TikTok : les effets psychologiques du réseau le plus influent

19 novembre, 2020
Les vidéos TikTok sont créatives, parfois mêmes impactantes. Elles durent quelques secondes et sont devenues essentielles dans la vie de nombreux jeunes. Mais quels sont les effets psychologiques de ce fameux réseau social ?

La génération Z, autrement dit les jeunes nés entre 1997 et 2015, adorent TikTok. Pour ceux qui ne connaissent pas ce réseau social, il convient de signaler qu’il a été possible de boycotter le dernier rassemblement de Donald Trump à Tulsa grâce à cette application et à ses milliers d’utilisateurs.

Il fut seulement nécessaire de faire un appel à travers ce média demandant la réservation de places pour ledit événement. L’objectif apparut clairement ensuite : ne pas se présenter. La stratégie de boycott développée par TikTok a fait que entre 14 000 et 20 000 sièges sont restés vides.

Trump dut alors présenter son discours dans une salle à moitié vide, prenant ainsi conscience qu’existait un nouveau réseau social émergeant qui supplantait Twitter, Instagram et un Facebook, des réseaux qui perdent de plus en plus, chaque jour, la confiance de ses adeptes.

Quelle est la particularité de cette plateforme chinoise qui vit le jour il y a un peu plus de 4 ans ? Son principal attrait est qu’elle est dynamique, vertigineuse et créative. Elle s’adapte également à une époque où tout va vite, à un type de consumérisme reposant sur l’image et l’immédiateté.

TikTok consiste à créer des vidéos d’une durée minimum de 15 secondes et d’une minute maximum dans lesquelles chaque utilisateur génère sa propre création. Cette application dispose d’hashtags et permet de laisser des commentaires et des likes… Et le plus attrayant de tout, quelqu’un avec très peu de « followers » peut devenir rapidement viral.

TikTok : un réseau social influent.

TikTok, la nouvelle addiction des jeunes

Nous aurions tort si nous définissions TikTok comme un simple réseau de streaming vidéo. Il diffère grandement de YouTube et n’a que très peu à voir avec les autres plates-formes auxquelles nous sommes habitués, comme Instagram. C’est autre chose.

Il s’agit d’une fenêtre que nous regardons sans savoir très bien ce qui se passe, mais où tout va très vite et où nous restons piégé et accroché presque immédiatement. Les vidéos se lisent automatiquement sans besoin de cliquer.

Il n’y a pas de temps pour autre chose que d’observer, car sa conception est stratégique et est orientée pour regarder une vidéo après l’autre. Il n’y a pas de page d’accueil statique comme sur Facebook. La visualisation est automatique dès que vous activez votre profil sur ce réseau et, dès qu’une lecture se termine, la suivante commence.

Presque sans savoir comment, nous sommes accueillis par des danses originales, des poses, des exercices, des blagues, des animaux charmants, des personnes qui chantent, qui font des tutoriels, des scènes de films… TikTok c’est tout cela et infiniment plus. Les possibilités sont immenses et tout dépend de l’originalité créative de chaque utilisateur.

Quelles implications suppose ce type de format pour ceux qui l’utilisent ? Sachant surtout que les adolescents à partir de 12 ans peuvent s’inscrire sur cette plateforme… Quels effets psychologiques TikTok peut-il avoir sur eux ?

TikTok : un réseau social influent parmi les jeunes.

Des produits très créatifs mais avec un coût caché

Il vrai que ce réseau social valorise la capacité créative de ses utilisateurs. Il est possible de créer des vidéos originales en ajoutant de la musique, des filtres et des effets spéciaux. Il est possible de réaliser des playback, de ralentir l’enregistrement et de l’éditer facilement et rapidement.

Les résultats peuvent être étonnants. De plus, comme toute vidéo peut devenir rapidement virale sans que l’on ait beaucoup de followers, nombreux sont les jeunes qui aspirent à devenir une star dTikTok.

Quelle est donc implication psychologique de tout cela ? La vérité est que les conséquences sont plus profondes et plus complexes que nous pourrions le penser.

  • Nous l’avons dit, les jeunes de 12 ans peuvent déjà accéder à ce réseau. De sorte que nous pouvons voir des vidéos de filles de cet âge qui sont très tôt hypersexualisées afin de créer un impact et d’accumuler des followers.
  • De nombreux parents ignorent totalement l’existence de ce réseau social. Ils ne savent donc pas non plus que leurs enfants consacrent de nombreuses heures de la journée à cette application, tant pour regarder des vidéos que pour en produire eux-mêmes. Les responsabilités académiques sont fréquemment délaissées.
  • De nombreux adolescents ont commencé à montrer des comportements addictifs envers TikTok. Ils aspirent à être exposés en public pour devenir viraux. La production de vidéos est toutefois constante, de sorte que tous soutien reçu reste éphémère. Une nouvelle vidéo encore plus surprenante apparaîtra après quelques secondes.
  • Quelque chose ne va pas dans notre société si une partie des jeunes ne pense qu’à interagir et obtenir des like. Fonder l’estime de soi et son identité en fonction de ce que l’on accomplit dans ce réseau social entraîne des conséquences psychologiques néfastes.

TikTok, une subtile stratégie d’intelligence artificielle pour générer une dépendance

Toute technologie, application ou scénario virtuel possède ses avantages exceptionnels et ses dangereux inconvénients. Encore une fois, tout dépend de la manière dont nous utilisons ces ressources. Les réseaux sociaux comme TikTok captivent dès lors les plus jeunes grâce à une subtile intelligence artificielle qui crée des accros en masse.

La stratégie que suit TikTok avec l’utilisateur est hypnotique. Il cherche à le maintenir accroché à cette application pendant des heures.

Pour ce faire, l’utilisateur peut commencer par regarder le cover de leur artiste préféré, puis voir un chat danser, un professeur faire une expérience de chimie, deux jumeaux danser… Plus tard un tutoriel de cuisine, puis un bébé en train de faire quelque chose de drôle, puis quelqu’un fait une plaisanterie lourde.

L’enchaînement des vidéos ne s’arrête jamais. Et le plus frappant de tous : pas besoin de chercher quoi que ce soit. Les algorithmes et l’intelligence artificielle le font pour vous. Tout cela, comme nous pouvons bien l’imaginer, crée des utilisateurs toujours plus passifs et dépendants.

Ils présentent par ailleurs davantage de problèmes pour planifier, pour maintenir l’attention ou simplement de penser à autre chose que TikTok. Il arrive un moment où une partie de nos jeunes comprend leur monde, leur réalité et leurs motivations seulement à travers cet écran dynamique qui est toujours en perpétuel changement et mouvement.

Ce qui se passe autour d’eux n’a pas d’importance. Pire, ils ne voient même pas ce qu’il se passe. Là est le vrai danger, le vrai drame. Une bonne utilisation de ces ressources est donc ce qui fait la différence. C’est la frontière entre un divertissement original et sain et sa propre dépendance et souffrance. Gardons cela à l’esprit.