Surmonter la séparation des parents à l'âge adulte

14 décembre, 2020
Vous vivez mal la séparation de vos parents alors que vous êtes un adulte indépendant ? Nous vous livrons ici quelques conseils.

Comment surmonter la séparation de vos parents en tant qu’adulte ? L’expérience de cette réalité se vit parfois comme quelque chose de tabou. Au-delà de ce que nous pouvons croire, faire face à la rupture de nos parents se vit dans la confusion, voir l‘angoisse, alors même que nous avons déjà vingt ou même quarante ans.

Il est vrai que cette situation peut être plus délicate pour un enfant. Cela ne signifie pas pour autant que l’adulte est immunisé contre certaines émotions, conflits internes et même résistances

Certains soulignent, par exemple, que nous en venons souvent à voir la relation de nos parents comme une sorte d’institution sacrée. Nous nous disons même avec une certaine naïveté que le lien est éternel et incassable lorsqu’ils atteignent un certain âge.

Les couples se séparent toutefois, les mariages se brisent et l’amour s’estompe, tout comme la patienceLes séparations surviennent à tout âge, même les plus avancés, alors même que les enfants sont déjà adultes. Voyons donc ci-après comment ces situations sont vécues et comment elles doivent être gérées.

Surmonter la séparation des parents à l'âge adulte.

Comment surmonter la séparation de ses parents en tant qu’adulte ?

Depuis le domaine de la psychologie nous savons qu’aucun changement ou transition n’est facile. Être adulte ne rend pas la séparation de nos parents plus facile à surmonter.

Au contraire, cela peut ajouter des facteurs plus complexes auxquels nous ne sommes pas toujours préparés. Cette distanciation se produit généralement lorsque les enfants atteignent la vingtaine.

La raison ? C’est à cet âge qu’ils acquièrent leur indépendance. Qu’ils demeure encore ou non à la maison, ils sont déjà autonomes pour prendre leurs propres décisions, prendre soin d’eux-mêmes, faire leur vie et construire un avenir loin de leurs parents.

Les parents doivent alors faire face au syndrome dunid videdans lequel ils arrêtent de concentrer leurs préoccupations et leurs occupations sur leurs enfants pour se focaliser sur eux-mêmes. Ils découvrent alors parfois une réalité qu’ils n’aiment pas.

Se retrouver dans une relation qui n’est plus enrichissante, qui manque d’intimité et dans laquelle chacun a ses propres intérêts. Cette nouvelle réalité conduit alors au choix de la séparation.

Il est en effet toujours temps de commencer une nouvelle vie. Et la rupture est en outre parfois non seulement compréhensible, mais également nécessaire. Cela ne signifie néanmoins pas que les enfants l’acceptent de la même manière.

N’invalidez pas vos émotions, vous avez le droit de les ressentir

La société permet généralement davantage aux enfants de montrer leurs émotionsDe sorte que nous acceptons qu’un enfant de 6, 10 ou 12 ans, pleure, se mette en colère ou se sente dévasté par la séparation de ses parents. Il en va toutefois différemment pour les enfants adultes.

Nous devons cependant être clairs à ce sujet : il est normal et compréhensible de ressentir de la tristesse et même de la colère dans ce types de situations.La santé émotionnelle consiste à ressentir la bonne émotion au bon moment et à savoir comment la gérer.

Séparation des parents : comprenez et acceptez la situation

Le plus important lorsqu’il s’agit de surmonter la séparation de vos parents en tant qu’adulte, est d’accepter cette situation. Il n’est pas de votre responsabilité de résoudre quoi que ce soit, même si vous souhaitez jouer le rôle de médiateur pour résoudre les choses.

Cela n’est en effet pas toujours possible ou recommandé. Nous sommes parfois confrontés à une résolution que nous avons déjà vue venir et qui, au final, donnera à nos parents une autre occasion d’être heureux.

Accepter, comprendre et assumer cette nouvelle réalité est une obligation. Cela ne nous empêchera toutefois pas de ressentir de la tristesse et de la douleur face à cette nouvelle situation.

Soyez impartial dans la mesure du possible : ne prenez pas parti

Cette séparation peut parfois être le résultat de causes très spécifiques infidélité, maltraitance, comportement contraire à l’éthique… Il s’agit de circonstances dans lesquelles nous nous positionnons généralement du côté de la victime, que ce soit notre mère ou notre père.

Ces contextes sont cependant très délicats. Il convient donc de bien les gérer pour ne pas aggraver encore plus la souffrance.

L’idéal est donc d’être aussi impartial que possible. Nous éviterons également d’être une monnaie d’échange et de faire partie de ce type de chantage qui se pratique parfois lorsque les séparations sont problématiques. Il s’agit d’agir avec équilibre et justesse afin que la séparation se fasse de la meilleure façon possible.

Parlez de ce que vous ressentez avec quelqu’un qui n’appartient pas à la famille

Il est important d’avoir quelqu’un à qui parler de cette situation. L’idéal est de s’ouvrir à une personne extérieure à la famille, que ce soit un ami, un conjoint ou un psychologue.

Surmonter la séparation de ses parents en tant qu’adulte peut parfois être difficile parce qu’il existe un certain sentiment de culpabilité. C’est pourquoi il faut en parler avec quelqu’un.

Avec qui passerons-nous les fêtes ? À quoi ressembleront les visites chez nos parents, séparément ? Et si je m’entends mal avec l’un d’eux, comment sera ma relation désormais ? Évacuer les inquiétudes est un phénomène cathartique.

Mère et fille adultes.

Souvenez-vous de tous les bons moments qu’ils vous ont offert

Il ne sert à rien d’être en colère contre eux ou frustré par leur décision. Nos parents ne sont pas une entité indissoluble. Ce sont deux personnes avec leurs propres besoins, indépendantes et dignes de suivre leur propre cheminIls ont le droit de commencer une vie séparément s’ils en ont décidé ainsi.

Il est bon de se souvenir de ce que chacun d’eux vous a apporté pour mieux traiter cette situation. Souvenez-vous de leurs forces, de ce qu’ils vous ont appris, de la bonne influence qu’ils ont pu avoir sur vous.

Ne cherchez pas de coupable.  La vie est déjà compliquée : prenez des décisions qui favorisent votre bien-être. Cette situation ne changera pas l’amour qu’ils ressentent pour vous.

Une nouvelle étape commence et, à l’âge adulte, il est possible d’y faire face de la meilleure façon possible. Les changements sont toujours compliqués, mais ils peuvent nous mener à des moments plus gratifiants.