Rapprochez-vous de vos enfants, ne vous éloignez pas

5 juillet 2016 dans Emotions 315 Partagés

Au vu de notre style de vie, nous avons de plus en plus de choses à faire et de moins en moins de temps pour nous-même et pour ceux que nous aimons le plus.

Dans tout cela, se trouvent les enfants, les principaux affectés qui voient leurs parents s’éloigner de plus en plus d’eux.

Quand nous pensons à avoir des enfants, nous réfléchissons à la stabilité économique que nous pourrions leur apporter, et c’est bien sûr très important.

Cependant, nous oublions qu’au-delà de la stabilité économique, nous devons évaluer si nous pouvons et si nous sommes disposés à partager du temps de qualité avec eux.

Nous pouvons leur offrir toute une caisse de jouets, plein de contes et d’images fantastiques, mais s’ils n’ont personne avec qui jouer ou pour leur lire des histoires, cela n’a aucune valeur.

Un enfant apporte des grandes joies mais nous lance plein de défis.

Il faut les écouter, les connaître et leur faire comprendre, avec notre tendresse, qu’ils peuvent compter sur nous, qu’ils peuvent faire plein de choses avec leurs grands-parents, leurs frères et sœurs, leurs oncles et tantes, leur nounou, mais que le plus important, ce sont leurs parents.

Avoir des enfants ne fait pas forcément de vous des parents, tout comme avoir un piano ne fait pas du propriétaire un pianiste.

Manque de temps ou manque d’intérêt ?

Le problème intervient lorsque nous jetons à la poubelle des moments libres, que nous pourrions passer avec nos enfants.

C’est un problème très fréquent. Nous croyons que nous n’avons jamais de temps, alors que nous devrions réfléchir à la manière dont nous pourrions être plus productifs, et profiter au maximum des heures que nous avons pour nous-mêmes. 

Mere-et-fils

Il est évident, qu’en tant que parents, nous avons aussi du travail à la maison : faire la lessive, préparer à manger, laver et habiller les enfants…

Tout cela prend du temps, nous nous sentons épuisés et nous n’avons qu’une envie : nous reposer.

Mais nos enfants méritent de l’attention et nous devons faire un effort pour leur apporter un peu de ce temps que nous avons.

Souvenez-vous toujours que le meilleur cadeau des parents à leurs enfants, c’est le temps !

Le syndrome du parent absent pour ses enfants

Peut-être que vous pensez que ce n’est pas si grave, mais vous pourriez provoquer chez vos enfants le syndrome du parent absent, où le parent est bien présent, mais totalement inaccessible émotionnellement.

Notre seule présence n’est pas suffisante pour nos enfants. Nous devons être là pour eux, leur parler, les comprendre, partager des choses, rêver avec eux.

Il est très important de tenir compte de cela si nous ne voulons pas que nos enfants commencent à développer des comportements qui ne nous plaisent pas, comme par exemple :

  • Des problèmes à respecter les normes ou l’autorité d’une façon générale.
  • L’incapacité à réaliser un travail jusqu’au bout.
  • L’indiscipline et le manque de volonté.
  • Les comportements abusifs avec les collègues.
  • Le manque de sincérité.

Même si vous n’y croyez, tous ces problèmes que nous essayons de résoudre en criant et en punissant n’ont qu’une origine : nous-même.

Nous faisons mal les choses mais nous ne nous en rendons pas compte. Nous ne devons pas être des parents absents, nous devons être des parents présents. 

Ne vous tuez pas à la tâche pour donner le meilleur à vos enfants. Quand ils grandiront, ils ne se souviendront pas des cadeaux et des jouets, ils se souviendront des bons moments passés avec vous.

Le développement cérébral peut être affecté

Les problèmes précédemment décrits sont déjà graves et difficiles à résoudre, mais imaginez que le développement cérébral de vos enfants soit gravement affecté par votre comportement distant.

Cela n’est pas une affirmation lancée au hasard, mais le résultat d’une étude réalisée par des chercheurs de Sichuan University.

Dans cette étude, on a remarqué que les enfants qui passaient beaucoup de temps sans leurs parents, sans avoir de véritable contact, sans l’établissement d’un lien émotionnel, montraient des retards dans le développement cérébral.

Fille-de-dos

Le cerveau est immature. Les zones qui sont liées aux émotions ne sont pas dûment développées et ainsi, il y a une réponse déficiente vis à vis des stimuli auxquels les enfants ne sont pas exposés.

Nous pourrions penser que cela a un lien uniquement avec les émotions, mais cela va bien plus loin.

L’étude montre aussi qu’avoir des parents absents peut provoquer de graves problèmes d’apprentissage, ainsi qu’un coefficient intellectuel moindre.

“Donnez un main à votre enfant à chaque fois que vous le pouvez. Il arrivera un moment où il vous empêchera de le faire”
-H. Jackson Brown-

Parfois, il n’y a aucune différence entre des parents qui passent du temps avec leurs enfants et ceux qui ne les voient quasiment jamais.

L’importance, c’est de savoir se rapprocher d’eux, de partager des choses, de leur parler et de leur prêter attention.

Le problème des adultes, c’est que nous considérons que nos préoccupations sont plus importantes alors qu’en réalité, il n’y a rien de plus important qu’être présent pour ses enfants.

Mere-calin-enfant

Ce n’est pas seulement les problèmes que nous pouvons déclencher qui sont importants, c’est également tout le temps que nous sommes en train de perdre et l’irresponsabilité dont nous faisons preuve quand nous n’apprenons pas à nos enfants à faire leurs premiers pas dans le monde.

Pensez un instant à comment vous étiez quand vous étiez petits : vous vouliez des parents qui vous écoutent, qui soient là pour vous, non ? 

A découvrir aussi