Personnes négatives : 5 caractéristiques

· 17 novembre 2017

Il serait injuste de prétendre qu’une personne est essentiellement négative. Tous les êtres humains ont de la valeur et il n’y a personne que nous puissions classer comme entravé-e ou déficient-e en soi. Lorsque nous parlons de personnes négatives, nous parlons de la thématique, pas des gens eux-mêmes.

Il faut également préciser que chez les êtres humains rien n’est donné à l’état pur ou continuellement, particulièrement au niveau émotionnel. Par conséquent, personne n’est totalement négatif ou positif. Les deux aspects cohabitent en chacun-e de nous. Chacun-e de nous en revanche, peut décider de mettre l’accent sur l’un ou l’autre.

« Nous sommes notre propre démon et nous faisons de ce monde notre propre enfer. »

-Oscar Wilde-

Dans cet article, nous essayons d’exposer les principales caractéristiques qui placent quelqu’un dans une position négative. Le/La principal-e lésé-e par ces attitudes est la personne même qui les détient. C’est pourquoi il est intéressant d’évaluer si nous tombons dans l’une d’elles et de reconnaître que nous pourrions gagner beaucoup si nous modifions cette approche. Pour y parvenir, regardons les 5 attitudes les plus caractéristiques des personnes négatives.

1. Traiter l’impossible, une perspective très négative

Il y a beaucoup d’impossibilités dans la vie, mais certaines personnes ne sont pas disposées à accepter que tel est le cas. Cette frustration fait partie de l’existence et nous n’obtenons pas toujours ce que nous voulons.

Peut-être aurions-nous voulu naître dans une famille millionnaire ou avoir grandi dans un environnement de grande sollicitude. S’il n’en a pas été ainsi, nous ne pouvons rien y faire. Et si nous nous focalisons sur la nostalgie de tout ce qui n’a pas été, nous ne serons empreint-e-s que d’amertume et de douleur.

homme frustré

La même chose se produit lorsque nous dirigeons notre regard vers des objectifs impossibles. Par exemple, nous nous efforçons d’avoir l’air jeune quand nous sommes vieux. Ou pour amener une autre personne à se comporter comme nous pensons qu’elle devrait se comporter.

Des buts impossibles n’apportent que de la frustration et donc l’inconfort et la souffrance. Les États qui entretiennent une attitude négative.

2. Abandonner quand il y a des barrières

Tout comme il n’est pas raisonnable de se fixer des objectifs impossibles, il ne l’est pas non plus de se rendre face au premier obstacle lorsque nous essayons d’accomplir quelque chose. N’oubliez pas que chaque grand objectif exige de grands efforts et qu’une bonne partie des réalisations sont basées sur la persévérance.

A plusieurs reprises dans la vie, nous sommes tentés de lâcher prise. Mais ce n’est pas une option quand nous faisons face à des objectifs qui peuvent être atteints objectivement, même s’ils impliquent de surmonter de nombreuses difficultés. La psychologue Hillary White note:

« Abandonner fera que la personne se sentira vaincue. Peu importe comment cela se termine, faire face à des difficultés augmente la confiance. »

2. Prendre les choses trop au sérieux

Quand nous n’avons pas suffisamment renforcé notre amour propre et notre maturité, notre ego s’en trouve très sensible. Nous ne tolérons pas l’embarras et éprouvons de la panique à nous ridiculiser. Les critiques ne nous conviennent pas, même si elles sont vraies et visent à nous aider.

femme qui pleure

 

Prendre les choses trop au sérieux ne fait qu’augmenter une attitude négative envers les autres et envers soi-même. Il faut de l’humilité pour ne pas prendre ces petites chiquenaudes sociales trop au sérieux. Passer pour ridicule ou faire une erreur marque seulement ceux qui donnent plus d’importance à ces situations qu’elles ne le méritent.

4. La plainte comme un mode de vie chez les personnes négatives

Nous nous plaignons tou-te-s de temps en temps. Le problème se produit lorsque la plainte est adoptée comme mode de vie. Dans ces cas, la vision devient trouble et tout ce qui est perçu est négatif. Il n’y a pas d’autres options ou possibilités. L’attention est dirigée vers les malheurs, la souffrance et ses propres limitations.

Il ne s’agit plus de manifester un état de souffrance, mais d’adopter une position existentielle négative face au monde. En fait, c’est une stratégie pour justifier le manque de progrès très utilisé par les personnes négatives.

L’inconfort devient un brevet pour éviter d’évoluer, pour éviter de s’engager à dépasser les objectifs.

5. Se comparer et être hostile envers les autres

Vivre en termes de comparaisons avec les autres est une attitude très négative. Cela implique un manque d’autonomie et des critères propres.

À travers la comparaison, on évalue et juge ce que l’on fait, seulement en fonction de ce que font les autres. Une expérience injuste et frustrante qui ne mène qu’à une position de confrontation constante.

femme triste tenant un coussin

Le pire est que beaucoup de ces comparaisons cherchent seulement à mépriser les autres comme moyen de s’exalter soi-même. En d’autres termes, les malheurs qui arrivent aux autres deviennent une source d’auto-satisfaction, car ils mettent les autres dans un état d’insuffisance ou d’erreur en nous plaçant dans une position privilégiée.

Comme nous le voyons, le maintien d’une position négative face à la réalité ne conduit qu’à un état d’insatisfaction constante qui empêche d’évoluer et d’avoir des relations positives. Un cercle vicieux qui ne mène nulle part.

Si vous détectez ces attitudes négatives en vous, n’hésitez pas à travailler pour les changer. Avoir une approche négative ne vous rapporte rien, mais vous vous perdez.