Quel est le tempérament de votre bébé ?

24 août 2017 dans Psychologie 50 Partagés

Maya Angelou disait, et peut-être avec raison, « j’ai un monument dans ce monde, c’est mon enfant ». Cependant, même si cette phrase est très belle, il est vrai que, dans la réalité, nous devenons parfois complètement fous/folles parce qu’ils sont trop turbulents ou, au contraire, trop calmes. En ce sens, chaque bébé naît avec un tempérament, auquel nous devrons nous habituer…

N’oublions pas que les bébés affichent leur tempérament dès leur plus jeune âge. En dépit du fait que l’éducation et les caractéristiques du contexte social dans lequel ils grandissent définiront peu à peu ce tempérament, leur personnalité ne cessera d’avoir une bonne partie du caractère avec lequel ils sont nés et dont ils ont hérité.

Le tempérament de votre bébé

Connaître le tempérament de votre bébé est basique car il peut nous donner une précieuse information à propos de la façon dont, par exemple, nous pouvons mieux l’éduquer. En fait, nous pouvons savoir très tôt comment sera le petit dans le futur (« Quand il sera grand, il aura du caractère… » ou « Comme il est tranquille ! »). Même si cela peut évoluer, certains aspects ne changeront pas ou ne se modifieront que très peu.

Ainsi, selon la science, nous retrouvons trois types de tempéraments très spécifiques. D’un côté, nous avons les « enfants faciles ». Ensuite, nous retrouvons les « bébés difficiles ». Enfin, il y a aussi ceux qui sont « apathiques ».

Bien évidemment, parler de cette façon en revient à généraliser. En d’autres termes, ces trois types de personnalité de bébés ne sont pas absolues. Un enfant peut avoir un pourcentage élevé d’apathie mêlé à un certain pourcentage de caractère difficile, par exemple.

Ainsi, il se peut que votre enfant soit un enfant facile, un peu turbulent et parfois apathique, ou bien apathique et parfois très facile à comprendre, etc. Mais même si cette classification n’est pas absolue, elle nous sert de guide pour comprendre le petit et apprendre à le gérer en fonction des particularités de son tempérament.

Les enfants au tempérament facile

Selon les études, 40% des bébés sont faciles. C’est-à-dire qu’on les éduque avec facilité, qu’ils ne présentent pas de problèmes de tempérament, qu’ils acquièrent des habitudes saines très simplement, etc.

Ces enfants s’adaptent très bien aux changements et apprennent à obéir aux ordres dès leur plus jeune âge. Ils sont normalement très souriants, aussi bien avec les personnes qu’ils connaissent qu’avec des inconnus. Ils ont le tempérament que tous les parents, en principe, voudraient pour leur enfant.

Les enfants au tempérament difficile

Les enfants à la personnalité difficile représentent 10% du total des bébés. Dans ce cas, il est nécessaire que les parents s’arment de patience à toute heure parce que ces enfants sont très complexes. En fait, ce sont d’authentiques experts pour mettre à rude épreuve la patience des parents.

En général, ces bébés s’irritent très facilement et n’acquièrent pas simplement des habitudes saines. Il est donc nécessaire de fixer des limites fermes, d’utiliser la didactique et de faire preuve d’amour pour adoucir son comportement car ces enfants ont tendance à ne pas se sentir sûrs d’eux-mêmes et aimés.


« Un bébé est un chèque en blanc pour la race humaine. »

-Barbara Christine Seifert-


Les enfants au tempérament apathique

En troisième lieu, nous retrouvons les enfants à la personnalité apathique. Ils représentent 15% des bébés et leur singularité s’exprime par leur tranquillité. Il est rare de les voir protester et ils s’adaptent parfaitement aux changement.

En fait, ce type de bébé présente une certaine indifférence face aux stimuli extérieurs, ce qui n’est pas nécessairement préoccupant. Ce sont des enfants qui n’accordent pas beaucoup d’importance au monde externe, qu’ils considèrent comme prévisible et peu surprenant (ou, du moins, plus prévisible et moins surprenant que pour n’importe quel autre enfant de leur âge). Par ailleurs, leur indifférence envers ce qui les entoure ne signifie pas que cela ne leur plaît pas : il s’agit plutôt d’un indicateur de conformisme.

Ainsi, ces bébés doivent être traités comme n’importe quel autre, en essayant de contenir ces aspects de leur tempérament qui sont plus problématiques et en renforçant ceux qui ne le sont pas. Connaître leur tempérament va donc être important au moment de leur enseigner quelque chose. Par exemple, les enfants très dynamiques apprendront plus facilement si nous les laissons essayer et si nous les corrigeons pendant qu’ils font cet essai ; de la même façon, nous réussirons mieux à enseigner des choses aux enfants calmes si nous leur expliquons quelques exemples avant et après leur permettre d’essayer quelque chose.

Enfin, nous retrouvons 35% d’enfants qui ne répondent pas exclusivement à ces patrons ; on dit qu’ils ont une personnalité mixte. C’est-à-dire, comme nous l’avons dit, qu’ils ont des caractéristiques de l’une ou de l’autre, à différents pourcentages.

En d’autres termes, s’il est vrai qu’un enfant peut être généralement tranquille, face à certaines situations ou dans des états concrets, il pourrait réagir avec tempérament ou se montrer apathique. Il n’y a pas de patron concret ou statique à 100%, même si nous pourrions bien en identifier un qui prédomine chez chaque enfant.


« Vous portez un bébé en vous pendant neuf mois, puis dans vos bras pendant trois ans et dans votre cœur jusqu’à votre mort. »

-Mary Mason-


Par conséquent, en prenant cet article comme base, pourriez-vous nous dire quel est le type de personnalité de votre bébé ? Même si ce ne sont pas des données absolues, elles peuvent vous servir de guide et vous être très utiles. Ainsi, apprendre à comprendre nos bébés est essentiel si nous voulons contribuer de façon intelligente à leur croissance.

A découvrir aussi