Si l’amertume prend le pas sur la joie, alors ce n’est pas de l’amour

· 5 avril 2016

On ne peut pas tout faire par amour, puisque tout n’a pas forcément la même valeur. Il peut être très préjudiciable d’avoir une telle philosophie.

Souvent, au nom de l’amour, on supporte des circonstances désagréables et on reste ancré dans des relations où l’amour est loin de régner.

La peur de la solitude, du changement de vie ou du futur nous mène à maintenir une relation qui ne nous apporte pas grand chose, qui n’ajoute rien à notre vie mais qui au contraire en ôte des choses, et qui nous amène plus de problèmes et d’amertumes que de joies.

Parfois, on pense que ce n’est que passager et que cette personne finira par changer, mais la plupart du temps, ce n’est pas comme ça que les choses se passent.

Si l’amour est absent, dit-on, et si on ne le sent ni dans son corps ni dans son âme…alors la relation est morte, et il est temps de prendre des décisions afin de remédier à cela, en marge des peurs limitantes.

 


« Peu m’importe que tu m’aimes beaucoup ; moi, ce que je veux, c’est que tu m’aimes bien, et un peu mieux chaque jour »

-Walter Riso-


L’amour a aussi une fin

L’hyper-romantisme nous a insufflé des idées très blessantes et malsaines sur l’amour et le couple. On nous a vendu, par le biais du cinéma, des chansons ou des poèmes, que l’amour, c’est ce qui donne un sens à notre vie, et que si cet amour est vrai, alors il durera pour toujours.

Cela n’est pas seulement préjudiciable pour notre bien-être émotionnel ; c’est également totalement faux.

L’amour ne dure pas pour toujours ; c’est normal, et prouvé scientifiquement.

Il ne donne pas non plus un sens à notre vie, puisque le sens de notre vie ne dépend pas de choses extérieures, mais bien de notre interprétation du monde, de notre capacité à apprécier les choses et à en profiter. Il n’est en aucun cas question de tout supporter au nom de l’amour.

Il est préférable et sain de tolérer certaines choses chez l’autre. Comme nous le savons tous, personne n’est parfait, c’est pourquoi l’autre devra tolérer des choses chez nous, tout comme nous, nous devrons tolérer des choses chez l’autre.

pareja-abrazada

Un problème se pose dès lors que l’on supporte certaines choses qui vont à l’encontre de notre identité, de nos valeurs ou de nos droits, ou encore tout simplement à partir du moment où on remarque que l’autre personne ne s’implique pas dans la relation, qu’il ne nous soutient pas, ne prend pas soin de nous.

Evidemment, c’est son droit de le faire et de vivre comme il l’entend, mais quand cela arrive, la relation prend fin, et on ne peut plus parler d’amour.

Evidemment, chacun aime à sa façon. Certaines personnes sont bien plus tendres et expressives que d’autres, mais pour autant, il est des détails que l’on ne doit pas passer sous silence.

Si l’autre vous aime, il vous aime comme vous êtes ; il n’a aucun intérêt à vouloir vous changer, vous faire du mal ou vous manipuler.

Après avoir réfléchi à tout cela, vous pouvez penser à la relation dans laquelle vous vous trouvez actuellement, et vous observer vous-même de l’extérieur.

Avez-vous souvent le sourire aux lèvres ? Passez-vous vos journées à vous disputer et à être triste ? Etes-vous plus à l’aise avec d’autres personnes que votre compagnon/compagne ? Soyez sincère avec vous-même, et répondez à toutes ces questions.

Comment puis-je donc prendre une décision ?

Si vous tirez la conclusion que l’amour brille par son absence, qu’il n’est plus là, mais que vos peurs vous empêchent de prendre une nouvelle direction, il serait convenable de réfléchir à cela avec un esprit rationnel et pratique ainsi que de tenir compte des choses suivantes :

  • Aimez-vous. Ne laissez personne vous maltraiter. Personne ne mérite d’être dans une relation où on l’ignore, où on ne prend pas soin de lui, où on ne le soutient pas et où on lui manque de respect.
    Mais si vous le permettez, alors cela continuera d’arriver. C’est pourquoi vous devez fixer des limites, malgré la peur du changement, car vous ne pourrez y arriver que si vous apprenez à vous aimer et à vous valoriser vous-même au-delà de tout le reste.
  • Apprenez à perdre. Les relations de couple ne se passeront pas toujours bien, et c’est une réalité à laquelle presque tout le monde est confronté à un moment donné.
    Quand cela arrive, n’essayez pas de forcer les choses, cessez de vous investir dans une relation que vous savez vouée à l’échec. La chose la plus sensée et intelligente à faire, c’est de savoir perdre, et de se retirer dignement.
  • Dédramatisez. Quelle est la pire chose qui puisse arriver si vous mettez fin à cette relation ? Vous n’avez pas besoin de cette personne.
    Avant de la rencontrer, vous ne saviez pas qu’elle existait, et vous vivez tranquille et heureux, c’est pourquoi elle n’est pas indispensable à votre vie.
    Le pire qui puisse vous arriver, c’est ce que vous êtes disposé à vivre, puisque vous devez affronter la situation avec calme, tout en sachant bien que vous n’avez besoin de personne pour être heureux, et encore moins d’une personne en particulier.
    Vous êtes le seul responsable de vous-même, et vous seul pouvez faire en sorte ou non d’éviter de tomber en dépression.
chica-esperanza