Prenez soin de vous pour pouvoir prendre soin des autres

· 1 février 2017

Être responsable d’une autre personne n’est jamais simple pour qui que ce soit. Prendre soin de quelqu’un n’est pas une tâche simple et requiert du temps, du dévouement, des efforts et une dose de responsabilité. Quand le bien-être d’une personne dépend de vous, l’énergie dépensée et le temps consacré peuvent vite s’user.

Souvent, et sans que la personne en soit pleinement consciente, la personne soignante met peu à peu sa vie personnelle et sa propre santé de côté pour se charger de ses nouvelles fonctions. A de nombreuses reprises, dans ce soin qu’elle apporte aux autres, elle néglige le plus important : prendre soin d’elle-même.

Celleux qui consacrent une partie de leur temps à s’occuper des autres doivent bénéficier d’une aide adéquate et être attentif-ve-s à leur propre santé. Il est fondamental de prendre soin de soi et de se garder du temps libre.

Accepter l’inévitable

De même qu’une personne ne devient pas dépendante d’un moment à l’autre, on ne devient pas soignant-e du jour au lendemain. Quand un-e proche commence à présenter des problèmes, il existe un processus d’ajustement à travers lequel le-a futur-e soignant-e s’adapte petit à petit à son nouveau rôle.

Le-a soignant-e doit passer par une série de phases avant de s’adapter à la nouvelle situation. Il est habituel de voir que, lors de la première étape, la personne refuse d’accepter que son proche a besoin d’aide pour ses tâches de la vie quotidienne. Il arrive un moment où les difficultés sont si évidentes qu’il n’est plus possible de continuer à nier cette nouvelle réalité.

Une fois que la personne a accepté que l’être aimé a besoin d’aide, elle commencera à chercher des informations : la maladie dont il souffre, son évolution possible, les soins nécessaires, etc. Il est habituel qu’au cours de cette étape apparaissent des sentiments difficiles à porter, comme la tristesse, la culpabilité, la colère ou la frustration.

psicologo

Peu à peu, la personne commencera à assumer ses nouvelles responsabilités et à organiser son temps et ses ressources autour de la personne qui a besoin de ses soins. Dans une certaine mesure, plus ou moins grande, les soignant-e-s s’adaptent habituellement à cette nouvelle étape de leur vie.

S’adapter au changement

Quand une personne se transforme en soignant-e, sa vie organisée d’avant change complètement. La nouvelle situation peut déboucher sur des changements familiaux, au sein du travail, dans les relations personnelles et même au niveau de la santé physique et mentale.

Il est probable que le-a soignant-e commence à ressentir de la culpabilité dans l’exercice de son travail ou qu’iel ressente une incroyable sensation de solitude. Il est également fréquent qu’iel s’isole des autres, ce qui peut accentuer les sentiments négatifs.


Tous les changements ne sont pas négatifs. Malgré la dureté de l’expérience, lutter pour quelqu’un peut vous faire découvrir des choses sur vous ou sur l’autre que vous méconnaissiez, et vous faire grandir en tant que personne.


Quand l’épuisement vous consume

Quand, à force de s’occuper autant d’une personne, quelqu’un finit par ne plus prendre soin de lui-même, des signaux commencent à apparaître, indiquant que quelque chose va mal. Il est important de prêter attention aux signaux d’alerte pour pouvoir appliquer des solutions lorsqu’ils se transforment en réalité.

Voici certains des signes qui nous indiquent que nous sommes au bord du gouffre :

  • Sensation de sommeil ou d’épuisement continue
  • Se sentir seul-e ou isolé-e
  • Augmentation de la consommation de médicaments ou de substances addictives
  • Sauts d’humeur fréquents et plus grande irritabilité
  • Difficulté de concentration
  • Problèmes au travail
mujer-agotada-y-enfadada-con-las-manos-en-la-cara

Pour prendre soin de quelqu’un, j’ai d’abord besoin de prendre soin de moi

Il est fondamental de s’occuper de soi-même pour pouvoir mener à bien la tâche de prendre soin d’une autre personne. Voici certaines habitudes qui peuvent vous aider à maintenir un équilibre physique et mental :

  • Réorganisez votre temps : classez les tâches par ordre de priorité et organisez vos activités. Fixez un moment de détente car il est très important qu’une partie de votre temps ne soit réservée qu’à vous.
  • Prenez le temps de vous reposer : dormez suffisamment et essayez de faire une activité relaxante avant de vous coucher. Trouvez des moments tout au long de la journée pour pouvoir vous arrêter et vous reposer.
  • Menez une vie saine : une activité modérée et une alimentation équilibrée vous aideront à vous sentir bien dans votre corps, à conserver votre énergie et à vous libérer des tensions émotionnelles.
  • Exprimez vos sentiments : il est fondamental d’exprimer ce que vous ressentez, le positif comme le négatif. Les sentiments positifs nous rapprochent des autres et créent un environnement confortable. D’un autre côté, laisser sortir les sentiments négatifs nous aide à éviter une accumulation de tensions et nous évite plus de souffrance.
  • Gardez des relations sociales : les ami-e-s et la famille sont un pilier de base pour le bien-être personnel. Demandez-leur de l’aide lorsque c’est nécessaire, appelez-les pour leur parler de ce que vous ressentez et évitez l’isolement ainsi que la sensation de vous sentir piégé-e.
shutterstock_222192055

Lorsque quelqu’un s’occupe depuis longtemps d’une personne, il arrive qu’il entre dans une spirale d’épuisement dont il est difficile de s’échapper. Si votre rythme de vie vous dépasse, demandez de l’aide le plus tôt possible. Prenez soin de vous, pour pouvoir prendre soin d’une autre vie sans consumer la vôtre.