Pourquoi Voldemort ?

· 4 novembre 2018
Voldemort, de son vrai nom Tom Riddle, est le principal antagoniste de la saga Harry Potter. Un méchant parfait qui sème la terreur et l'obscurité partout où il passe. 

Voldemort est l’antithèse de Harry en termes de rôles. Mais si nous approfondissons, nous nous rendrons bientôt compte qu’ils ne sont pas si différents. C’est comme si Voldemort ne pouvait exister sans Harry et que Harry n’existait pas sans Voldemort.

Ils sont opposés, mais à l’instar des pôles des aimants, il est impossible de les séparer. Ils constituent les deux faces d’une pièce : pas de héros sans un méchant et pas méchant sans un héros.

Nous sommes par ailleurs confrontés ici à certaines particularités. A certaines circonstances qui nous amènent à nous demander ce qui ce serait passé si les choses avaient été différentes pour les deux. Et si Voldemort avait grandi dans une maison heureuse ? Et s’il avait découvert ce qu’est l’amour ? Le mal est-il né avec lui ou est-il le résultat d’une série de circonstances ?

Tout au long de la saga, nous découvrons le passé du Seigneur des Ténèbres. De ce personnage qui est bien plus que « le méchant ». Les films ne révèlent que peu de choses sur son passé. Mais JK Rowling consacre dans les livres des épisodes entiers aux souvenirs de sa vie d’avant qu’il ne devienne « celui dont on ne doit pas prononcer le nom ».

Ce personnage suscita une telle fascination parmi les fans de Harry Potter qu’il possède même son propre film. Une production italienne réalisée par les fans sous le titre de Voldemort : l’origine de l’héritier.

La saga Harry Potter cache de nombreuses choses et beaucoup de choses peuvent être dites sur Voldemort. Nous essayerons dans cet article de collecter des données importantes pour approfondir sa personnalité. Et aussi sa méchanceté.

Influences

JK Rowling étudia le français et la philologie classique. Elle n’eut pas une vie facile – ni économiquement ni personnellement – jusqu’à ce qu’elle atteigne le succès grâce à Harry PotterRowling introduisit ses influences classiques dans la saga. Les noms des sortilèges et des personnages. Les êtres mythologiques, aussi. Tout semble être imprégné de l’empreinte laissée par ses connaissances de la culture gréco-latine, et de ses expériences personnelles. Elle avoua souvent que les personnages, comme Hermione, s’inspirent d’elle.

Il n’est par ailleurs pas anodin que l’anniversaire de Harry tombe le même jour que le sien ou que les Détraqueurs absorbent l’âme comme le fit sa dépression avec elle. Pour Voldemort, Rowling elle-même indiqua que son nom provient du français : vol de mort. Elle reconnut en outre s’être inspirée d’Adolf Hitler.

tom riddle, ou Voldemort

En y réfléchissant, tous deux croyaient à l’existence d’une race supérieure. Voldemort veut exterminer quiconque n’est pas un « sang pur ». Autrement dit, un enfant de sorciers. Il considère que les « sang impurs » (les enfants de Moldus) devrait disparaître et ne pas avoir accès à Poudlard. La pureté revêt donc une haute importance pour tous  les deux. Ils considèrent que la race inférieure, à l’origine des maux du monde, doit être exterminée.

Il est frappant de constater que Voldemort n’est lui-même pas un sang pur. Son père était moldu Tout comme Hitler était d’origine juive. Un complexe d’infériorité, la peur du rejet et la soif de pouvoir les ont peut-être conduit tous les deux à commettre des actes totalement atroces et irrationnels. Voldemort était par ailleurs un jeune homme brillant. Un grand avenir de sorcier l’attendait. Hitler, quant à lui, avait une affection particulière pour la peinture.

