Photographie thérapeutique ou consciente : en quoi consiste-t-elle ?

Derrière chaque photographie, il y a une histoire, une intention et même un sentiment. Dans cet article, nous parlerons de tout ce qui peut nous aider à prendre et à sélectionner des instantanés.
Photographie thérapeutique ou consciente : en quoi consiste-t-elle ?
Yurdey Fernanda Herran Murillo

Rédigé et vérifié par Psychologue Yurdey Fernanda Herran Murillo.

Dernière mise à jour : 16 janvier, 2023

Les photographies font partie de la vie quotidienne. Aujourd’hui, il n’est pas nécessaire d’être photographe professionnel pour avoir un bon appareil photo ; en fait, nous en avons presque tous un sur notre téléphone. Précisément en raison de l’accessibilité, nous voulons aujourd’hui parler de la photographie dite thérapeutique.

La photographie peut être un moyen de promouvoir la santé mentale et le bien-être, en facilitant la conversation avec soi-même et avec les autres (psychologue, thérapeute, groupes, etc.). En effet, les éléments visuels communiquent des expériences difficiles à exprimer sous forme de mots.

Femme avec un appareil photo
La photographie thérapeutique favorise la connaissance de soi et le bien-être.

Dois-je être un professionnel ?

La photographie en tant que forme de communication ne nécessite pas de connaissances ou d’expérience préalables avec les appareils photo. Au contraire, cette technique facilite l’exploration symbolique. Cela permet à la personne d’aborder ses propres ressentis, de se questionner et de se réconcilier avec sa définition.

Dans tous les cas, la photographie consciente utilise la projection comme un outil d’aide, en évitant les mécanismes de défense tels que : filtres, excuses, rationalisations, etc. L’une des pionnières est la psychothérapeute canadienne Judy Weiser, qui a identifié 5 techniques en photographie thérapeutique :

1. Photos prises par vous-même

En prenant la photographie, vous augmentez les possibilités d’interprétation de la réalité. D’une manière ou d’une autre, vous pouvez fusionner la réalité avec votre façon d’être, vous connecter et regarder le monde qui vous entoure. De plus, prendre des photos peut vous aider à identifier les besoins de ceux qui vous entourent.

Ainsi, dans les espaces thérapeutiques, les photographies peuvent être utilisées comme métaphores et symboles pour exprimer le sens des lieux, des choses et des thèmes qui y apparaissent.

2. Autoportraits

En thérapie, avec cette technique, nous travaillons sur le concept de soi et l’estime de soi. En effet, les autoportraits permettent la confrontation ; les photographies que nous avons prises nous-mêmes peuvent être une voie d’expression émotionnelle.

Ainsi, l’autoportrait peut accompagner des processus de rencontre douloureuse et vulnérable avec soi-même. Ces rencontres peuvent avoir un effet positif sur « l’image de soi » si elles sont conduites par un thérapeute conscient des problèmes particuliers de la personne. Par conséquent, la connaissance de soi facilite l’affirmation de soi, ce qui nous permet de mieux identifier nos points forts – et aussi nos plus faibles.

3. Photos dans lesquelles nous sommes, prises par d’autres

Avec cette technique, les gens peuvent voir des parties d’eux-mêmes qui sont floues dans d’autres modes d’auto-observation. Par exemple : leur profil ou leur dos, à quoi ils ressembleraient s’ils étaient endormis ou pris au milieu d’un mouvement, etc.

Ce type de photos nous permet de nous voir à partir de points de vue insolites, et donc privilégiés. Ainsi, d’une manière ou d’une autre, nous sommes capables de nous voir du point de vue de l’autre : il n’y a pas de vérité unique sur qui nous sommes, car les photographies sur lesquelles nous apparaissons peuvent varier considérablement et aucune d’entre elles n’est plus réelle que les autres. Elles montrent toutes de nombreuses « vérités » différentes de notre identité.

4. Photographies rassemblées par vous-même

Le stockage des photographies est utile pour créer des chemins internes qui mènent à la compréhension. En effet, la compilation de photographies est un moyen d’exploration de soi à travers des métaphores. De plus, les photos peuvent aider à exprimer un contenu complexe sur la raison et l’émotion.

Les photos que nous compilons disent généralement quelque chose sur nous, peut-être aussi parce qu’en les prenant, nous leur avons déjà donné une signification particulière.

plusieurs photos
Les photos expriment beaucoup de choses sur la vie de la personne qui les a prises, qui pourraient s’expliquer plus en profondeur si une recherche plus approfondie était faite à travers le dialogue.

5. Albums de famille

Un album de famille n’est pas qu’un livre ; ce sont des moments de temps figés à jamais. Comme s’ils étaient « vivants » et existaient « en ce moment ». Un album invite les gens à explorer leur vie, à découvrir leur histoire personnelle à travers leurs proches : qui sont-ils ? Qui étaient leurs parents ? Comment étaient les relations familiales ?

Enfin, rappelez-vous que la photographie thérapeutique peut :

Réduire les problèmes, ou simplement être une activité préventive pour aider à renforcer la santé mentale et favoriser la croissance personnelle.

Cela pourrait vous intéresser ...
Psychologie et photographie, comment sont-elles liées ?
Nos Pensées
Lisez-le dans Nos Pensées
Psychologie et photographie, comment sont-elles liées ?

Quel peut être le lien entre la psychologie et la photographie ? Nous l'abordons dans la suite de cet article.




Le contenu de Nos Pensées est uniquement destiné à des fins informatives et éducatives. Il ne remplace pas un diagnostic, un conseil ou un traitement professionnel. Si vous avez le moindre doute, il est conseillé de consulter un spécialiste de confiance.