Peut-on apprendre à être optimiste ?

· 27 mars 2015

Etre optimiste, ça va beaucoup plus loin qu’être heureux ou de bonne humeur. L’optimisme, c’est un mode de pensée qui permet de voir le côté positif de chaque situation qui se présente.

Ce qui n’est pas de l’optimisme

Le vrai optimiste, ce n’est pas quelqu’un de naïf qui prend ses rêves pour des réalités. Ce n’est pas non plus quelqu’un qui s’obstine à voir « la vie en rose » à tout prix et sans raison parce qu’il refuse de voir la réalité telle qu’elle est.

Quelqu’un qui est optimiste a parfaitement conscience des difficultés auxquelles il doit faire face, mais il ne se laisse pas abattre ; il considère les aléas de la vie comme un opportunité de changer, de s’améliorer et de mûrir.
L’optimiste est confiant et sait que derrière chaque problème se cachent de nouvelles possibilités.

Même si l’optimisme est très lié à la bonne humeur, il ne faut malgré tout pas confondre les deux. L’optimisme est un mode de pensée positif. Étymologiquement, « être optimiste » renvoie à la tendance à espérer et à voir la vie du bon côté.

À quoi mène le pessimisme ?

Une personne pessimiste est hermétique au changement, a peu confiance en elle et ne sait pas valoriser ses réussites. Elle a du mal à profiter de la vie, puisqu’elle trouve toujours quelque chose qui ne va pas. Elle voit le « verre à moitié vide ».

Ce qu’on gagne à être optimiste

Si on en croit les résultats publiés par le psychologue Martin Seligman suite à une étude menée aussi bien sur des adultes que des enfants, les gens optimistes sont moins à même de souffrir de dépression.
Généralement, ce sont des gens qui réussissent mieux dans les domaines éducatifs et professionnels, et qui sont bien souvent en meilleure santé.

Peut-on apprendre à être optimiste ?

L’optimisme fait partie intégrante de l’intelligence émotionnelle. Ce mode de pensée positif peut s’apprendre dès le plus jeune âge au sein même de la famille si l’ambiance dans le foyer y est propice.
Souvent, les enfants voient la vie de la même façon que leurs parents ou membres de la famille ; ils ont donc soit une approche pessimiste, soit une approche optimiste.

Être optimiste, c’est aborder la réalité de manière positive. C’est un état d’esprit que l’on peut et que l’on doit cultiver. L’optimisme nous permet de mettre en valeur nos qualités mais aussi celles des autres, et ce en toute objectivité, en les considérant à leur juste valeur.
Il s’agit simplement de voir les choses telles qu’elles sont et de considérer les erreurs et les inconvénients pour ce qu’ils sont, rien de plus.

Et vous, êtes-vous plutôt optimiste ou pessimiste ?

Il est très important que chacun d’entre nous puisse découvrir quelle est sa manière de penser et de voir la réalité. En cas de tendance au défaitisme ou au pessimisme, il faudra se ré-éduquer afin d’adopter le mode de pensée positive.

Lorsque quelqu’un a un mode de pensée très ancré en lui, rien ne sert d’essayer de le changer. Pour autant, ce n’est pas non plus impossible ; il est toujours temps de changer, de s’améliorer, et de faire en sorte de mener une vie plus épanouissante.