Soyez des amours, des espoirs, des peurs, ne les retenez pas s'ils veulent tomber

Ce n'est pas la peine. Ne retenez pas ce qui veut tomber, ne vous nourrissez pas de rêves et d'espoirs de ce qui est déjà brisé, qui chancelle et qui ne te tient plus.
Soyez des amours, des espoirs, des peurs, ne les retenez pas s'ils veulent tomber

Dernière mise à jour : 19 août, 2022

Il est sage de l’assumer et courageux de savoir réagir à temps, car celui qui ne veut pas voir la réalité et porte son bandage et son armure tous les jours, à la fin se retrouve vide, vide d’illusions et d’estime de soi.

Nous savons que ces derniers temps une bonne partie de la psychologie s’est orientée vers nous proposer des stratégies adéquates pour réaliser bon nombre de nos rêves et objectifs. Nous avons appris ce que sont la pensée positive, l’auto-efficacité, la motivation, la confiance en soi…, mais que se passe-t-il lorsqu’une partie de ces choses atteintes commence à s’effondrer ?

Il y a des choses qui ne tiennent plus, des amours noir sur blanc et des espoirs fanés qu’on s’accroche à garder. Ce n’est pas approprié, il faut lâcher prise sur ce qui, par lui-même, veut déjà tomber… Même si ça fait mal.

Croyez-le ou non, la croissance personnelle nécessite également une compréhension habile des batailles qui ne valent plus la peine d’être menées, des portes qui doivent être fermées et des aspects de notre vie qu’il vaut mieux laisser de côté. Aujourd’hui, nous voulons réfléchir avec vous sur ce sujet et vous proposer également de vous souvenir d’une série de stratégies pour faire face à ces situations compliquées de manière plus appropriée.

enfant couché

Faux espoirs et espoirs de guérison

Nous sommes habitués à concevoir le mot espérance comme une dimension réconfortante et encourageante. C’est comme une tape dans le dos dans les jours de doute, comme un câlin dans les moments d’angoisse et une tasse de chocolat dans les après-midi de larmes. Cependant, plus qu’une émotion positive, l’espoir est aussi une dynamique cognitive à prendre en compte.

Dans cette dimension sous-tendent bon nombre de ces interprétations que nous faisons de tout ce qui nous entoure, qu’elles soient correctes ou non. Schémas de pensée, attributions et bilans personnels habitent aussi nos espoirs au quotidien. Hope est celui qui nous dit que “tiens encore un peu et tu verras comment tout s’arrange” ou cet autre “je suis sûr qu’à la fin il se rend compte que c’est moi qu’il aime vraiment”.

Nous parlons de faux espoirs, ceux qui ne cherchent qu’à nous réconforter à tout prix, ceux auxquels nous nous raccrochons en espérant que la réalité sera toujours à notre mesure, sans dissonances, sans lacunes. Maintenant, nous savons tous que dans ce monde parfaitement imparfait, rien n’est infaillible, que quiconque nous donne un “je t’aime” aujourd’hui nous donne son absence demain, et que ce que nous prenons maintenant pour acquis dans un moment peut être une incertitude redoutable.

lion avec papillon représentant la conscience

L’espoir de guérison, par opposition au faux espoir, est celui où il n’y a pas de résistance. C’est elle qui nous permet de voir les choses avec plus de clarté et de maturité, en étant conscient de ce qui n’est plus possible, et où elle nous invite aussi à voir l’horizon et la douce promesse que ce que nous avons perdu aujourd’hui peut guérir demain.. Parce qu’aucune défaite n’est la fin, mais le début de quelque chose de différent.

Comment laisser tomber ce qui ne tient pas

Personne ne laisse tomber quoi que ce soit sans s’être d’abord battu pour cela. Tout ce qui est aimé ou valorisé demande de grands actes de courage, un investissement personnel et plus d’un renoncement. Cependant, tout a une limite, et cette barrière infranchissable qu’il ne faut jamais abandonner est sans aucun doute notre estime de soi, notre identité, notre équilibre émotionnel.

Et puis, sans savoir comment, un jour vient où tout bascule, où l’on abandonne les peurs, où ce qui était dépassé et douloureux tombe pour laisser place à une nouvelle réalité satinée de paix intérieure et de bien-être…

Pour éviter ces situations, nous vous suggérons de prendre en compte une série de stratégies pour ouvrir les yeux sur l’espoir guérisseur, celui qui sait regarder au-delà pour aller de l’avant.

papillons qui s'échappent

Apprendre à accepter la réalité de ce qui se passe dans notre environnement

Il existe un livre très intéressant intitulé “Loving What Is” de Byron Katie. Dans ses pages, il nous enseigne la valeur de savoir accepter les réalités qui se produisent autour de nous, qu’elles soient émotionnelles, professionnelles ou personnelles. Il ne s’agirait pas du tout de se résigner, mais de pouvoir s’aimer pour continuer à avancer et ainsi promouvoir de nouveaux et meilleurs changements selon ce que l’on mérite.

  • Croyez-le ou non, les gens ont un “radar” interne qui nous dit quand quelque chose ne va pas. Pourtant, parfois on ne veut pas le voir car cela signifierait devoir faire face à quelque chose auquel on n’est pas préparé : une rupture, un changement…
  • Il faut voir cet inconfort, ce malheur comme une invitation claire et directe au mouvement, à l’action, en évitant surtout de nourrir de faux espoirs. Nous devons garder à l’esprit que lorsque ce malaise devient chronique, il cesse d’être un stimulus pour nous tacher de négativité. De souffrance.
Les tournesols symbole d espoirs

Ce qui veut tomber, tombera tout seul tôt ou tard. Reporter l’inévitable est une forme de torture qu’il ne faut pas encourager, car après tout, abandonner n’est pas toujours un acte de faiblesse, au contraire, dire au revoir à temps est le reflet de quelqu’un d’assez fort et courageux pour lâcher prise.

Cela pourrait vous intéresser ...
A partir d’aujourd’hui, je ne laisserai plus rien ni personne me décourager
Nos Pensées
Lisez-le dans Nos Pensées
A partir d’aujourd’hui, je ne laisserai plus rien ni personne me décourager

Je me suis proposé d'investir en moi, de faire en sorte qu'à partir d'aujourd'hui personne ne m'enlève mon envie et mon encouragement.