Les meilleures phrases de Zénon de Kition, le philosophe du portique

· 23 décembre 2018
Nous avons ici rassemblé pour vous les meilleures phrases de Zénon de Kition.

Les phrases de Zénon de Kition étaient liées aux principes basiques de son école de pensée. Pour lui, le premier principe est le suivant : il existe un ordre naturel et rationnel des choses. Le second est le suivent : il est important de s’adapter à cet ordre.

Zénon de Kition est le créateur du stoïcisme, bien que certains de ses successeurs comme Sénèque ou Marc Aurelio n’aient été plus célèbres. On l’appelle le philosophe du portique car il enseignait sous un fameux portique décoré de belles peintures. Une bonne partie de son oeuvre s’est perdue, mais de nombreuses phrases de Zénon de Kition on été conservées.

Les stoïques défendent une vie basée sur la raison, la prudence et la modération des plaisirs. De plus, de nombreuses réflexions sont centrées sur l’éthique. C’est précisément ce que l’on perçoit dans les phrases de Zénon de Kition : l’intérêt était d’inculquer une manière de vivre associée aux valeurs. Voici l’une de ses affirmations :

« Un mauvais pressentiment est une commotion de l’esprit qui répugne à la raison et à la nature. »

-Zénon de Kition-

Phrases de Zénon de Kition sur la force

Beaucoup des phrases de Zénon de Kition exaltent la pensée. Elles représentent le centre et la source de toute. L’une de ses affirmations laisse clairement paraître ce postulat. Elle dit : « Le raisonnement doit être plus fort que la matière, et la volonté plus force que la souffrance physique ou morale ».

Comme nous pouvons le voir, pour les stoïques le raisonnement et la volonté sont plus forts que tout. On voit en eux une forte influence métaphysique, qui est a une influence sur le raisonnement chrétien.

Zénon de Kition

La perte la plus douloureuse

Ceci est l’une des phrases de Zénon de Kition ayant survécu au passage du temps. Elle est aujourd’hui citée dans différents contextes. Elle dit : « Aucune perte ne doit nous rendre si sensible que celle du temps, car elle est irréparable ».

Au-delà du sens que cet homme avait sur le gaspillage du temps, l’essentiel de la phrase se trouve dans le caractère irréparable de cette perte. Le temps passe et il n’y a pas de marche arrière possible. Tous les moments sont irremplaçables. Les instants qui passent ne reviendront jamais.

Éduquer un enfant dans un monde négatif

Bien que les stoïques aient commencé à philosopher deux siècles avant notre époque, de nombreuses réflexions sont toujours actuelles. L’affirmation qui va suivre est un bon exemple de cela car elle s’applique à aujourd’hui : « Lorsque tu mets de la foi, de l’espoir et de l’amour ensemble, tu peux éduquer des enfants positifs dans un monde négatif ».

Lorsque cette phrase a été énoncée, on ne connaissait pas les outils de psychologie et de pédagogie qui sont employés aujourd’hui. Cependant, en faisant usage d’un sens commun extraordinaire, Zénon de Kition a exprimé cette phrase qui est totalement valide. Il est très intéressant que la famille soit identifiée comme le noyau basique qui se place au-dessus de la société. 

Zénon de Kition

Ecouter ou parler ?

C’est une autre phrase de Zénon de Kition qui est encore aujourd’hui répétée. Elle affirme : « Rappelez-vous que la nature nous à donner deux oreilles et une bouche pour nous apprendre qu’il est plus important d’écouter que de parler ». Il existe de nombreuses variantes à cette affirmation, mais elle est devenue universelle.

Il s’agit d’un appel à la prise de conscience de la force des mots. Cette phrase souligne l’importance du fait d’avoir deux oreilles et une unique bouche : il est plus important d’écouter que de parler. C’est une affirmation qui en dit long, même pour les plus jeunes. Favorisons l’exaltation de l’écoute et le discours raisonné.

Le véritable destin

Grâce à l’oeuvre de Sénèque, on a pu en connaître davantage sur les vicissitudes traversées par Zénon de Kition. Dans son oeuvre, Sénèque raconte que le philosophe grec envoya toutes ses appartenances sur un bateau qui a fait naufrage. Lorsqu’on lui annonça, il dit « Le destin souhaite que j’aie davantage de liberté pour philosopher ».

Cette phrase est un exemple magistral de la philosophie stoïque. Cette école appelait à l’acceptation et à la compréhension de la réalité. C’est quelque chose qui appartient à l’ordre du rationalisme. Tout ce qui se produit est le fruit de cet ordre et nous devons le comprendre et en tirer profit.

On raconte que Zénon de Kition enseigna pendant plus de 30 ans. Finalement, lorsqu’il décida que le moment était venu, il décida de s’ôter la vie. C’était quelque chose de commun chez les philosophes de son époque. Il avait 72 ans lorsqu’il est décédé. Son raisonnement est toujours permanent chez les philosophes plusieurs siècles après sa disparition.