Quand rien ne vous plaît, peut-être est-ce parce que vous ne vous plaisez pas ?

27 février 2018 dans Estime de soi 189 Partagés
vous ne vous plaisez pas

Personne n’expérimente ou se maintient dans une situation de mal-être par envie. Même pas ceux qui sont connus sous le nom de « masochistes ». Au fond, nous souhaitons tous être en paix et aussi heureux que possible. Cependant nous ne trouvons pas toujours le chemin pour y parvenir. En fait, ce chemin est beaucoup plus complexe lorsque vous ne vous aimez pas vous-même.

La majorité des personnes ne sont pas nées et n’ont pas grandi dans des conditions idéales. Nombreux sont ceux qui ont été confrontés à des circonstances difficiles dès leur plus jeune âge. L’une des circonstances les plus récurrentes est d’avoir grandi dans un milieu hostile où la reconnaissance et la valorisation n’existaient pas.

Lorsque vous ne vous aimez vous-même, il faut toujours chercher dans un passé lointain. C’est dans celui-ci que se trouvent les raisons qui vous ont appris à vous évaluer négativement, à ne pas parvenir à valoriser vos réussites, et à ne pas pouvoir donner de sens à vos qualités. C’est dans votre passé que se trouve la graine vénéneuse qui vous pousse à vouloir être quelqu’un d’autre, à vouloir vivre une autre vie ou d’une manière ou d’une autre, à vouloir échapper de ce que vous êtes. Ce qui est positif est qu’il n’est jamais trop tard pour réparer ces dommages et pour parvenir à vous réconcilier avec vous-même.

« Vous êtes imparfait, de manière permanente et inévitablement imparfaite. Et vous êtes magnifique. »

-Amy Bloom-

L’idée que vous ne vous plaisez pas se manifeste ainsi

Le problème lorsque vous ne vous aimez pas vous-même est que cela finit par vous pousser à ne rien aimer. En réalité, le monde finira toujours par se convertir en une projection de ce que nous avons à l’intérieur de nous. Ce n’est pas le monde qui a des aspects agréables ou désagréables, nous le voyons nous-même d’une manière ou d’une autre.

je ne m'aime pas

Si vous ne vous plaisez pas, tout ce qui est en lien avec vous finira par être désagréable ou sans valeur pour vous. De cette manière, votre état moral peut changer facilement du positif au négatif et inversement. Vous finissez toujours par trouver dans chaque réalité un aspect qui vous mène à voir cette réalité avec déception.

Vous commencez beaucoup de choses et vous n’en terminez aucune car l’enthousiasme vous quitte. Vous trouvez toujours une manière de trouver un aspect négatif aux choses. Trop grand, trop petit, trop loin, trop près… N’importe quel aspect qui au début était neutre sera converti en quelque chose de négatif ou dépourvu de valeur. Et vous ne vous rendez pas compte de cela. Vous vous sentez simplement mal et vous le projetez, sans le vouloir. En réalité, vous souffrez d’une blessure ouverte qui vous fait mal.

Que se passe-t-il dans votre vie lorsque rien ne vous plaît

La non-conformité n’est pas un fait, mais un point de vue. Le monde et la réalité sont ce qu’ils sont. Chaque être humain attribue un sens à son univers. Notre perspective de la réalité évoque beaucoup plus de nous-même, que de la manière dont sont les choses.

Lorsque vous ne vous plaisez pas, vous ne parvenez pas non plus à donner un sens positif à ce que vous voyez, à ce que vous entendez, à ce que vous percevez, à ce qui vous arrive…

se valoriser

L’un des aspects les plus préoccupants de cela est que sans vous en rendre compte, cela se convertit en habitude pour vous. Votre esprit commence à agir de manière automatique. Cela fonctionne comme un détective qui est toujours à la recherche du pire angle. Comme vous le trouvez toujours, cela alimente votre idée du monde et de la réalité comme étant des choses déplorables.

Sans vous en rendre compte, vous avez choisi ce point de vue pour aborder la réalité. Mais vous ne le faites pas par plaisir. C’est simplement une manière de faire avec les empreintes d’un rejet qui vous a blessé jusqu’à la moelle. Votre déception envers tout ce qui vous entoure est simplement un moyen de gérer la douleur créée par le fait de ne pas vous plaire.

Que faut-il faire et qu’est ce qu’il ne faut pas faire

Ce que vous êtes, ce que vous ressentez et ce que vous pensez a certainement été ignoré, dévalorisé ou simplement rejeté au cours de votre enfance, à la maison ou dans votre environnement immédiat. Et il s’agit sûrement d’un fait répété.

En étant enfant, vous ne pouviez pas comprendre ce qu’il se passait. Vous avez simplement grandi avec l’idée que vous étiez et êtes « mauvais » en tout. Il est quasiment certain que ceux qui ont agi de cette manière avec vous ne s’aimaient pas non plus. Ils projetaient sur vous leur non-conformité. Ils étaient dans une position similaire à la vôtre aujourd’hui. Ils voyaient le mal dans leur jugement et ignoraient le bon. C’est une chaîne qui devient interminable jusqu’à ce que quelqu’un décide d’y mettre un terme.

non-conformité

L’idéal est que vous marquiez le « point final ». Vous terminerez ainsi avec cette histoire de malheur, de non-conformité et de préjugé. Bien entendu, nous avons tous des aspects reprochables. En revanche, nous possédons une valeur que rien ni personne ne peut remettre en cause. Nous ne sommes ni plus ni moins que les autres. Nous avons le droit de commettre des erreurs et également d’être heureux. Il est temps de construire une nouvelle perspective.

A découvrir aussi