Test psychologique pour mesurer l’anxiété (ISRA)

15 janvier 2020
L'Inventaire des situations et des réponses d'anxiété (ISRA) est un outil qui peut fournir des informations précieuses lors de l'évaluation d'un problème d'anxiété. De plus, il facilite non seulement un éventuel diagnostic, mais il guide également l'intervention.

L’anxiété, dans ses diverses formes de manifestation, est l’un des plus importants problèmes de santé mentale. Avoir des instruments pour détecter sa présence est essentiel pour faire un bon diagnostic. Le test psychologique pour mesurer l’anxiété (ISRA), dont nous parlerons dans cet article, présente également des avantages différentiels.

Grâce à ses caractéristiques structurelles, il nous permet d’obtenir une information très détaillée et complète. Cela est vraiment utile à différents moments du processus de psychothérapie. Dans un premier temps, il facilite le diagnostic et l’analyse fonctionnelle du problème ; par la suite, il constitue une bonne mesure pour évaluer le progrès et l’efficacité du traitement.

Un homme essayant de mesurer l'anxiété qu'il ressent

Test psychologique pour mesurer l’anxiété (ISRA)

Situations et réponses

Le test psychologique de mesure de l’anxiété (ISRA) est un instrument fiable pour mesurer l’anxiété. Sa principale caractéristique est son format, qui se concentre sur les situations et les réponses à l’anxiété. Il décrit 22 situations spécifiques qui peuvent être anxiogènes, et pour chacune d’entre elles, il y a plusieurs réponses qui peuvent être déclenchées chez la personne.

Ainsi, la tâche de l’individu évalué consiste à s’imaginer dans chacune des situations présentées et de réfléchir à la façon dont il y réagirait. Ensuite, il doit indiquer la fréquence de chacune des réponses dans la situation présentée. Par exemple :

  • Situation : « Je suis confronté à un examen dont les enjeux sont importants, ou je dois passer un entretien pour un emploi important »
  • Réponses possibles : « Je pense que les gens vont remarquer mes problèmes ou la maladresse de mes actions », « Je fais trop de choses sans me décider »

La tâche de la personne sera de noter à quelle fréquence (0-4) elle réagit à un test ou à un travail en pensant que les autres remarqueront sa maladresse ou en y réfléchissant trop. Comme on peut le voir, tant les situations que les réponses sont présentées de manière très pratique et spécifique, ce qui facilite la réponse.

Évaluation des facteurs d’anxiété

Le test psychologique pour mesurer l’anxiété (ISRA) permet d’identifier les facteurs d’anxiété qui sont problématiques pour la personne. Il mesure spécifiquement quatre facteurs, pour lesquels il présente des situations possibles très concrètes. Voyons ci-dessous quels facteurs sont évalués et quelques exemples des éléments qui leur correspondent :

  • Anxiété de l’évaluation, la peur d’être jugé : si je dois parler en public
  • Situations d’interaction sexuelle et sociale : si une personne de l’autre sexe est très proche de moi, me touche
  • Anxiété en situation de phobie : quand je dois voyager en avion ou en bateau
  • Situations courantes de la vie quotidienne : quand je vais être en retard à un rendez-vous

Il est ainsi beaucoup plus facile de comprendre le type de trouble anxieux dont souffre une personne et les situations spécifiques qui le déclenchent. De plus, nous explorons leurs façons les plus fréquentes de répondre à des situations d’anxiété spécifiques, ce qui nous aide à concevoir une intervention personnalisée.

Les trois niveaux de manifestation de l’anxiété

Enfin, un autre des avantages comparatifs du test psychologique de mesure de l’anxiété (ISRA) par rapport aux autres tests est qu’il permet d’évaluer séparément les trois composantes de l’anxiété. L’anxiété se manifeste aux niveaux cognitif (pensées), physiologique (symptômes physiques) et moteur (comportements).

Le plus curieux et le plus pertinent est que, souvent, ces trois niveaux ne s’associent pas. Une personne peut manifester une anxiété physiologique élevée et des comportements peu anxieux. L’ISRA fournit des options de réponse à chaque niveau afin que la personne puisse indiquer la fréquence à laquelle elles se produisent :

  • Cognitif : « J’ai des pensées négatives sur moi, comme si j’étais maladroit »
  • Physiologique : « J’ai les mains moites », « J’ai mal au ventre »
  • Moteur : « Je suis paralysé », « Je bégaie »

Une femme réfléchissant à comment mesurer l'anxiété
Avantages du test psychologique pour mesurer l’anxiété (ISRA)

C’est un instrument très complet qui, grâce à son système d’interaction situation-réponse, nous permet de connaître les propres réactions de la personne face à certaines situations. Il nous fournit une mesure générale de l’anxiété et aussi un diagnostic différentiel de celui des quatre facteurs d’anxiété qui est problématique.

De plus, il nous permet de détecter à quel point l’anxiété se manifeste à chacun de ses niveaux. Tout cela nous donne des informations détaillées sur la personne à laquelle nous avons affaire et sur son problème. Ainsi, grâce à ces données, il est plus facile d’adapter les techniques d’intervention à leur problème spécifique.

 

Miguel Tobal, J., & Cano Vindel, A. (2002). ISRA Inventario de situaciones y respuestas de ansiedad. TEA ediciones.

Cano-Vindel, A., & Miguel-Tobal, J. J. (1999). Evaluación de la ansiedad desde un enfoque interactivo y multidimensional: el inventario de Situaciones y Respuestas de Ansiedad (ISRA). Psicología Contemporánea6(1), 14-21.