Stanislav Grof, vie et oeuvre

· 20 avril 2019
Stanislav Grof est l'un des pionniers actuels de la psychologie transpersonnelle. L'une de ses principales contributions a été l'exploration de différents états de conscience. Joignez-vous à nous pour découvrir les principales contributions de ce chercheur.

L’une des personnes les plus influentes en psychologie de nos jours est Stanislav Grof. Il est devenu célèbre grâce à ses recherches sur les états altérés de la conscience et la respiration holotropique. De plus, il est l’un des créateurs de la forme de la psychologie la plus récente, la psychologie transpersonnelle.

Stanislav Grof est né le 1er juillet 1931 à Prague, a étudié la médecine et s’est spécialisé en psychiatrie. De plus, il a suivi une formation en analyse freudienne pendant plus de 7 ans. Son expérience est inégalée. En effet, il se consacre à la clinique et à la recherche depuis plus de 50 ans. Incroyable, n’est-ce pas ?

Dans cet article, nous parlerons de la vie et de l’œuvre de Grof, nous explorerons l’univers du chercheur qui a étudié l’esprit à travers les substances psychédéliques et nous jetterons un regard sur ses principales contributions au monde de la psychologie.

Stanislav Grof et la psychologie transpersonnelle

En 1969, le terme psychologie transpersonnelle a été inventé, et c’est Grof qui l’a promu avec d’autres auteurs. Grof a en effet développé ces questions avec Jamer Fadiman Miles Vich, Sonya Marguiles et Anthony Sutich. De plus, il a travaillé avec Abraham Maslow et Ken Wilber. Et en 1978, Grof a fondé l’Association internationale de psychologie transpersonnelle.

Grof souligne que les autres formes de la psychologie accordent peu d’importance à la spiritualité. Animé par cette conviction, il a alors commencé à aborder différentes pratiques qu’il croyait pouvoir être intégrées dans l’étude de l’esprit humain. Il a mené des recherches avec des patients dans ces domaines. Ainsi, il a sauvé la spiritualité comme un aspect légitime de notre psyché.

Grâce à sa pratique clinique, à ses recherches en psychologie transpersonnelle et aux contributions d’autres créateurs, nous avons maintenant une vision plus large de la psychologie, qui englobe diverses approches et théories.

Stanislav Grof et la psychologie transpersonnelle

Stanislav Grof et les substances psychédéliques

Stanislav Grof s’est porté volontaire pour une étude à la faculté de médecine de Prague où il a eu sa première expérience avec le LSD. Après son expérience, il s’est intéressé à la recherche concernant ce type de substances. Et aux effets qu’elles pourraient produire dans notre cerveau. Avec un groupe de chercheurs, il a commencé à étudier la psilocybine, le LSD et la mescaline chez un groupe de 40 personnes.

Au cours du processus, ils ont effectué divers tests psychotechniques et examens biologiques. Le but de cette activité était alors d’examiner si chacune des substances produisait des effets spécifiques. Ou si, ensemble, elles produisaient des états similaires. De plus, selon Grof, il souhaitait vérifier l’existence d’une « psychose expérimentale », qui pourrait être d’une grande aide pour résoudre l’énigme de la psychose.

Pendant 20 ans, Grof a travaillé en laboratoire de psychothérapie avec des substances psychédéliques à Prague et aux États-Unis. Mais après l’interdiction de ces recherches pour, entre autres, ce qui pourrait conduire à l’utilisation de ces substances sur les chromosomes, il a déménagé à l’Institut Ealen, où il a écrit son premier livre.

La respiration holotropique

Après avoir déménagé, il a également développé, avec Christina Grof, la technique de respiration holotropique. Cette technique non pharmacologique produit des états similaires à ceux produits par les substances psychédéliques.

Si nous nous tournons vers l’étymologie, le terme holotropique vient du grec holos, qui signifie totalité, et trepein, qui signifie avancer. C’est-à-dire, holotropique signifierait le chemin vers la totalité ou le fait d’avancer vers elle. C’est donc un mode d’auto-exploration dans lequel on travaille avec la conscience et intègre diverses sagesses des traditions spirituelles.

Cette technique psychothérapeutique transpersonnelle classe les symptômes, les blocages ou les problèmes comme le produit de contenus oubliés ou refoulés auxquels on peut accéder par des états de conscience élargis ou des états holotropiques.

Maintenant, les questions qui sont abordées au cours d’une séance de respiration holotropique ont trait à différents états de conscience, ce qui inclut des domaines comme la périnatalité et les ancêtres.

oeuvres de Stanislav Grof

Les oeuvres de Stanislav Grof

Comme expliqué sur son site internet, parmi ses publications, il y a plus de 160 articles dans des revues et livres professionnels. Pour cette raison, nous avons décidé de sélectionner les œuvres qui, de notre point de vue, peuvent être les plus intéressantes :

  • A la recherche de soi. C’est un guide de développement personnel. Dans ce livre, il décrit des états qui sont considérés comme psychotiques dans certaines cultures. Et il fait des suggestions pour ceux qui vivent ce genre de sensations. Ainsi, il montre comment ces états d’esprit complexes peuvent être bénéfiques.
  • L’esprit holotropique. Dans ce travail, Grof décrit diverses expériences avec ce type de technique de psychothérapie transpersonnelle. Il montre à son tour l’intégration des expériences passées, des expériences mystiques et de la relation entre la mort et la renaissance.
  • LSD Psychoterapy : cet ouvrage est consacré au potentiel de guérison de la médecine psychédélique. C’est peut-être le travail qui a donné à Grof le plus de reconnaissance. Il contient un guide complet sur l’utilisation du LSD en psychothérapie.
  • Quand l’impossible arrive : aventures dans des réalités non-ordinaires. Il s’agit d’une autobiographie psychonautique de Grof qui permet d’accéder au monde intérieur de l’auteur à travers les cas et les expériences qu’il raconte au cours de sa carrière professionnelle.
  • Psychologie transpersonnelle : une approche globale et spirituelle pour épanouir sa conscience. Dans ce texte, Grof exprime les fondements de la quatrième force de la psychologie. De plus, il discute des modèles thérapeutiques des différentes écoles de psychologie et de psychiatrie. Et il y souligne les contributions de la psychologie transpersonnelle.

Stanislav Grof est actuellement professeur de psychologie au California Institute for Integral Studies (CIIS) à San Francisco. En avril 2016, il épouse Brigitte Grof, sa compagne de voyage. Tous deux alors parcourent le monde en organisant des séminaires et des ateliers sur la respiration holotropique afin de sensibiliser les gens à cette technique et de la rendre plus accessible. En résumé, Stanislav Grof est l’un des auteurs vivants qui a le plus révolutionné le monde de la psychologie ces dernières décennies.

 

  • Grof, S. (2002). Breve historia de la psicología transpersonal. Journal of transpersonal research, 2(2), 125-136.
  • Grof, S. (1994). Psicología transpersonal: nacimiento, muerte y trascendencia en psicoterapia. Editorial Kairós.
  • Puente, I. (2014). “Entrevista a Stanislav Grof: Psicología y Respiración Holotópica”. Recuperado de: , 20 (10).