Le sédentarisme : le problème du 21ème siècle

6 février 2018 dans Autres 55 Partagés
le sédentarisme

Le sédentarisme est un style de vie dangereux qui est devenu une véritable mode au 21ème siècle. Les personnes qui en souffrent sont celles qui réalisent très peu ou aucun type d’exercice physique, ce qui augmente le risque de souffrir de maladies diverses. Etant très lié à l’obésité et aux maladies cardiovasculaires telles que le diabète, le sédentarisme est considéré comme le fléau de l’ère contemporaine.

Bien souvent, en plus de ne pas se considérer en tant que telles, les personnes sédentaires se réfugient derrière leurs problèmes de santé pour continuer d’être inactives. En fait, elles croient que leur condition physique leur empêche de réaliser un quelconque type d’exercice physique lorsque la réalité est probablement le contraire : l’origine de leur mal-être est justement ce manque d’activité et le caractère chronique de leur condition sédentaire.

A quoi correspond le fait d’être sédentaire ?

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), les personnes sédentaires sont celles qui réalisent moins de 90 minutes d’activité physique dans la semaine. Selon les données de l’OMS, le sédentarisme est un problème qui affecte au moins 60% de la population adulte mondiale. On calcule que chaque année environ 2 millions de personnes décèdent en raison d’une pratique insuffisante d’exercice physique.

manque d'activité sportive

Pour comprendre le sédentarisme et tout ce qu’il implique, nous devons mettre de côté l’idée que les personnes sédentaires sont uniquement celles qui passent leur temps sur le canapé. Celles qui, pour des raisons professionnelles ou des circonstances personnelles restent assises toute la journée et restent immobiles sont également sédentaires. Que cela soit sur un bureau, en remplissant des formulaires, en lisant des livres… chaque tâche qui force à maintenir la même position pendant des heures est préjudiciable pour la santé.

Aussi, aller en courses une fois par semaine ou sortir la poubelle ne peuvent pas être considérés comme des types d’activité physique. Cette dernière fait référence à la pratique d’une activité qui met en mouvements tous les organes du corps. En fait, cela implique l’utilisation des muscles, le renforcement des os et le bon fonctionnement du système circulatoire.

Conséquences du sédentarisme

Malgré sa haute prévalence, la tendance à regarder de l’autre côté lorsqu’il s’agit de connaître l’impact du sédentarisme sur la santé n’existe toujours pas. Ce qui est certain est que ce mode de vie est un facteur de risque et qu’il peut causer de nombreuses maladies chroniques. Ses conséquences sont si graves qu’elles peuvent même entraîner la mort. Certains des effets préjudiciables les plus habituels sont :

  • Fragilité osseuse et musculaire : si vous ne pratiquez pas une langue, vous finissez par l’oublier. Dans le cas des muscles et des os, la même chose se produit. Si on ne fait pas d’exercice, ils se fragilisent, perdent de leur élasticité et de leur force. A la longue, cela peut se transformer en ostéoporose ou en atrophie, en déchirures, en tractions ou en contractures.
  • Fatigue chronique : le sédentarisme est responsable du fait que les personnes se fatiguent instantanément en réalisent une tâche quelconque : monter les escaliers, porter des objets, se pencher…
  • Obésité : quasiment toutes les personnes avec du surpoids sont sédentaires. En ne dépensant pas les calories qu’elles consomment, les graisses ingérées sont stockées dans le corps. Cela augmente ainsi leur volume et leur poids.
  • A la fois, l’obésité augmente le risque d’être victime de nombreux problèmes circulatoires et cardiovasculaires comme l’hypertension. De plus, l’accumulation de cholestérol dans les artères et les veines diminue le flux sanguin vers le cœur. Ainsi, le muscle cardiaque doit faire un effort plus intense afin que le sang puisse atteindre toutes les parties du corps de manière adéquate. Cela peut donner lieu à des maladies coronaires et à des infarctus.
  • Le syndrome métabolique est très lié au sédentarisme. Il englobe un ensemble de facteurs de risques et de troubles précurseurs de maladies chroniques tels que la cardiopathie ischémique et les diabètes de type 2.

L’obésité infantile

En tant que mode de vie, le sédentarisme est une autre habitude que nous apprenons très jeunes. Par pure imitation, les enfants prennent comme référence le comportement de leurs parents et les copient. Si le comportement habituel des parents est de passer leurs journées assis face à a télévision, du canapé au lit, il n’est pas étrange que les enfants prennent la même habitude.

De plus, les nouvelles technologies ont augmenté le temps que les enfants passent assis devant un écran. Ils passent chaque fois moins de temps à l’air libre en jouant au parc et chaque fois plus de temps devant la télévision ou les jeux-vidéos. Eduquer les enfants dans un environnement actif est primordial pour qu’ils se convertissent ensuite en adultes sains.

Le meilleur traitement : l’activité physique

Il ne s’agit pas de se convertir du jour au lendemain en athlètes professionnels. Si vous êtes sédentaire, assumez le fait que votre forme physique est faible et que si vous souhaitez l’améliorer vous devrez commencer de manière graduelle. Autrement dit, votre corps va beaucoup se plaindre, ce qui pourrait vous pousser à facilement retourner vers la vie sédentaire. Cependant, si vous pratiquez du sport en compagnie de quelqu’un d’autre, votre motivation intrinsèque pour réaliser de l’exercice pourrait augmenter.

Il se peut que le jour suivant vous ayez des courbatures et il se pourrait même qu’elles soient présentes pendant une semaine, mais vous remarquerez également que votre système répond de manière adéquate. Vous vous sentirez plus léger, plus énergique, de meilleur humeur… Et le plus important : vous gagnerez en qualité et en temps de vie.

sport

Evitez de vous arrêter

Réaliser les tâches domestiques habituelles comme laver ou repasser ou encore réaliser du jardinage sont des moyens d’être actif sans sortir de la maison. Vous pouvez également profiter, lorsque vous regardez la télévision pour faire des étirements légers ou encore pour pédaler sur un vélo d’appartement. Marcher dans la ville, accompagner votre enfant à l’école, aller en course à pied ou sortir le chien pendant un moment sont d’autres activités.

Pour éviter le sédentarisme au travail, réalisez des pauses chaque heure et réalisez des tâches qui vous obligent à être debout. Par exemple, remplir une bouteille d’eau, faire des étirements ou marcher quelques minutes après le déjeuner. Vous pouvez également utiliser les escaliers au lieu de l’ascenseur ou marcher dans le bureau pendant que vous êtes au téléphone.

Il est curieux de voir à quel point le sédentarisme peut mener le corps à la limite et le fatiguer sans réaliser un seul type d’activité ! Normalement, nous ne sommes pas conscients du fait que nous souffrons d’une maladie jusqu’à ce que nous en souffrions les conséquences. C’est pour cela qu’il est si important d’éduquer les enfants vers l’adoption d’habitudes saines.

A découvrir aussi