Philosophie hellénistique et art de vivre : comment appliquer ses enseignements au quotidien

Ces dernières années, la philosophie hellénistique est réapparue sous une forme moderne. Les penseurs de l'Antiquité servent aujourd'hui à repenser les jugements qui entravent le développement d'une vie épanouie. Dans cet article, vous découvrirez les leçons qu'ils nous ont laissées.
Philosophie hellénistique et art de vivre : comment appliquer ses enseignements au quotidien

Dernière mise à jour : 08 mai, 2023

La philosophie hellénistique considère que la vie peut être améliorée à travers l’étude et la pratique de la connaissance. Dans cet article, nous explorerons le lien entre ladite philosophie et l’art de vivre, en comprenant l’activité philosophique comme un mode de vie.

Notre objectif est que les lecteurs aient une compréhension plus approfondie du sujet et de la manière dont ce courant peut être utilisé en leur faveur.

Philosophie hellénistique

La philosophie hellénistique est un mouvement né à l’époque d’Alexandre le Grand. Elle s’est développée au cours des IIIe et IIe siècles av. J-C. en Grèce. En tant que telle, cette façon de penser se caractérisait par la recherche du bonheur et du bien-être de l’individu.

Elle est née lors de la perte d’autonomie des cités grecques. À la place de ces dernières, des empires caractérisés par leurs vastes étendues de terres sont apparus. Dans ce contexte, le citoyen est devenu un individu isolé, submergé par l’immensité dans laquelle il s’est vite retrouvé submergé.

Pour cette raison, l’apparition des écoles hellénistiques a été très importante : face à l’individu solitaire, une nouvelle manière de philosopher naît. Elle fonde ainsi un certain mode de vie selon les temps actuels, fournissant aux hommes un moyen de faire face au monde qui les entoure.

Parmi les principales écoles, nous retrouvons l’épicurisme, le cynisme et le stoïcisme. Chacune d’elles proposait un certain mode de vie, mais elles avaient toutes en commun de voir dans la philosophie un remède aux maux de l’être humain.

Épicurisme

Son principal représentant était Épicure de Samos, qui soutenait que la philosophie était le moyen d’atteindre le bonheur. Selon ce penseur, philosopher était une dynamique urgente pour éliminer certaines peurs qui empêchent une vie heureuse. Ces peurs étaient liées à la mort, aux dieux et à la souffrance.

Épicure a élevé la philosophie au rang de médecine, c’est-à-dire que la parole pouvait guérir nos maux. En ce sens, les arguments clairs et cohérents que nous apporte le courant nous aident à dépasser les peurs fondées sur l’ignorance.

Que personne, quand il est jeune, ne tarde à philosopher ; ni, quand il est vieux, ne se lasse de philosopher, car il n’est jamais ni trop tôt ni trop tard pour obtenir la santé de l’âme.

-Épicure-

Cynisme

Son créateur a été Antisthène, bien que l’initiateur du mouvement ait été Diogène de Sinope. Leur philosophie consistait à remettre en question les coutumes et les règles sociales. Au lieu de cela, ils cherchaient à éveiller les consciences des gens à travers un mode de vie conforme à la nature et loin des luxes.

De même, ils considéraient qu’une forte personnalité était indispensable pour résister dans les moments de souffrance ; pour développer cette personnalité résistante, ils proposaient des exercices. Par exemple, une façon de mieux supporter le froid est de s’y exposer, afin que notre corps puisse s’adapter plus rapidement aux changements de température.

Stoïcisme

Son fondateur a été Zénon de Kition, bien que ce courant philosophique ait également été reconnu par des philosophes tels que Marc Aurèle et Epictète, qui soulignaient l’importance d’accepter les choses que nous ne pouvons pas changer. De cette façon, les émotions négatives étaient le résultat de pensées irrationnelles corrigibles par la réflexion et la maîtrise de soi.

Forme de visage humain avec des branches qui simulent le cerveau
La philosophie hellénistique a fondé ses bases sur le fait d’être un remède contre les problèmes qui affligeaient la société.

