Quels messages nous envoie notre peau ?

3 septembre 2016 dans Curiosités 8 Partagés

On dit que les yeux sont le miroir de l’âme, mais il y a une autre partie de notre corps qui est tout aussi importante que nos yeux et qui a la capacité de refléter tout ce qui se passe à l’intérieur de nous.

Nous parlons ici de notre peau, le plus grand organe de notre corps, une enveloppe qui nous protège de l’extérieur et qui est étroitement liée à notre système nerveux, ainsi qu’au fonctionnement du reste de nos organes

Elle nous trahit, c’est notre frontière externe, celle que nous donnons à voir au reste du monde.

La peau est la surface sur laquelle se reflète tout ce qui se passe dans nos organes internes.

Les signes esthétiques qu’elle peut manifester sont autant d’informations pour diagnostiquer des maladies physiques et psychologiques.

“La peau n’est pas seulement un atour esthétique : elle est également le reflet de notre état de santé, de tout ce qui se passe dans notre organisme.”
 – Aurora Guerra – Chef de Dermatologie à l’Hôpital du 12 octobre de Madrid

La peau : un organe d’expression

Les troubles qui se manifestent sur notre épiderme constituent le principal mode d’expression de notre corps.

En effet, une grande partie de nos réactions cutanées, comme la pâleur, les rougeurs et la sudation excessive sont des symptômes du stress, de l’anxiété, des peurs et des tensions.

D’un point de vue psychosomatique, l’épiderme devient opaque face aux situations de tristesse et de désillusion.

Des études ont démontré que 80% des maladies de la peau ont une origine psychologique.

Au-delà de leurs causes physiques ou chimiques, les dermatologues mettent en relation les lésions cutanées avec un déficit d’extériorisation émotionnelle.

Femme-de-dos-pensant-a-qui-elle-est

Nous allons vous présenter brièvement les facteurs psychologiques en relation avec l’expression cutanée des maladies suivantes :

  • L’urticaire est en relation avec la dépression. En effet, il a été observé que cette lésion cutanée est le fruit d’une extériorisation émotionnelle de l’abandon ou d’une certaine irritabilité.
  • Le psoriasis manifeste la désillusion. L’épiderme s’abîme de manière progressive pour exprimer la douleur et se recouvre de squames pour revêtir comme une sorte de blindage.
  • L’acné tardif indique des situations intenses de fatigue et de stress.
  • Le prurit est à mettre en relation avec l’anxiété et l’angoisse.
  • L’alopécie est en général une réponse au deuil ou à une grave perte émotionnelle.
L’aspect de notre peau est souvent le miroir de notre santé physique et émotionnelle. 
Partager

La peau : l’organe qui reflète nos émotions

La peau nous parle à travers certains symptômes, qui sont des signes avant-coureurs de certaines maladies.

Ces symptômes nous disent que quelque chose est en train de se passer dans notre corps.

Il s’agit donc d’observer attentivement la nature de ces signaux comme les effets qu’ils ont sur notre organisme et les changements qu’ils impliquent.

La peau fonctionne comme une couche protectrice qui nous permet de faire face au monde auquel nous sommes exposés en permanence. C’est notre système d’alarme.

 “Derrière les symptômes se trouve la maladie.”
– Manuel Barroso-

D’un point de vue émotionnel, la peau est en relation avec la valorisation de soi-même face au monde extérieur : elle représente ce que l’être humain pense de lui-même.

Elle aide à établir le contact avec les autres personnes, mais elle est également un excellent moyen de s’isoler, comme à travers ce sentiment de honte qui se manifeste par des rougeurs au niveau du visage, et qui nous laissent parfois comme paralysés, interdits.

visage-feminin-representant-la-verite

La peau évalue nos interactions avec notre environnement et avec les autres, reflétant instantanément nos émotions.

Dans les situations de colère, la peau devient rouge. Dans un moment d’angoisse, elle devient toute pâle. Lorsque nous avons peur, elle sécrète de la sueur de manière excessive.

Il est évident que la fonction protectrice de notre peau est sa fonction première, mais son intérêt sensitif n’est pas des moindres.

Nous sommes en effet vêtus d’un costume qui nous va à la perfection et qui reflète ce que nous ressentons en permanence.

“Même si nous avons passé tant d’années à vivre dans notre corps, lorsque quelque chose ne fonctionne pas, nous avons l’impression de vivre à l’intérieur d’un parfait étranger.”
-Deb Shapiro-

Conserver une attitude vitale positive, apprendre à réduire notre anxiété et éliminer notre excès de stress sont des stratégies indispensables si nous voulons améliorer l’état de notre peau.

Nous devons également écouter nos émotions, les reconnaître au lieu de les refouler et apprendre à les gérer, pour améliorer notre bien-être et donc, par conséquent, l’aspect de notre peau.

A découvrir aussi