Une autre similitude avec notre histoire se retrouve dans l’existence de deux guerres magiques. La première, dans laquelle Voldemort et ses Mangemorts tuèrent de nombreuses personnes, et notamment les parents de Harry, fut une guerre qu’ils perdirent, obligeant Voldemort a disparaître. La seconde met la fin à une époque, à Voldemort et ses disciples. L’Allemagne perdit les deux guerres mondiales, tout comme les Mangemorts.

L’ascension de Voldermot se réalise progressivement et dans l’ombre, jusqu’à ce qu’il parvienne finalement à contrôler l’ensemble du Ministère de la Magie (l’équivalent de notre système politique).

Le passé de Voldemort

Voldemort était orphelin. Il était le fruit d’une tromperie de sa mère envers son père. Un enfant conçu malgré l’absence d’amour, qui grandit sans la chaleur d’une maison. Sa famille maternelle était des descendants de Salazar Serpentard (fondateur de la maison Serpentard et défenseur fidèle de la pureté du sang). Comme leur ancêtre, tous les membres de la famille pouvaient parler le Parsel (langue des serpents).

Cette obsession pour la pureté a conduit la famille à des années  de consanguinité. De mariages entre parents. De sorte que Merope Gaunt (la mère de Voldemort) et sa famille vivaient dans la pauvreté la plus extrême et souffraient d’une sorte de déficience intellectuelle. Merope fut maltraitée par son père et son frère. Ils abusèrent d’elle psychologiquement et l’appelaient squib (fille de sorciers incapable de pratiquer la magie).

Le père et le frère de Merope furent emprisonnés à Azkaban. Enfin libérée de leur emprise, elle parvint finalement à pratiquer la magie. Merope tomba amoureuse d’un riche moldu nommé Tom Riddle Sr.  Elle lui jetta un sort afin de l’épouser et de tomber enceinte.

Merope pensait que Tom Riddle était peut-être tombé amoureux d’elle, qu’elle pouvait mettre un terme au sortilège. Ce dernier l’abandonna finalement. Merope accoucha dans un orphelinat et mourut en couche. Le petit Tom Riddle grandit donc sans connaître l’amour. Ni sa famille. Ce n’est que quelques années plus tard, lorsque Dumbledore alla le chercher, qu’il découvrit qu’il était un sorcier. Qu’il pourrait développer ses compétences à Poudlard.

Harry Potter et Voldemort

Il se distingua à Poudlard comme étant l’un des plus grands sorciers de tous les temps. Sa soif de pouvoir et sa passion pour la magie noire le firent de lui le sorcier noir le plus redouté. Comme Harry, Voldemort était un orphelin. Il grandit seul et sans l’amour de ses parents. Poudlard était son salut.

Il existe un lien fort entre les deux personnages au-delà de leur relation antagoniste. Ils ne sont pas si différents ils le paraissent. La principale différence reste cependant que Voldemort n’a jamais réussi à aimer. Il ne parvint jamais à nouer une véritable amitié. Il était cruel même avec ses disciples les plus fidèles. Leurs similitudes nous amènent à nous demander pourquoi chacun a choisi de faire face à la vie de façon si différente. Voldemort était-il mauvais par nature ou est-il le résultat de ses expériences ? Sa haine des Moldus était-elle réelle ? Ou bien motivée par l’abandon de son père et la honte générée par son passé ?

Harry comme Voldemort ont dû faire face à une profonde solitude pendant leur enfance, à l’abandon et au manque d’affection. Chacun décida cependant, face à une situation très similaire, de l’entreprendre à sa manière.

Rowling dessine un personnage emprunt de traumatismes, de sentiments d’abandon, complexé. Le personnage de Voldemort est beaucoup plus profond qu’il n’y paraît au premier abord. Il s’agit en effet d’un personnage complexe qui nous rappelle l’importance de l’enfance et les conséquences que l’abandon peut exercer sur la personne. Ceci ne justifie pas sa méchanceté mais qui nous aide à mieux comprendre ses raisons.