La philosophie comme art de vivre

Dans les temps anciens, il existait une relation très forte entre la pensée et l’action ; en d’autres termes, la pensée guidait les modes de vie. En ce sens, la philosophie était comprise comme un mode de vie ou un art de vivre. Le discours philosophique était adopté comme choix de vie et aussi comme option existentielle. On choisissait d’exister selon les préceptes de la discipline philosophique.

En accord avec cela, les écoles hellénistiques permettent de considérer la philosophie comme une pratique de guérison. Cela signifie que, grâce à une argumentation claire, concise et sans ambiguïté, il était possible de trouver le bonheur ou le bien-être humain. Ainsi, on peut retrouver les prémices de la thérapie dans cette manière de concevoir le courant.

Comme c’est le cas avec la thérapie psychologique aujourd’hui, il s’agissait de résoudre les problèmes réels et concrets qui affligeaient les individus. Aujourd’hui, nous disons que nous avons des sentiments d’angoisse, de tristesse et d’anxiété. Cependant, dans la Grèce antique, tous ces termes n’existaient pas.

Dans ce cas, les peurs causaient des maladies de la pensée, en raison de mauvais jugements erronés et corrompus.

La philosophie hellénistique et ses enseignements dans la vie quotidienne

Bien sûr, nous pouvons extraire certaines pratiques de la philosophie hellénistique pour améliorer nos vies. Elles sont étroitement liées à la technique psychologique que nous connaissons sous le nom de thérapie. Mais il est possible d’utiliser quotidiennement leur essence.

Dialogue et réflexion sur soi

Il s’agit en premier lieu d’établir des dialogues avec les autres et avec soi-même. Lorsque nous mettons nos pensées en mots, les interlocuteurs peuvent retracer ces réflexions erronées. De la même manière, nous pouvons faire une autocritique pour arriver au même, mais sans avoir besoin qu’un autre nous écoute.

Qu’obtenons-nous en faisant cela ? Nous sommes plus conscients, nous comprenons et critiquons notre réalité. Combien de fois nous est-il arrivé que nos pensées nous « enferment » et que nous ne puissions pas voir au-delà ? Acquérir une attitude critique envers soi-même sert à se corriger et à adopter des pensées positives.

Utilisation de l’argumentation

Deuxièmement, l’utilisation d’une argumentation rationnelle et logique sert à identifier les erreurs trouvées dans les discours. Il s’agit de trouver un nouveau sens qui soulage notre conscience. Par exemple, si le problème est que nous pensons beaucoup à l’avenir, alors nous devrions nous concentrer sur le présent : vivre un jour à la fois !

Attitude prudente

Troisièmement, une attitude prudente, tant vis-à-vis de l’environnement social que matériel. Ne pas prendre le discours des autres comme une vérité fermée et s’éloigner du luxe peut nous simplifier la vie.

Bien qu’il soit nécessaire d’engager un dialogue avec les autres, nous devons faire attention aux choses qu’ils nous disent. Ici, nous devons utiliser toute notre capacité de discernement et d’argumentation, pour différencier si les discours sont corrects ou incorrects.

Photographie d'une jeune femme pensant et le soleil se reflétant sur ses cheveux
Selon cette école de pensée, s’écouter soi-même est tout aussi important qu’écouter les autres.

La philosophie, pas seulement pour les académiciens

Comme on peut s’en rendre compte, la philosophie n’est pas réservée qu’aux académiciens. C’est une excellente discipline, recommandée à tous ceux qui recherchent une vie meilleure et plus épanouie.

En ce sens, la philosophie hellénistique nous enseigne que nous devons être à l’écoute critique des autres et de nous-mêmes. La parole a le pouvoir de guérir ces soucis qui nous hantent au quotidien. Par conséquent, nous rapprocher de cette philosophie est un retour à l’origine de la psychothérapie.


Toutes les sources citées ont été examinées en profondeur par notre équipe pour garantir leur qualité, leur fiabilité, leur actualité et leur validité. La bibliographie de cet article a été considérée comme fiable et précise sur le plan académique ou scientifique



Ce texte est fourni à des fins d'information uniquement et ne remplace pas la consultation d'un professionnel. En cas de doute, consultez votre spécialiste.