S’écouter, la clé d’une bonne communication

14 mai 2015 dans Psychologie 0 Partagés

Être à l’écoute des autres est une tâche difficile, car on a toujours une opinion ou quelque chose qui interfère entre ce que l’autre veut exprimer et ce que nous interprétons. Ce sont nos préjugés, en général, qui nous jouent de mauvais tours et qui rendent difficile la compréhension du point de vue de l’autre.

Écoutez en premier

Cependant, il existe des moyens pour pouvoir atteindre cet objectif, en faisant des petits pas qui nous mèneront à d’excellentes relations.

Pour mieux écouter et éviter les disputes inutiles, prêtez attention à chaque mot que prononce l’autre et restez en silence (même si ce que l’autre nous dit nous blesse). 

Une fois qu’il a terminé, exprimez votre opinion d’une manière claire, sans attaquer et lentement. Pour cela il est très important de prendre avant quelques secondes pour répondre, car ce temps aide à mettre les idées au clair et à savoir comment nous voulons les exprimer.

Une autre façon de bien écouter est d’accompagner le silence de l’autre car souvent les silences sont plus éloquents que les mots et nous interpellent. Dans ces cas, il est conseillé de ne pas parler et de regarder intensément dans les yeux de l’autre et dans la mesure du possible avec un regard doux et tranquille, exprimant le calme.

Ce dernier point est plus compliqué parce que quand nous sommes en colère notre corps l’exprime ainsi que nos yeux, et par conséquent dans une situation comme celle- ci, il est préférable de prendre encore une fois le temps, toujours en silence, pour retrouver le calme .

Lorsque la situation nous dépasse

Mais il y a des situations dans lesquelles nous sommes totalement dépassés et nous crions, donc l’autre crie encore plus fort et nous augmentons le volume, donc l’autre fait la même chose, alors tout devient hors de contrôle.

Dans ces situations, il est préférable de sortir, quitter la scène et quand arrivent les reproches tels que “tu n’écoutes jamais ce que je dis,” il est préférable de se retourner, et de prendre quelques secondes pour reprendre son calme.

Il y a toujours dans notre psychologie la lutte pour le pouvoir et le désir de “vaincre” l’autre, mais dans les relations humaines il ne s’agit pas de gagner ou de perdre, mais de se compléter.

De cette façon, nous pouvons créer des idées ensemble dans tous les domaines de la vie, mais le plus important, et ce qui va nous avantager, c’est de forger de meilleures relations et nous connaître mieux.

En étant toujours ouverts à l’autre nous pouvons générer plus de confiance, plus de liberté et plus de responsabilité, être toujours présents dans l’instant c’est-à-dire dans ce qu’on appelle le “ici et maintenant”.

En conclusion, il est toujours bon de faire attention à ce que l’autre dit, sans se perdre et en exerçant la liberté de choisir la façon dont nous allons nous mettre en relation, si ce sera de manière réactive ou proactive.

A découvrir aussi