Qu'est-ce que la pensée symbolique ?

Qu'est-ce que la pensée symbolique ? Quel lien a-t-elle avec le langage, le dessin ou le jeu ? Découvrez-le dans cet article !
Qu'est-ce que la pensée symbolique ?

Dernière mise à jour : 10 décembre, 2020

Qu’est-ce que la pensée symbolique ? Savez-vous en quoi elle consiste exactement ? Comment se manifeste-t-elle ? La pensée symbolique nous permet de parler de ce qui s’est produit dans le passé et d’imaginer ce qui pourra se dérouler dans le futur. En d’autres termes, elle nous permet de sortir de la situation actuelle pour évoquer une autre réalité, passée ou future.

Ainsi, ce type de pensée nous permet d’aller au-delà de ce que les sens captent au moment présent, à travers les souvenirs, l’élaboration d’hypothèses, etc. Nous allons, au fil de cet article, étudier plus en détail les caractéristiques de ce type de pensée et les façons dont elle se manifeste.

Qu’est-ce que la pensée symbolique ?

Nous pourrions définir la pensée symbolique comme la capacité à penser à la situation présente. En d’autres termes, il s’agit d’un type de pensée qui permet de représenter, dans l’esprit, la réalité de l’environnement, en fonction de l’expérience vécue.

Le psychologue suisse Jean Piaget (1896-1980) a apporté de nombreuses informations sur la pensée symbolique quand il s’est efforcé de définir et d’expliquer les différentes étapes du développement cognitif traversées par les enfants. Selon lui, la pensée symbolique « implique que l’enfant soit capable d’utiliser des signifiants pour se référer à des signifiés ».

Jean Piaget et la pensée symbolique.

Jean Piaget

La pensée préopératoire de Piaget

Si nous poursuivons avec le schéma de Piaget, la pensée symbolique ferait partie de la pensée préopératoire, un concept plus large qui traverserait trois étapes au cours de son développement : 1) la pensée symbolique, 2) l’égocentrisme (l’enfant n’est pas capable de se démarquer de son propre point de vue) et 3) la pensée prélogique préconceptuelle.

Comme nous le voyons, la pensée symbolique de Piaget apparaît dans la sous-période préopératoire, qui va de deux à six ans. Voyons maintenant quelles sont ses manifestations.

Les manifestations de la pensée symbolique

Selon Piaget, lors de l’étape de formation et de consolidation de la pensée symbolique, une série de manifestations se produit dans le développement de l’enfant et facilitent ce processus. Il s’agit des suivantes :

  • Imitation différée.
  • Jeu symbolique.
  • Évocation verbale de faits non présents.
  • Dessins.
  • Images mentales.

En d’autres termes, à travers toutes ces manifestations, la pensée symbolique serait latente et se consoliderait progressivement. Mais comment s’exprime-t-elle chez les êtres humains ?

« Tout ce que vous pouvez imaginer est réel. »

– Pablo Picasso –

Comment s’exprime la pensée symbolique chez l’être humain ?

Nous avons vu quelques exemples lors des premières étapes de la vie, selon Piaget (de deux à six ans), mais nous allons maintenant creuser cette idée. Certaines des manifestations les plus importantes de ce type de pensée (pas toutes) sont les suivantes.

Le langage

Le langage est l’une des manifestations de la pensée symbolique. Comme cette dernière, il se base sur la symbolisation. Qu’est-ce que cela signifie ? Que les clés verbales avec lesquelles nous décrivons la réalité ne sont pas celles qui signalent : il s’agit d’une traduction dans des termes abstraits.

En fait, nous utilisons le langage pour représenter la réalité à travers les symboles, qui, dans ce cas, seraient les mots.La même chose se produit avec la pensée symbolique ; nous représentons quelque chose d’extérieur dans l’esprit, mais ce processus passe d’abord par un filtre, qui est celui de l’esprit.

Par ailleurs, quand nous lisons, par exemple, la pensée symbolique s’active, et c’est ce qui nous permet d’imaginer les lieux et les personnages que nous découvrons au fil de notre lecture. Une fois de plus, il s’agit d’une façon d’évoquer la réalité de l’extérieur dans l’esprit, à travers notre imaginaire.

En outre, tout l’univers décrit dans les romans ou textes de tous types a d’abord été créé dans l’esprit d’une personne. La pensée symbolique, c’est aussi cela.

Le jeu symbolique

Comme nous l’avons vu précédemment, une autre des manifestations de la pensée symbolique est le jeu symbolique. Ce dernier acquiert une importance particulière dans les premières étapes de la vie, quand le développement de l’enfant est en pleine expansion.

Le jeu symbolique est très important pour le développement. Et ce, notamment pour les premières relations sociales et pour acquérir les coutumes de la société.

À travers le jeu symbolique, qui se fonde en grande partie sur la pensée symbolique, les enfants représentent des personnages, des objets, des rôles, etc. à travers le jeu et différents jouets ou objets. Ils attribuent aussi des propriétés à des objets inanimés (par exemple, imaginer qu’une banane est un téléphone).

Le jeu symbolique apparaît parce que l’enfant possède déjà certaines ressources cognitives. Par exemple : l’abstraction, l’analogie (comparer deux objets parce qu’ils partagent des caractéristiques) ou la pensée symbolique.

Selon Piaget, le jeu symbolique apparaît autour de deux ans, qui est l’âge auquel l’enfant a une notion de l’objet permanent (il comprend que le fait qu’un objet disparaisse de son champ de vision ne signifie pas qu’il a réellement disparu). Après cet âge, la réalité est que nous ne cessons jamais de jouer (toute la vie !). Le jeu implique presque toujours un apprentissage.

« Le jeu est la forme la plus élevée de la recherche. »

– Albert Einstein –

Des enfants qui jouent.

Le dessin et la peinture

À travers le dessin, enfants et adultes représentent graphiquement une réalité. Par ailleurs, cette réalité ne se trouve souvent pas devant nous au moment où nous dessinons. En fait, nous reproduisons ce que nous voulons évoquer à travers des symboles (le dessin lui-même) grâce à la pensée symbolique, cette capacité à utiliser des signifiants pour nous référer à des signifiés.

Ainsi, d’une certaine façon, le dessin et la peinture nous permettent de représenter quelque chose d’extérieur, mais aussi les idées que nous avons dans notre esprit. Voilà ce qu’est la symbolisation.

Au niveau de la culture et de la société, nous retrouvons dans les dessins une grande partie de notre mémoire et de la mémoire de nos ancêtres (peintures rupestres, hiéroglyphes…). En d’autres termes, nous trouvons dans ces manifestations une grande partie de l’histoire qui nous a menés jusqu’ici.

On sait aussi que les dessins en couleurs ont permis à de nombreuses sociétés de transmettre leur identité, de laisser une trace des caractéristiques distinctives qu’elles possédaient et de l’héritage qu’elles pouvaient laisser au-delà de la survie physique. Les drapeaux en sont un bon exemple.

[featured-post url=”https://nospensees.fr/le-developpement-de-lempathie-dans-lenfance/”



  • Cellenieror, G. (1978) El Pensamiento de Piaget, estudio y antología de textos. Ediciones Península, Barcelona.
  • Landy, D. y Goldstone, R.L. (2007). How Abstract Is Symbolic Thought? Journal of Experimental Psychology, 33(4): 720-733.