Quels sont les types d’orientation sexuelle ?

· 25 octobre 2017

Au cours de l’adolescence, de 12 à 16 ans approximativement, l’orientation sexuelle se développe, tout comme les sentiments d’attirance interpersonnels. La majorité des êtres humains ressent une attirance pour le sexe opposé, une proportion plus restreinte la ressent envers le même sexe et d’autres encore la ressentent envers l’un et l’autre sexe.

En fait, quel que soit le cas, l’attirance interpersonnelle est conditionnée par des facteurs bio-psychosociaux. Ce conditionnement devient évident lorsqu’une émotion est si puissante, qu’elle nous fait choisir une personne ou une autre, uniquement par la force de cette émotion, même lorsque ce choix est peu compréhensible ou normatif.

Le comportement sexuel est complexe. Dans l’orientation sexuelle, les aspects liés au comportement ne sont pas les seuls à intervenir. D’autres facteurs tels que l’âge, la situation, les fantasmes et les sentiments l’influencent aussi. L’APA, Association Américaine de Psychologie, mentionne que toute conduite sexuelle qui ne blesse pas physiquement ou spirituellement l’individu, son partenaire ou des tierces personnes doit être considérée comme une variante sexuelle et ainsi être respectée.

types d'orientations sexuelles

« Concernent la question des relations, ma vision générale est que la liberté signifie liberté pour tous. Les gens devraient être libres de s’investir dans un quelconque type de relation qui les attire. »

-Dick Cheney-

Types d’orientation sexuelle

L’orientation sexuelle se réfère au modèle de l’attirance sexuelle, émotionnelle et amoureuse d’un groupe déterminé de personnes définies par leur sexe. L’orientation sexuelle et son étude peuvent être divisés en 4 groupes principaux.

Les personnes qui ressentent de l’attirance envers des personnes du sexe opposé seraient hétérosexuelles. Celles qui sont identifiées comme attirées par des personnes du même sexe appartiennent au groupe des homosexuel-le-s. Les bisexuel-le-s sont celleux qui ressentent une attraction envers des personnes des deux sexes. Enfin, les asexuel-le-s sont des personnes ayant une absence d’orientation sexuelle.

orientations sexuelles

Bien que la principale dichotomie dans la sexualité continue d’être le duo hétérosexualité – homosexualité, l’hétérogénéité dans ce qui se réfère à l’orientation sexuelle est chaque fois plus importante et de nouvelles terminologies apparaissent constamment. Parmi ces nouvelles tendances, nous trouvons notamment celles qui se basent sur des phénomènes subjectifs comme :

  • La pansexualité. Egalement appelée omnisexualité, poly-sexualité ou tri-sexualité. C’est une orientation sexuelle caractérisée par l’attirance sexuelle ou romantique envers d’autres personnes indépendamment de leur sexe et de leur genre. Ainsi, les pansexuel-le-s peuvent se sentir attiré-e-s par des hommes, par des femmes, mais aussi par ces personnes qui ne se sentent pas identifiées par leur genre, par exemple, les intersexuel-le-s, les transsexuel-le-s ou les intergenres.
  • La demi-sexualité. Elle se décrit comme l’apparition d’une attirance sexuelle uniquement dans certains cas pour lesquels un lien émotionnel ou intime fort s’est préalablement établi.
  • Lithsexualité. Les personnes ayant ce type d’orientation sexuelle expérimentent de l’attirance envers d’autres personnes, mais elles ne ressentent pas la nécessité que ce sentiment soit réciproque.
  • Autosexualité. C’est une attirance qui s’expérimente envers soi-même. Cela peut se comprendre comme une manière d’alimenter des sentiments d’amour propre.
accepter la différence

Les étiquettes qui font allusion à ce type de sexualité ne proviennent pas du domaine de la psychologie ou de celui de la biologie, d’où sont nés l’hétérosexualité et l’homosexualité. En fait, ces types de sexualité sont apparus en faisant partie d’un mouvement social en faveur de l’égalité, pour revendiquer et donner de la visibilité sur les différentes manières de vivre la sexualité.

Dans cette partie, nous n’avons pas inclus les personnes transsexuelles, car leur orientation sexuelle est indépendante de leur orientation de genre. Par exemple, un homme peut se sentir femme et être lesbienne ou être hétérosexuel.

« Sais qui tu es et dis ce que tu ressens, car ceux que cela dérange n’ont pas d’importance, et ceux pour qui tu as de l’importance ne sont pas dérangés. »

-Dr Seuss-

diversité sexuelle

Étapes historiques de la diversité sexuelle

La sexualité est une construction sociale, c’est pourquoi les interprétations sur les expressions de la sexualité dans les différents contextes et étapes de l’histoire de l’humanité ne peuvent s’écarter des références et des conceptions contemporaines. Ainsi, par exemple, le rôle joué par les valeurs religieuses et morales a eu une grande influence dans la construction de l’opinion publique sur les différentes orientations sexuelles au cours de l’histoire, en donnant lieu dans de nombreux cas à la stigmatisation voire à la négation.

La lutte pour le respect de la diversité sexuelle constitue aujourd’hui un défi des collectivités, dans lesquelles la reconnaissance de la variabilité sexuelle et culturelle est centrale. Le concept même de diversité sexuelle a représenté un débat intense au sujet de la visibilité des identités et catégories établies.

Les opposant-e-s aux unions affectives homosexuelles basent leur discours sur l’hypothèse contestable mentionnant le fait que l’homosexualité est antinaturelle. Ces dernières années, chaque fois plus de biologistes étudient objectivement la sexualité homosexuelle chez les animaux. La diversité dans l’orientation sexuelle a été identifiée chez plus de 450 espèces animales, l’homophobie en revanche dans une seule. Alors, qu’est ce qui le plus antinaturel ?

« Je suis homosexuel. Comment et pourquoi le suis-je sont des questions sans intérêt. Tout comme le fait de savoir pourquoi mes yeux sont de couleur verte. »

-Jean Genet-

Références bibliographiques

APA, A. A. D. P. (1983). Manual diagnóstico y estadístico de los trastornos mentales ([DSM-IV]).

Ardila, R., & Ardila, R. (1998). Homosexualidad y psicología.

Castañeda, M., & Castañeda, M. (1999). La experiencia homosexual: Para comprender la homosexualidad desde dentro y desde fuera.

Cortés Alfaro, A., Pérez Sosa, D., Aguilar Valdés, J., Valdés Hernández, M. M., & Taboada Fernández, B. (1998). Orientación sexual en estudiantes adolescentes. Revista Cubana de Medicina General Integral14(5), 450-454.