Les quatre visages de l’estime de soi

27 février 2017 dans Emotions 0 Partagés

Estime de soi : cette expression qui nous accompagne toute la vie comme un ami invisible qui veut tant nous aimer et que nous avons souvent tendance à négliger. Il est là. Et si vous le regardez avec tendresse, il vous prend par la main et vous aide à marcher.

Cet ami ne part jamais -même si nous lui tournons le dos- et attend patiemment jusqu’à ce que nous lui rendions de l’affection. Vous ne le voyez pas mais vous le sentez, comme vous ressentez l’estime que celleux qui vous entourent ont pour elleux-mêmes.

« Le bonheur n’est pas exubérant ni fourmillant comme le plaisir ou la joie. Il est silencieux, tranquille, doux, c’est un état intérieur de satisfaction qui commence par s’aimer soi-même ». 

-Isabel Allende-

Mais c’est aussi un concept qui fait ressortir le meilleur et le pire de nous : ses différents visage forment un cercle qui en dit long sur ce que nous sommes, ce que nous faisons ou pas, de notre attitude et surtout de la confiance que nous avons en nous-même.

Les quatre visage de l’estime de soi

Dans les mots de Stephen R. Covey, prendre soin de l’estime de soi signifie « préserver et rehausser le plus grand bien que l’on possède ». Et pour cela, il faut tenir compte de ses quatre dimensions. L’estime de soi a différentes natures : une nature physique, spirituelle, mentale et sociale/émotionnelle. Voyons tout cela en détail.

  • L’aspect physique : il suppose de prendre soin de notre corps en faisant attention à notre alimentation, au repos et aux exercices. Il s’agit d’être proactif et de faire confiance à notre santé physique via un programme bien-être.

miroir

  • L’aspect spirituel : il a un lien avec le système de valeurs que nous avons et qui se renforce lorsqu’on accorde du temps et de l’énergie à la méditation personnelle. S’arrêter quelques secondes par jour pour réfléchir à ce qui nous est arrivé et ce que nous attendons, nous apporte de l’énergie.
  • L’aspect mental : c’est la partie de l’estime de soi qui s’identifie à l’exploration et à l’acquisition de nouvelles connaissances, avec l’éducation que nous offrent l’école de la vie et la culture. C’est la capacité de critique positive et de maturation qui, par exemple, nous permet d’élargir notre perspective sur le monde.
  • L’aspect social/émotionnel : ce sont deux dimensions liées entre elles, car la vie émotionnelle ne peut se comprendre complètement si nous ne tenons pas compte des relations personnelles. La sécurité personnelle, l’harmonie avec nos principes et la confiance en ce que nous sommes à l’intérieur. C’est le visage de l’indépendance, mais également de l’empathie envers les autres.

Ces visages sont-ils en ordre chez vous ?

Comme nous l’avons vu, les quatre visages de l’estime de soi ont un lien avec la confiance en soi et la manière de la stimuler est simple : il faut prendre soin de soi. Se choyer aussi bien au niveau physique, spirituel, mental et social/émotionnel. Dès l’instant où l’un de ces aspects chancelle un peu, l’estime de soi diminue et la considération que nous nous portons se fragilise.

fille-triste-devant-fenetre

Alors, pourquoi ne pas consacrer une partie de notre temps à mettre en ordre chacune de ses dimensions ? Si physiquement, vous n’êtes pas à votre meilleure période, cherchez consciemment des habitudes qui vous apportent de l’énergie et qui vous renforcent. Vous avez besoin de vous arrêter un peu pour vous détendre ? Il y a des exercices qui vous aideront beaucoup à cela. Socialement, vous vous sentez en insécurité ? Vous souffrez ? C’est le moment de vous assainir et de miser sur votre bien-être.


« La personne la plus influençable avec laquelle tu parles tous les jours, c’est toi.

Fais attention à ce que tu lui dis. »

-Zig Ziglar-


Vous, avant tout le monde, devez penser que votre vie doit être vécue, bien vécue et il ne sert à rien de survivre ou de porter de trop lourds fardeaux. La vivre passe par accepter nos désirs et les poursuivre, reconnaître que nous pouvons nous tromper, créer, changer, surmonter, se réaliser. L’estime de soi est un signe de réalisation et d’équilibre personnel.

Choisissez bien qui vous entoure

Nous disions que l’un des visages de l’estime de soi était social/émotionnel et que ces deux aspects étaient unis car on ne peut pas définir les émotions sans les relations personnelles. Personne ne peut mieux combler notre part émotionnelle sans le fait avec honnêteté : quiconque nous donne du bonheur veut le faire et, par ce biais, nous rend donc meilleur-e-s.

« Souvent, nous ouvrons notre cercle le plus intime aux commères, aux envieux, aux autoritaires, aux psychopathes, aux orgueilleux, aux médiocres, en fait, aux gens toxiques, aux personnes erronées qui évaluent en permanence ce que nous disons et ce que nous faisons, ou ce que nous ne disons pas ou ne faisons pas. »

-Bernado Stamateas-

C’est un point très important : nous avons le droit d’avoir un cercle social agréable, qui nous respecte et qui a de l’affection pour nous. Ainsi, il est important de bien choisir les personnes qui nous entourent. Éliminez toutes les mauvaises personnes, les toxiques, qui ne vous permettent pas de construire une bonne estime de vous-même.

A découvrir aussi