Qu’est-ce que le lobe frontal ?

13 octobre 2018 dans Cerveau 0 Partagés
lobe frontal

Le système nerveux (SN) est un réseau de neurones et de cellules gliales d’une énorme complexité qui déterminera finalement nos comportements, nos pensées et nos émotions. Ces unités nerveuses, afin de remplir leur fonction, seront regroupées en structures plus grandes. Chacun de ces groupes apportera sa contribution à cette machinerie complexe. L’une des structures les plus remarquables du SN sera le cerveau. Lequel est divisé en une série de sous-structures appelées lobes. Parmi eux le lobe frontal, qui sera le protagoniste de cet article.

Tout d’abord, nous devons comprendre que les lobes sont définis à partir d’une division du cortex cérébralUne division qui se fait en fonction du rôle qu’ils remplissent dans les différents processus et de leur localisation. De sorte que si les cerveau était la terre, les lobes seraient quelque chose comme les continents.

Cette classification est très fonctionnelle dans la mesure où elle sert de carte pour localiser facilement certains points dans le cerveau. Le cortex cérébral est composé de 6 lobes fonctionnels : frontal, pariétal, occipital, temporal, insulaire et limbique.

Nous nous concentrerons dans le cadre de cet article sur le plus pertinent d’entre eux, le lobe frontal. Nous allons commencer par mettre en évidence la zone qu’il occupe, puisqu’elle représente le tiers de notre cortex cérébral.

Structure et fonctions du lobe frontal

Le lobe frontal est situé dans la partie la plus antérieure du cerveau, spécifiquement tout le cortex cérébral du sillon central. Il est considéré comme un lobe très important car il remplit des fonctions centrales dans le traitement de l’information, en particulier celles qui ont un caractère exécutif. Le lobe frontal est divisé en plusieurs régions qui lui confèrent une grande variété de fonctions.

lobe frontal

S’agissant de regrouper les différentes structures fonctionnelles du lobe frontal, nous pouvons parler de deux grands territoires. L’un d’eux serait le territoire correspondant au cortex moteur, qui remplirait des fonctions de nature motrice ; et l’autre territoire serait le cortex préfrontal, en charge des processus exécutifs, de la prise de décision et des différents aspects liés à la régulation des émotions.

Le cortex moteur

Le cortex moteur du lobe temporal est le gestionnaire des systèmes effecteurs du corps. Nous pouvons grâce à lui  effectuer toutes sortes d’actions motrices volontaires. Cette structure est responsable à la fois de la planification du mouvement et de transmettre les ordres aux muscles pour qu’ils se mettent en marche.

Il est important de noter que ce cortex est seulement responsable des mouvements volontaires, le système moteur involontaire est présent dans d’autres structures, telles que les ganglions de la base et le cervelet.

Nous pouvons trouver trois aires pertinentes dans le cortex moteur :

  • L’aire prémotrice. Elle est en charge de la planification et de la programmation des mouvements. Avant d’effectuer un mouvement, ces neurones se charges de l’établir les muscles et les étapes nécessaires à la résolution correcte dudit mouvement.
  • L’aire motrice primaire. Il s’agit du cortex qui est responsable de l’exécution des scripts préparés par le cortex prémoteur. Autrement dit, il est responsable de déclencher l’action du mouvement, envoyant les ordres aux muscles.
  • L’aire de Broca. Elle est responsable de la production du langage. Sa fonction est de coordonner les muscles phonologiques pour que le sujet puisse parler et prononcer. Elle joue un rôle dans la production de l’écriture. Pour en savoir davantage, cliquez sur le lien suivant.

Le cortex pré-frontal

Nous trouvons dans cette région le système exécutif. Et le processeur de l’information du cerveau humain. Le cortex préfrontal du lobe frontal est responsable de la cognition, du comportement et de la réaction émotionnelle des sujets. Il sert de médiateur entre de nombreuses autres structures dans le cerveau. Et joue un rôle fondamental dans la prise de décision.

cortex préfrontal et lobe frontal

Il convient de préciser que les fonctions exécutives sont un ensemble de compétences cognitives d’ordre supérieur. Elles contrôlent notre comportement et nos émotions. Autrement dit, tous les processus qui sont responsables de gérer, d’organiser, de coordonner et de diriger ; nous pourrions les comparer au processeur d’un ordinateur.

Nous pouvons distinguer au sein de ce cortex trois régions possédant une grande importance fonctionnelle :

  • Le cortex frontal dorsolatéral (CPDL). Il se connecte aux régions d’autres lobes et transforme la pensée en plans, comportements et décisions. Le CPDL est étroitement lié à des processus psychologiques supérieurs tels que la mémoire de travail, la métacognition, le contrôle attentionnel, la flexibilité cognitive, etc.
  • L’aire cingulaire. Sa fonction est fortement liée à la régulation des processus motivationnels. Elle est responsable d’inhiber ou d’inciter l’individu à agir. Elle est également responsable de certains processus liés à la régulation et au maintien de l’attention.
  • Le cortex orbitofrontal.  Il remplit la mission de contrôler l’affectivité et le comportement social. Il intervient dans le traitement et la régulation des émotions et des états affectifs. Le cortex orbitofrontal adapte le comportement en fonction du contexte.

Le lobe frontal est l’une des structures les plus importantes de notre cerveau. Son étude à travers les différentes techniques neuroscientifiques nous donne des informations précieuses. Comprendre sa structure et sa fonctionnalité nous rapproche davantage de la compréhension de notre biologie. Et nous donne des indices sur sa relation avec nos comportements, nos émotions et nos pensées .

A découvrir aussi