Sapiosexualité : quand l’intelligence mène à l’attirance sexuelle

10 décembre 2017 dans Psychologie 1872 Partagés
couple uni par la tête

Sapiosexualité : tel est le terme utilisé pour désigner ces personnes qui considèrent l’intelligence comme principal facteur d’attraction sexuelle. L’origine du mot provient de « sapiens », qui signifie sage ou savant.

Les sapiosexuels réagissent émotionnellement face à des stimuli novateurs et prêtent peu d’attention à tout ce qui est répétitif. Ce sont des personnes possédant un trait que la psychologie de la personnalité définit comme une ouverture à l’expérience.

C’est précisément pour cela qu’au niveau de la séduction, les sapiosexuels se sentent particulièrement attirés par les conversations qui leur ouvrent l’esprit. Cette activation, qui n’est d’abord que mentale, finit par s’étendre à d’autres niveaux comme le niveau physique, le niveau affectif et le niveau érotique.

Ce phénomène touche les deux genres (c’est-à-dire qu’il peut se produire chez les hommes et chez les femmes). Même si l’on estime qu’il est plus commun chez les femmes ou qu’elles l’expriment davantage car elles ne sont pas aussi visuelles que les hommes et ont besoin d’autres stimuli pour tomber amoureuses.

Pour une personne sapiosexuelle, une intelligence marquée est le principal facteur dans le jeu de séduction.
Partager

femme qui écoute son compagnon

Intelligence érotique

Le psychiatre Lister Rossel soutient que le cerveau est le principal organe sexuel, bien au-delà de la peau et des organes génitaux. De son côté, la sexologue Emma Ribas considère que la séduction par l’intellect ajoute de la qualité à la relation car l’intelligence éveille un désir qui se traduit ensuite au niveau physique.

Pour les sapiosexuels, la conversation devient un jeu sexuel entre deux esprits. Ils adorent les surprises et l’inattendu. Ils se laissent fréquemment de l’espace pour que le désir surgisse et savent comment le maintenir à travers le mystère. C’est ce qu’on appelle l’intelligence érotique.

Bien, mais l’attraction de l’intelligence peut aussi supposer un danger, surtout pour les personnes ayant une faible estime d’elles-mêmes ou souffrant d’insécurité. Dans ce cas, des relations de dépendance peuvent s’établir à cause de la dévalorisation que les personnes avec une faible estime d’elles-mêmes effectuent souvent sur elles-mêmes. Admirent-elles ceux qu’elles croient intelligents car elles considèrent qu’elles ne le sont pas elles-mêmes ?

Les organes génitaux dépendent en grande mesure de notre cerveau.
Partager

Trouver l’amour à l’intérieur

Les réseaux sociaux donnent une visibilité, sous de nouveaux paradigmes lexicaux, à des concepts qui ont toujours existé. Selon le sociologue Francesc Núñez, chercher des étiquettes pour définir des relations n’a rien de nouveau : c’est un besoin humain qui veut que nous fonctionnions avec des stéréotypes et des préjugés afin de nous orienter dans notre vie sociale.

Ainsi, sapiosexuel est l’un des termes qui est devenu à la mode pour décrire une circonstance qui a toujours existé : l’attirance sexuelle pour l’intelligence de l’autre. Même si ce terme est nouveau, la relation entre l’intelligence et l’esprit en tant que facteurs d’attraction interpersonnelle date de l’époque du philosophe Platon, à peu près en 380 av. J.-C.

couple sapiosexuel

Les sapiosexuels se laissent séduire à travers les mots. Ils aiment avoir des conversations de qualité et des dialogues qui les stimulent ou les font fuir de la superficialité. Ils trouvent l’amour à l’intérieur de l’autre. Même s’il est vrai qu’être sapiosexuel ne veut pas dire que d’autres paramètres comme le physique ou la personnalité de l’autre ne sont pas pris en compte.

Il est aussi possible que ces personnes, de façon inconsciente, relient l’intellectualité de l’autre à une relation plus sûre et stable. D’une certaine manière, elles associent l’intelligence à une bonne capacité de prise de décisions et à une protection dans la relation.

La sapiosexualité est un aspect supplémentaire à inclure dans le reste des critères que nous utilisons pour choisir avec qui nous aimerions être. En définitive, si nous cherchons à passer du temps avec une personne, il vaut mieux qu’elle nous apporte des conversations intéressantes et qu’elle soit capable d’entretenir le mystère et le désir.

« L’amour est comme une échelle de gradation qui commence avec la beauté du corps pour ensuite s’approcher des idées et des gens qui bénéficient d’une intelligence privilégiée. »

-Platon-

A découvrir aussi