Si vous avez donné le meilleur de vous-même sans réussir, tournez la page

15 juillet 2016 dans Psychologie 1199 Partagés

Si vous vous plaignez chaque jour de ce qui vous est arrivé, c’est parce que cette personne si courageuse que vous avez à l’intérieur de vous demande à être écoutée et assainie.

Cela vous arrive parce qu’elle sait que, pour tourner la page, vous avez besoin de vous pardonner et de comprendre que, même si quelque chose de mal vous est arrivé, vous avez donné le meilleur de vous-même.

De fait, vous ne pouvez pas vivre avec ce poids sur votre conscience durant un temps indéfini, car ce n’est pas bon pour vous et vous ne le méritez pas.

Rappelez-vous que les conséquences d’une action doivent être matérialisées, mais ne doivent pas forcément être éternelles.

Vous avez suffisamment souffert et, même si vous ne voulez pas le reconnaître, vous avez accepté les critiques, éprouvé un sentiment de honte et fait l’objet d’un jugement moral.

Cependant, ce sont des choses qui arrivent : lorsque nous nous confrontons à nos décisions, nous courons le risque de nous tromper et la meilleure volonté du monde ne peut pas nous en empêcher.

“Je voulais seulement…”

Il est certain que d’agir avec bonté est un comportement sous-évalué dans notre société. Certaines personnes appellent même cela une “bonne intention”, comme pour occulter leur couardise et se donner des excuses.

Cependant, d’autres se trompent en essayant d’agir correctement et ne se cachent pas derrière leurs intentions louables, car elles assument que ce qui s’est passé dans leur vie n’était pas du tout ce qu’elles espéraient.

Femme-fenetre-sur-la-poitrine

Vous êtes peut-être arrivé à un point où vous regrettez que les choses aient évolué de telle ou telle manière, et ce “je voulais seulement” ou ce “ce n’était pas mon intention”, sont les fruits du sentiment de culpabilité que vous éprouvez depuis le moment de votre échec.

Ces deux phrases sont le symbole d’une certaine frustration qui, au lien de pousser le cœur à réagir, l’a brisée en mille morceaux.

“Je suis comme tout le monde : faible, capable de n’importe quelle gaffe, 

mais une bonne personne en principe.”

-Junot Díaz-

Vous ressentez peut-être de la pression dans votre poitrine et de la repentance.

Cela ne vous sert à rien que la personne affectée vous ait pardonnée ou que la situation soit terminée, car votre esprit vous dit que vous auriez pu mieux faire.

Vous ne pouvez pas revenir en arrière pour changer les choses, car votre porte de sortie se trouve dans une autre direction.

Osez faire un pas vers le pardon

Si vous voulez sortir de votre situation, l’unique porte de sortie vers laquelle vous pouvez vous diriger, est de vous pardonner.

Si vous êtes convaincu que vous devez cesser de vous sentir mal, vous devez oser faire un pas en avant.

Vous ne parviendrez à sortir de la tempête que si vous sortez ces événements de votre tête et que vous en finissez avec vos préoccupations.

Il est important que vous soyez capable de ne pas vous plaindre de quelque chose que vous ne pouvez pas modifier.

Grâce à vos bonnes intentions, vous avez la possibilité de tout recommencer à zéro, et de découvrir que personne n’est parfait et vous non plus, même si vous aimeriez sûrement que ce soit le cas.

“Le pardon est une vertu des courageux.”
-I. Gandhi-

Femme-profitant-de-la-solitude

Avoir commis une erreur ne vous transforme pas en une mauvaise personne. Un échec ne doit pas être le juge de toutes les émotions que vous avez.

Vous devez avoir confiance en vous, vous devez vous valorisez et vous aurez plus d’occasions pour démontrer que vous êtes une bonne personne.

Pour réfléchir sur ce sujet, pensez au fait que les erreurs ne vous définissent pas, mais elles vous aident à devenir la personne que vous êtes.

Continuez à donner le meilleur de vous-même

Pour terminer, nous voulons vous dire que vous devez libérer votre conscience de tout ce qui vous fait du mal.

Le monde a besoin de personnes qui se laissent guider par un cœur humble et plein de bonté, même si les résultats ne sont pas toujours au rendez-vous.

Nous avons besoin de donner le meilleur de nous-mêmes aux personnes que nous aimons au quotidien. Nous devons être à leurs côtés si elles ont besoin de nous ou d’un simple conseil.

Mais, et si nous nous trompions ? Vous devez alors vous pardonner car vous avez assumé vos responsabilités et pris des risques.

“L’amour et la bonne volonté sont inestimables pour le genre humain.” 
-Florence Scovel-

Arbre-rose-en-forme-de-coeur

Il est certain que l’intention ne semble pas plus importante que le résultat, mais cela ne veut pas dire pour autant que nous devons prioriser la concrétisation d’une action plutôt que sa conception.

Nous ne devons pas oublier que la volonté peut déplacer des montagnes et que sans elle il nous serait incapable de soulever ne serait-ce qu’une pierre.

Ne vous auto-flagellez pas et essayez de vous donner une nouvelle chance.

A découvrir aussi