Le FOBU, ou la peur de mettre fin à une relation de couple

· 18 janvier 2018

Quand une relation de couple est davantage source de souffrance que de bien-être, ou tout simplement que l’amour s’est éteint, le plus logique des comportements à avoir consiste à y mettre fin et à tourner la page. Or, il n’est pas toujours facile d’y arriver. Certaines personnes sont envahies par une véritable peur rien qu’en y pensant. Elles souffrent de ce qu’on appelle le FOBU, ou la peur de rompre avec quelqu’un.

Le sigle « FOBU » signifie « Fear Of Breaking Up » (peur de rompre). C’est un schéma comportemental que l’on peut observer chez des personnes de n’importe quel âge et de n’importe quelle condition sociale, même s’il est certain que la génération Y, dite également des Millenials, est plus vulnérable à ce phénomène.

Tinder, WhatsApp ou Instagram sont les nouvelles plateformes qui sont utilisées pour draguer. Il existe des milliers de cas de couples qui, de fait, ne se sont jamais vus pour de vrai.

Ce manque de communication physique est une arme à double tranchant : d’une part, il adoucit les coups, et d’un autre, il rend les jeunes plus vulnérables. Ils mettent plus de temps que leurs parents et leurs grands-parents à faire face à certains traumas vitaux, qu’il est nécessaire de traverser pour s’assurer un bon développement mental et émotionnel. D’où le fait qu’à ces âges, on soit plus vulnérables au FOBU.

« Le succès n’est pas définitif, l’échec n’est pas fatidique. Ce qui compte, c’est le courage de continuer. »

-Winston Churchill-

Pour quelles raisons le FOBU se produit-il ?

Le FOBU se produit principalement en raison d’une faible estime de soi, d’une peur d’être seul et, finalement, de devoir tout recommencer à zéro. Lorsqu’une relation est toxique et que l’on se sent pris au piège, n’importe quelle tentative d’indépendance suppose un monde, même si la situation dans laquelle on se trouve est pourtant une grande source de souffrance. Si la relation dure depuis longtemps, rompre signifierait un changement drastique.

La routine à laquelle nous sommes habitués nous maintient dans une zone de confort aigre-douce. Avoir de bonnes relations avec la famille et les amis de notre conjoint et penser à en finir avec tout cela nous détruit. Que les autres penseraient-ils de nous ? Quel regard poseraient-ils sur nous dans la rue ? Comment peut-on gérer l’absence totale de contact avec des personnes que l’on a aimées ? Voilà certaines des peurs pouvant surgir.

couple face à face

Lorsqu’une relation prend fin, la personne qui est à l’origine de la rupture se sent généralement coupable de toute la douleur causée. Nous détestons faire du mal aux autres, nous avons la sensation d’être des bourreaux et nous choisissons de nous punir nous-mêmes pendant des semaines. Nous savons, de plus, que nous aussi allons souffrir, et cela nous fait alors encore plus peur. Notre vie devient une spirale de doutes et d’angoisses, car nous ne savons pas comment faire face au problème.

Une autre des grandes causes du FOBU, c’est le fait que l’on ne sait pas être seul. Avoir besoin de l’approbation et de la présence de l’autre dans notre vie rend inenvisageable le fait d’imaginer en finir avec lui. Nous préférons être malheureux et vivre une existence triste plutôt que de faire face à ce que nous savons déjà : que nous ne voulons plus être avec cette personne.

Comment peut-on surmonter le FOBU ?

Le seul moyen de surmonter le FOBU consiste à faire face à la situation. Etre courageux est très difficile, mais souvent, il s’agit là du seul moyen d’atteindre notre propre bonheur. Cela ne nous apporte rien que de rester dans un endroit où la souffrance est plus grande que le bien-être.

Si la relation a été saine et vraie, mais que la flamme de l’amour s’est éteinte, le plus logique consiste à être honnête avec l’autre personne. Peut-être aujourd’hui n’êtes-vous plus amoureux, mais un jour, vous l’avez été ; c’est pourquoi l’autre mérite le plus grand respect possible de votre part. Le tromper et lui mentir en lui faisant croire que vous l’aimez encore est non seulement lâche, mais aussi très égoïste.

Or, si la relation a été toxique et dépendante, y mettre fin est une priorité pour votre santé mentale. Vous méritez d’être respecté, valorisé et aimé par des personnes qui ressentent la même chose pour vous. Vous soumettre à la souffrance et la douleur ne fera que miner votre estime de vous-même et vous mènera à un chemin sans issue.

jeune couple

D’une manière ou d’une autre, ne négligez pas les doutes et les remords qui vous assaillent. Votre vie va changer, et sûrement que beaucoup de choses vous manqueront, surtout la sensation de vous sentir accompagné, même si vous avez vécu une relation toxique. Il y aura même des jours au cours desquels vous vous sentirez seul et où vous aurez envie de retrouver votre ex, mais ce ne sera alors pas votre coeur qui parlera ; ce sera votre manque des habitudes.

Parlez-en avec un spécialiste

Si la peur d’être seul ou de mettre fin à votre relation avec votre conjoint commence à vous affecter de manière anormale, consultez un spécialiste. Peut-être avez-vous développé une pathologie causée par un événement traumatique lié (d’anciennes ruptures) ou peut-être avez-vous besoin d’améliorer votre estime de vous-même.

Dans ces cas-là, se respecter et se valoriser soi-même est primordial. Vous devez suffisamment vous aimer pour réussir à mettre un terme à quelque chose qui ne vous rend plus heureux. Ce qu’en pensent les autres doit être secondaire pour vous.

Décidez et agissez

Ne laissez pas passer trop de temps si vous savez que vous êtes victime du FOBU. Vous vous sentirez de plus en plus pris au piège par cette sensation, ce qui vous empêchera de prendre une décision.

Or, lorsque vous finissez par décider de mettre fin à la relation, n’oubliez pas qu’il est possible que l’autre ne réagisse pas bien. Que ce soit parce que cela lui brise le coeur ou parce qu’il veut à tout prix garder le contrôle sur vous. Le plus important, c’est que vous vous protégiez, surtout dans le deuxième cas.

Après avoir communiqué à l’autre votre décision, éloignez-vous de lui pour un temps. Même si cela peut vous sembler quelque peu dur et sans coeur, c’est pourtant nécessaire. Soyez mature et acceptez les conséquences de vos actes, mais n’oubliez jamais que la Terre ne s’arrête pas de tourner pour autant. Il se peut que cette décision soit la meilleure que vous puissiez prendre.