Quand vous devenez « froid », les gens apprécient qui vous étiez auparavant

Vous devenez froid lorsque les déceptions vous font ouvrir les yeux. D'autres peuvent être étonnés de ce changement, mais ce dernier peut parfois être une façon de mûrir.
Quand vous devenez « froid », les gens apprécient qui vous étiez auparavant

Dernière mise à jour : 04 août, 2022

Au final, presque sans savoir comment, un jour arrive où vous devenez froid. Le cœur s’endurcit et admet moins d’ambiguïté, il devient prudent et moins enthousiaste à propos de certaines choses. Cependant, ceux qui nous entourent ne comprennent pas pleinement ce changement. C’est alors que la « magie » opère : les autres commencent à apprécier la personne que vous étiez avant.

Celui qui dit que les gens ne changent pas a tort. L’être humain ne change pas ses comportements ou son style de personnalité d’un jour à l’autre comme quelqu’un qui claque des doigts. Le processus de changement est quelque chose de plus intime, lent et même brutal car, plus que changer, nous grandissons. Une telle chose ne peut se faire qu’en prenant pleinement conscience de nos limites et de nos trous noirs.

Dans ce voyage complexe qui est le nôtre, devenir froid n’est en aucun cas une défaite. C’est un simple mécanisme de défense. Parce que l’existence ne consiste pas seulement à gérer les complications du quotidien, il est essentiel que nous soyons capables de construire nos propres processus de survie.

Nous vous proposons d’y réfléchir avec nous.

Même le cœur le plus aimant se lasse d’être blessé, puis il devient un peu plus froid, avec plus de murs et d’épines. C’est précisément à ce moment que les autres commencent à apprécier la personne que vous étiez avant.

femme dans une mer froide

Le cœur froid et l’absence des petites choses

Jeffrey Kottler est l’un des vulgarisateurs les plus connus de la psychologie du processus de changement. Avec des livres comme « Change : What Really Leads to Lasting Personal Transformation », il nous apprend quelque chose d’essentiel, qui est :

  • Les gens changent par nécessité et pour mieux survivre.

Il y a un détail qui est très intéressant. Par exemple, lorsque nous passons du temps sans voir une personne et que nous nous retrouvons, il est possible que nous percevions quelque chose de différent. Face à ce changement d’attitude, nous nous demandons « mais qu’est-ce qui lui est arrivé ? ».

  • Comme nous le dit le Dr Kottler, les gens ne font pas de grandes transformations du jour au lendemain. Il n’est pas non plus nécessaire pour nous de vivre des événements spécifiques avec un grand impact pour changer.
  • La rumeur du quotidien nous suffit, la quotidienneté des petites déceptions, des paroles dites ou non, des absences, des renoncements à répétition et de tout donner sans rien recevoir.

Ce sont de petits grains de sable qui créent petit à petit d’authentiques déserts émotionnels, favorisant à leur tour un changement avec un besoin clair : commencer à se prioriser pour survivre. Ainsi, et aussi curieux que cela puisse nous paraître, il s’agit en fait d’un processus tout à fait normal.

Des études telles que celle menée à l’Université Colgate, Hamilton, New York, indiquent que dans le développement de la personnalité, les changements ne sont pas seulement attendus mais nécessaires. C’est une façon de s’adapter à notre personnalité authentique.

Vous devenez froid quand les coups de la vie vous ont tellement écrasé que vous ne pouvez plus continuer à les recevoir comme si de rien n’était. Vous devenez froid quand les gens autour de vous ne vous valorisent pas, vous manipulent, vous déçoivent… Au final, tant que vous ne devenez pas froid, ils ne réalisent pas combien vous valez.

femme triste

Nous défendre de l’égoïsme qui nous guette

Le cœur froid est l’esprit qui s’est lassé d’attendre. C’est notre estime de soi qui tire la sonnette d’alarme et notre concept de soi qui sort par la porte de secours à la recherche d’une solution. Être un peu plus froid est la réponse temporaire aux dissonances de la vie. C’est fixer des lignes rouges pour que l’amour-propre germe à nouveau.

Maintenant, les personnes les plus proches de nous sont les plus susceptibles de remarquer ce changement et de se demander ce qui se passe et pourquoi nous ne sommes plus les personnes attentionnées et gérables que nous étions.

Il est également possible que, loin de comprendre ledit changement, elles se sentent agacées de ne pas trouver ce cadenas dans nos cœurs où, auparavant, elles ouvraient toutes nos portes pour satisfaire leur égoïsme. Cette transformation nous permet également d’approfondir divers aspects que nous vous signalons ci-dessous.

Les choses que le cœur froid a apprises

La personne au cœur un peu plus froid – mais pas mort, stérile ou éteint – a compris que les choses ne peuvent pas toujours se passer comme on le souhaite. Il faut les accepter telles qu’elles sont et agir en conséquence.

  • Nous savons aussi que la vie n’est parfois pas juste et que les gens ne sont pas toujours loyaux ou respectueux. Par conséquent, nous devons éviter de focaliser notre existence sur ce que les autres font ou ne font pas pour nous valider. Une telle chose implique de sacrifier notre estime de soi.
  • Chaque déception vécue, chaque chantage expérimenté et chaque vide emmagasiné ont fait que le « gazouillis » des pensées négatives dans nos esprits s’allume très souvent. Maintenant, après nous être calmés et avoir vu les choses à travers la fenêtre d’un cœur un peu plus froid, nous comprenons qu’il n’y a que deux options : nous accrocher à notre propre négativité ou la désinfecter. Nous optons pour la seconde.

Parfois, tout ce qui s’efface et meurt en nous nous ramène soudainement à la réalité. Un cœur légèrement plus froid et plus prudent regarde les choses avec plus de tempérance, pour décider de ce qui reste et de ce qui s’en va dans nos vies. Croyez-le ou non, il n’y a rien de mal à cela. Car changer signifie grandir et gagner en dignité.

Un processus naturel à travers lequel la lumière finit par traverser nos cicatrices. Et vous… quand allez-vous devenir froid ?

Cela pourrait vous intéresser ...
Offrir de l’amour ne me fatigue pas, les déceptions si
Nos Pensées
Lisez-le dans Nos Pensées
Offrir de l’amour ne me fatigue pas, les déceptions si

Choisissez de retrouver vos rêves et surtout de continuer à cultiver ce qui en vaut la peine : offrir de l'amour! Ne choisissez pas la rancœur éter...



    • Kottler, Jeffrey (2014) Change: What Really Leads to Lasting Personal Transformation. New York
    • Caspi, A., Roberts, BW, & Shiner, RL (2005). Desarrollo de la personalidad: estabilidad y cambio. Revisión anual de psicología , 56 (1), 453–484. https://doi.org/10.1146/annurev.psych.55.090902.141913