Que pouvez-vous apprendre de votre arbre généalogique ?

13 avril 2018 dans Développement personnel 75 Partagés
arbre généalogique

Le premier usage qu’a eu l’arbre généalogique était de conserver les informations concernant l’origine familiale. Auparavant, il s’agissait d’une pratique que réalisaient uniquement les familles de haute lignée afin de prouver la pureté de leur rang ou la grandeur de leur passé.

Actuellement, les choses sont différentes. L’arbre généalogique est devenu un outil qui permet aux personnes de se connaître. Malheureusement, peu de familles conservent des traces de leur passé et les transmettent aux générations suivantes. C’est pour cette raison qu’il n’est pas toujours simple d’obtenir des informations à propos de ces racines familiales.

« Nous sommes ce que nous sommes parce que d’autres ont été ce qu’ils ont été. »

-Julio Medem-

L’arbre généalogique nous offre une grande quantité de données qui sont extrêmement précieuses pour comprendre qui nous sommes et pourquoi nous sommes ainsi. Les informations qu’il nous apporte sont intégrantes, c’est-à-dire qu’elles nous permettent d’établir les liens qui unissent le passé au présent et au futur. Nous venons tous d’une histoire qui s’est construite à travers les siècles. Nous sommes aussi un chaînon vers le futur. L’arbre généalogique nous aide à éclaircir tout cela.

L’arbre généalogique et la famille

La famille n’est pas un facteur de plus dans la vie de l’être humain. Elle constitue l’essence de ce que nous sommes et peu importe le type de lien que l’on entretient avec elle. Elle était là avant que nous ne naissions et elle sera là après notre mort. Nous portons tous sa marque, même dans les cas où la famille a disparu ou nous a abandonné. En fait, cette absence peut précisément être l’une des plus grandes marques de notre vie.

famille

L’arbre généalogique nous aide à construire ce que l’on appelle la mémoire émotionnelle. Il s’agit d’une accumulation d’expériences passées qui sont présentes dans nos différents comportements. Une bonne partie de cette mémoire ne s’exprime pas à travers des termes conscients. Parfois, il s’agit seulement d’impressions, de façons de voir, d’attitudes… Des traces qui sont visibles en raison de leurs manifestations mais dont on ignore l’origine.

Les familles transmettent, consciemment ou inconsciemment, leur culpabilité, leurs craintes, leurs tabous, leurs succès. L’histoire familiale est comme un roman et nous-même en constituons un chapitre. Mais comment comprendre ou donner un sens à ce chapitre sans avoir lu les autres ?

Les données importantes dans l’arbre généalogique

L’arbre généalogique nous apporte parfois des données insoupçonnées. D’autres fois, les histoires ne sont pas si spectaculaires mais ce n’est pas pour cela qu’elles sont moins importantes. L’essentiel n’est pas d’élaborer cet arbre généalogique mais de l’interpréter. Pour y parvenir, voici quelques données auxquelles nous devons particulièrement faire attention :

  • La place que l’on occupe au milieu des frères et sœurs. Il n’existe pas de formules mais il est vrai que la place que l’on occupe est décisive dans la création de la structure psychologique. En gros, elle détermine la relation que l’on a avec l’argent, les possessions et le territoire (physique et émotionnel).
  • Le double lignage. Nos parents sont la confluence de deux grandes traditions familiales mais l’une des deux a toujours une plus grande influence sur nous. Pourquoi? Il s’agit d’une donnée importante. Tout comme l’est l’absence d’information sur les parents de nos parents ou sur leurs grands-parents. Ces lacunes cachent souvent des éléments importants. Il est également essentiel de savoir si quelqu’un d’autre dans la famille porte notre prénom. Si c’est le cas, nous faisons peut-être partie d’un conflit narcissique non résolu.
  • Éléments qui se répètent. Cela inclut des âges auxquels nos ancêtres se sont mariés ou ont eu des enfants, des travails ou tout autre fait qui apparaît plus d’une fois. En général, ces chaînes de répétition indiquent un scénario inconscient. On ne peut avancer qu’en abandonnant cette répétition.
  • La façon dont sont morts les membres de la famille. Il est important d’établir la façon dont nos ancêtres sont décédés. Au cas où l’on découvrirait des accidents ou des suicides, ces informations devraient être étudiées en détails. Les morts causées par des problèmes cardiaques, respiratoires ou immunologiques nous parlent d’un fort composant émotionnel.

arbre

Dans un roman, il y a des faits qui se racontent et d’autres qui sont cachés. Des mots qui se disent et d’autres qui sont tus. La même chose se produit au sein des familles. L’arbre généalogique constitue une opportunité pour réécrire l’histoire. L’essentiel est de lui donner un sens pour celui qui l’élabore. De découvrir et de décrire les traces de sa lignée. De trouver des informations qui permettent à cette personne de mieux se comprendre et s’expliquer.

A découvrir aussi