Les scientifiques affirment que la marche nous apporte 7 bénéfices

25 avril 2017 dans Psychologie 353 Partagés

Le poète argentin Miguel Cantilo a écrit : « je sais qu’en fermant les yeux, je peux aller bien plus loin sans avoir à marcher ». Malheureusement, celleux qui suivent cette règle ne pourront pas profiter des bénéfices scientifiques et psychologiques de la marche.

Maintenant, après cette brève pincée d’humour, entrons en matière. Marcher, en plus de l’effet agréable que cela procure, présente d’excellents bénéfices. La science a étudié à diverses occasions cette pratique et est généralement unanime : la marche possède des avantages, aussi bien psychologiques que physiques.

Les bénéfices scientifiques et psychologiques de la marche

Les bénéfices scientifiques et psychologiques de la marche commencent par le fait que c’est une pratique très agréable. Une promenade peut vous permettre de vous sentir mieux, car c’est un exercice de faible intensité, d’aérobic, et qui nous permet de vivre un moment de paix au milieu de la tension de la journée.

Parmi les bénéfices d’une bonne promenade, il peut y avoir le fait de profiter d’un beau paysage, ou bien d’améliorer notre état physique, ce qui implique un état mental plus optimal. Une étude menée par l’Université de Tennessee, aux Etats-Unis, a conclu que les femmes qui marchaient tous les jours avaient moins de graisse corporelle que les autres plus sédentaires. Ce détail améliore la qualité de vie, en plus de réduire le risque de développer un caillot. De plus :

Marcher vous aidera à mieux trouver le sommeil

Le fait de marcher aide notre corps à libérer de la sérotonine. C’est un neurotransmetteur dérivé de l’acide aminé, connu sous le nom de tryptophane, qui augmente la production de mélatonine. La mélatonine régule les cycles du sommeil, c’est pourquoi la marche est optimale pour mieux trouver le sommeil et pour qu’il soit de meilleure qualité.

De plus, la sérotonine est essentielle dans la gestion du stress. Il n’est pas étrange ni mauvais de marcher lorsque l’on se sent inquiet-ète ou anxieux-se. De fait, à l’Université de Sao Paulo, il a été prouvé que le fait de marcher et de faire des exercices d’aérobic réduit considérablement la qualité du sommeil d’un groupe de personnes insomniaques.

Marcher permet d’être de meilleure humeur

Vous voulez être heureux-se et être de meilleure humeur toute la journée ? Selon l’Université de Californie, aux Etats-Unis, le fait de marcher libère non seulement de la sérotonine, mais aussi des endorphines. La combinaison des deux est un mélange idéal pour que vous vous sentiez mieux, car elles sont liées à ce que l’on connait populairement comme la chimie du bonheur.


« J’ai appris deux manière de lacer mes chaussures. L’une d’entre elles ne sert qu’à tomber. L’autre, elle, sert à marcher. »

– Robert Heinlein –


Marcher améliore l’espérance de vie

L’Ecole de Médecine qui se trouve à l’Université de Michigan, aux Etats-Unis, affirme que les individus de 50 à 60 ans réduisent de 35% les possibilités de mourir dans les 8 ans rien qu’en marchant. Voilà un détail qui rassure ! N’est-ce pas ?

Marcher permet de réduire et de prévenir la détérioration cognitive

Selon un étude menée par l’Université de San Francisco, aux Etats-Unis, plus on marche, plus la détérioration de certaines de nos capacités mentales se produit lentement avec l’âge. Concrètement, sur un échantillon de plus de 5000 personnes de 65 ans ou plus, marcher 3 kilomètres par jour permet de réduire les pertes de mémoire de 17%.

Marcher prévient l’apparition d’Alzheimer

Une maladie que l’on craint beaucoup, et qui parfois touche même les personnes jeunes, c’est Alzheimer. Malheureusement, malgré les moyens dont on dispose de nos jours, son avancée est imparable. Cependant, il semble que l’on peut bel et bien identifier certains facteurs de prévention. Parmi ces variables protectrices se trouverait l’exercice physique. Concrètement, une étude menée par l’Université de Virginie soutient que les personnes de 70 ans qui marchent au moins un demi kilomètre réduisent le risque de souffrir de cette démence de 50%.

Marcher nous aide à perdre du poids et à garder la ligne

Qu’on le veuille ou non, nous vivons dans un monde où l’aspect physique est important. Pour de nombreuses personnes, être en forme et avoir une ligne optimale est parfait pour se sentir plus sûr-e de soi et pour croire en ses possibilités. Et pas pour que les autres aient une meilleure image de nous, mais pour se sentir mieux soi-même.

Evidemment, la marche, comme le bon exercice d’aérobic qu’elle est, améliore notre état de forme. De plus, en tant qu’exercice très modéré, elle réduit l’impact dans le corps et réduit le risque de lésion. C’est pourquoi la marche est parfaite pour les personnes ayant des douleurs articulaires, par exemple.

Or, de plus, en tant qu’activité physique, la marche aide à brûler les graisses. De fait, la Journal of the American Dietetic Association affirme que les femmes qui marchent plus de 5 heures par semaine ont des niveaux de graisse corporelle très bas.

Marcher est idéal pour se déstresser

Comme nous l’avons déjà dit, le fait de marcher libère des endorphines et de la sérotonine, hormones à l’origine de la chimie du bonheur. Logiquement, donc, la marche permet de réduire grandement le stress. Selon le Journal d’Anthropologie Physiologique, marcher réduit les niveaux de cortisol, l’hormone résultat des états de stress et d’anxiété.


« Lorsque je suis arrivée au pays, je ne marchais pas ; comme je le dis toujours, j’ai eu bien plus de plaisir à apprendre à marcher sur cette terre de laquelle je ne me suis jamais séparée. »

– Alicia Moreau de Justo –


Comme vous aurez pu le voir dans cet article, la science confirme les énormes bénéfices scientifiques et psychologiques de la marche. Cela demande de la volonté lorsque l’on se sent si bien et au chaud sous notre couverture sur le canapé, surtout en hiver ; cependant en échange, la marche rapporte de nombreux avantages. Si vous manquez de motivation, peut-être un animal de compagnie ou une conversation avec des ami-e-s pendant que vous marchez peut être la réponse. N’oubliez pas qu’en marchant très peu, vous pouvez gagner beaucoup.

A découvrir aussi