres erreurs.

L’expression « de l’amour à la haine, il n’y a qu’un pas » correspond très bien à un agresseur psychologique. C’est ainsi qu’il conçoit la vie : comme deux extrêmes qui, s’ils se touchent, produisent de terribles secousses.

Pour lui, les choses sont ou bonnes ou mauvaises ; il y a la vérité ou le mensonge ; vous gagnez ou vous perdez. Il réagit selon les principes avec lesquels il comprend la vie.

4. Hypersensibilité

C’est le genre de personnes qui ont du mal à gérer leurs émotions. Quand ils échouent, ils ont du mal à recommencer. Si, au contraire, ils réussissent, alors ils croient qu’ils sont parvenus à toucher le ciel avec leurs mains. Tout extrême est vicieux, dit la sagesse populaire. Mais l’agresseur psychologique voit l’extrémisme avec de bons yeux et l’applique même à lui-même.

Chez eux, il n’y a pas de véritable autocritique ; ils se jugent sévèrement mais superficiellement. Ils sont susceptibles d’être déprimés. Et ils tombent souvent dans de profonds abîmes dont presque personne ne peut les sauver.

Ceci est le produit de leur faible estime de soi. Cela les amène à rester dans un état d’anxiété permanent et à avoir tendance à se victimiser.

5. Le charme

abuseur psychologique à deux visages

Tout en gagnant la confiance de leur victime, il se comporte comme la meilleure personne du monde aux yeux des autres. Il est difficile pour les personnes qui l’entourent de découvrir ses véritables intentions. L’agresseur psychologique est un acteur digne de remporter tous les prix. Il surprend par son charisme.

Même lorsqu’il retire son masque et révèle son vrai visage, les autres personnes (surtout la victime) refusent de croire qu’elles ont affaire à un agresseur. Et la désillusion est si grande qu’il est probable que certains n’acceptent jamais cette terrible et déconcertante vérité.

Malgré tous ces traits, l’agresseur psychologique mène généralement une vie pleine de souffrance. Sa pire punition est de ne pouvoir vraiment aimer personne : c’est pourquoi il y a de la solitude et du vide dans sa vie de tous les jours. En fin de compte, il est aussi victime de lui-même.

Images reproduites avec l’aimable autorisation de Chris Missety, Tree Sisters

Cela pourrait vous intéresser ...
La violence psychologique agit comme les gouttes d’eau sur la roche
Nos Pensées
Lisez-le dans Nos Pensées
La violence psychologique agit comme les gouttes d’eau sur la roche

Dans cet article, nous allons vous parler de la violence psychologique, un autre type de violence qui peut être être comparé à la violence physique...



  • Beasley R, Stoltenberg CD. Personality characteristics of male spouse abusers. Professional Psychology: Research & Practice 1992; 23: 310-17.
  • Ferrer V, Bosch E, García E, Manassero MA, Gili M. Estudio Meta-Analítico de Características Diferenciales entre Maltratadores y no Maltratadores: El Caso de la Psicopatología y el Consumo de Alcohol o Drogas. PSYKHE. 2004; 13: 141-56.
  • Holtzworth-Munroe A, Stuart GL. Typologies of male batterers: Three subtypes and the differences among them. Psychol Bull 1994 Nov; 116: 476-97.