La programmation neuro-linguistique (PNL) : Qu’est-ce que c’est et comment ça fonctionne ?

21 octobre 2015 dans Psychologie 12 Partagés

“La PNL est comme la physique nucléaire de l’esprit. La physique étudie la structure de la réalité, la nature du monde. La PNL fait la même chose avec votre cerveau. Elle permet de décomposer les phénomènes qui surviennent dans les zones qui le constituent, et qui déterminent leur fonctionnement ».

(Tony Robbins)

La programmation neuro-linguistique (PNL) a été créée par Richard Bandler et John Grindler en Californie (Etats-Unis) dans les années soixante-dix.

Ses créateurs affirment qu’il existe une connexion entre les procédés neurologiques, le langage et les modèles de comportements appris. 

Les créateurs de la PNL ont choisi trois instituteurs, Fritz Perls, Virginia Satir et Milton Ericksson, et à travers diverses études, ils ont montré que ces trois personnes possèdaient des compétences communicatives spécifiques qui leur permettaient d’obtenir de bons résultats avec leurs patients.

De cette manière, ils ont créé un ensemble d’outils qu’ils ont appelé la programmation neuto-lingusitique.

Il nous est tous déjà arrivé de réagir d’une certaine manière face à une situation et ensuite, de nous dire que nous aurions dû dire telle ou telle chose ou que nous aurions dû réagir différemment.

Notre manière de répondre et de penser est conditionnée par une carte neurologique qui codifie et qui stocke notre manière de répondre face à une situation donnée. 

Cette carte est composée par notre passé, notre présent et notre futur et à partir de celle-ci, nous construisons nos croyances, nos leçons et nos comportements appris.

Les structures de notre esprit sont si fortement enracinées en nous que nous ne pouvons pas les influencer, du moins pas d’une manière consciente. 

L’esprit fonctionne en deux niveaux : le conscient (la pensée logique) et l’inconscient (le fonctionnement automatique).

Pensees-Capture42-420x315

L’esprit conscient est celui qui est en alerte en permanence, celui qui nous permet de nous souvenir des dates et des noms des personnes par exemple.

L’esprit subconscient est la partie du cerveau qui active tous les conduits, les croyances et les valeurs que nous avons appris et qui configurent notre manière d’agir. C’est la partie de notre esprit qui nous permet de conduire, d’écrire un mail ou d’ouvrir une fenêtre.

Pour que notre esprit subconscient puisse « dessiner » une nouvelle carte, il doit agir avec un objectif clair qui réponde à la question : que voulons-nous ?

C’est précisément cela qui est compliqué, car souvent, nous ne savons pas ce que nous voulons et nous ne savons pas définir notre objectif. Nous devons penser à quelque chose qui fasse réellement changer notre comportement habituel face à une situation.

“Si vous cherchez des résultats différents, ne faites pas toujours la même chose”
(Albert Einstein)

L’objectif que nous nous fixons doit répondre à une série de questions :

Est-ce un objectif positif ? 

Pour que notre programmation fonctionne, nous devons définir un objectif positif. Notre objectif ne peut pas commencer par « Je ne veux pas que… ».

Vous apporte-t-il des bénéfices ?

Votre objectif doit être quelque chose que vous faites pour vous et qui dépende de vous-même, non pas des autres.

Par exemple, il est fréquent que l’objectif des jeunes soit de terminer un cursus universitaire mais qu’en réalité, ce ne soit pas vraiment leur objectif, mais celui de leurs parents. De plus, vous devez contrôler ce que vous faites afin d’atteindre votre objectif, indépendamment des autres.

Par exemple, on ne peut pas se fixer comme objectif qu’il fasse beau le week-end prochain, étant donné que cela ne dépend pas de nous.

Comment savoir que vous faites tout pour l’atteindre et quand vous l’atteignez ? 

Pensez à la manière dont vous allez vous sentir à ce moment-là.

Visualisez chaque action, chaque sentiment que provoque cet instant, son odeur, son goût, sa musique, ses gestes, etc.

De plus, pour savoir si vous atteignez votre objectif, vous devrez vous fixer des buts à court terme et bien vérifier que vous les accomplissez.

Par exemple, si votre objectif est de trouver un travail, l’un des premiers buts sera de regarder les offres d’emploi et de postuler chaque semaine.

Votre objectif est-il spécifique ?

Vous devez savoir ce que vous voulez et ce que vous ne voulez pas. Plus votre projet sera clair et détaillé, plus il sera simple d’établir les étapes qui vous permettront d’y arriver. Par exemple, si l’objectif est de trouver un travail, il s’agit d’un objectif très générique et trop large.

Si nous redéfinissons l’objectif en lui apportant des détails, les buts seront beaucoup plus clairs. Par exemple : »A partir du 1er février 2016, je travaillerai dans une entreprise dédiée à l’information qui me paiera au moins 2000 euros par mois ».

Quelles sont les ressources dont vous avez besoin pour réaliser votre objectif ?

Pensez aux ressources que vous avez et à celles dont vous avez besoin de manière large: connaissances, objets, ressources économiques, aide de tierces personnes.

Une fois que vous avez fixé votre objectif, vous devez vous détacher de vos croyances et de vos valeurs, car elles sont profondément ancrées en nous et nous empêchent d’atteindre nos rêves.

Nous devons changer nos croyances négatives qui nous mettent des bâtons dans les roues sur le chemin de nos objectifs.

L’un des plus grands obstacles que nous trouvons sur le chemin vers nos rêves, est l’opinion des autres. N’oubliez pas que chaque personne a des perspectives différentes et mettez-vous à la place des autres pour essayer de comprendre leurs raisons.

Pendant tout le chemin à parcourir jusqu’à votre objectif, visualisez votre rêve, sentez son odeur, écoutez sa musique, et ressentez la sensation et le sentiment de bonheur qu’ils provoquent en vous.

Enfin, atteignez votre rêve ! Transformez votre aspiration en réalité ! 

Pour que notre esprit subconscient apprenne un nouveau programme qui nous permette de transformer notre rêve en réalité, il faut en percevoir la raison.

reve-Capture43-420x297

Dans la PNL, le processus d’apprentissage s’établit en quatre phases : 

Phase 1: Incompétence inconsciente. Je ne sais pas que je ne sais pas.

Phase 2: Incompétence consciente. Je sais que je ne sais pas.

Phase 3: Compétence consciente. Je sais que je sais.

Phase 4: Compétence inconsciente. Je ne sais pas que je sais.

Pour désapprendre, nous allons de l’étape 4 à l’étape 2 et pour réapprendre, de l’étape 2 à l’étape 4.

Une fois le nouveau programme appris, nous pouvons l’appliquer au moment où il est nécessaire.

Ainsi, la PNL nous aide à créer de nouveaux programmes mentaux qui facilitent de nombreux aspects de la vie, et qui nous aident à travailler sur nos objectifs, afin d’atteindre ce que nous désirons.

Le plus grand développement de la PNL s’est produit dans les relations inter-personnelles et dans l’environnement du travail.

Dans les deux cas, vous pouvez utiliser la PNL pour entraîner vos compétences, dépasser les obstacles, et résoudre des conflits.

La PNL vous donne des outils nécessaires pour que vous contrôliez la manière dont vous répondez à votre entourage et ainsi surmonter les étapes qui vous permettront de réaliser vos rêves.

A découvrir aussi