Pardonner libère du passé et permet d’avancer

28 mars 2016 dans Emotions 326 Partagés

Le pardon est l’une des plus grandes formes de générosité qui existent. Pardonner est une partie quasiment inévitable de toutes les relations que nous avons.

Le fait de le concéder et de le demander est une liberté qui a une énorme valeur car elle suppose un plus grand effort que toutes ses alternatives, à savoir ne pas le demander ou ne pas le concéder.

Il y a des personnes qui ne pardonnent pas car elles pensent que de cette manière, elles ne libèrent pas l’autre personne de sa culpabilité.

En réalité, la personne qui souffre le plus est celle qui ne sait pas pardonner.

Ne pas pardonner implique que la douleur reste en soi, et se transforme en une espèce de poignard sans contrôle, capable de provoquer d’énormes blessures de manière prédictible.

“Celui qui est incapable de pardonner est incapable d’aimer.”
-Martin Luther King-

Ne pas savoir pardonner nous attache à la colère et au ressentiment, et il est donc très probable de finir par se nourrir uniquement de ces émotions dans nos pensées.

Pardonner quelqu’un qui nous a fait du mal n’est pas facile, alors il est nécessaire de savoir comment faire pour pouvoir se libérer de ses blessures du passé et de laisser derrière soi toute charge émotionnelle dont on peut se délester.

Mains-de-personnes-qui-se-pardonnent

Manières erronées de percevoir le pardon

Il y a des personnes qui comprennent mal le pardon, et qui croient que c’est une manière d’être en compétition.

Quand on envisage le pardon de manière erronée, on a tendance à croire en les affirmations suivantes :

  • Libérer l’autre personne de ses actes
  • Céder
  • Tendre l’autre joue
  • Feindre que rien ne s’est passé
  • Admettre que votre colère n’est pas justifiée
  • S’obliger à bien s’entendre avec quelqu’un qui peut vous faire du mal encore une fois

Comprenez le pardon comme une liberté qui assainit

Le pardon n’a rien à voir avec ce qui a été énuméré ci-dessus.

Le pardon a un rapport avec soi-même, avec le fait de se sentir bien et d’empêcher que la punition aille au-delà de la réflexion et de l’apprentissage.

Le vrai pardon est caractérisé par :

  • Se libérer des rancœurs et des ressentiments
  • Guérir les blessures, effacer les cicatrices
  • Faire un choix pour passer à un meilleur état mental
  • S’aider à concentrer son attention sur les aspects positifs
  • Se donner une grande opportunité : tout effacer et recommencer du début
  • Se libérer : c’est votre choix, n’oubliez pas que vous avez le pouvoir sur vos sentiments

Laissez le temps faire son travail

Quand quelque chose fait mal, souvenez-vous que vous ne pouvez pas agir sur le passé et qu’au contraire, ce sont le présent et le futur qui vont vous permettre d’intervenir.

Laissez votre attention se recentrer sur votre bien-être et empêchez que la blessure ne masque la reconnaissance du reste des choses positives dont vous pouvez jouir.

Pardonner et être pardonné est aussi libérateur

Mains-offrant-des-fleurs-pour-pardonner

Pardonner est un grand acte de bonté envers soi-même et envers les autres, qui vous aidera à avancer et à vous rendre compte qu’il n’y a rien d’aussi nocif que le fait d’être mal avec soi-même.

De plus, la personne qui reçoit le pardon peut apprendre une grande leçon, en lien avec l’humilité et les valeurs humaines, qui transformera aussi ses perspectives.

La douleur qui provoque un mal est souvent inévitable. Cependant, ne lui donnez pas le pouvoir de s’installer dans votre vie car elle ne voudra plus partir.

L’unique personne qui puisse contrôler vos sentiments est vous-même. Si vous ne faites que revivre la douleur de ce qui s’est passé, vous donnerez le pouvoir à la personne qui vous a trahi.

“Apprenons à pardonner, mais apprenons aussi à ne pas offenser. Ce serait plus efficace.”
-José Ingenieros-

Ne vous accrochez pas aux sentiments négatifs pour pouvoir avancer

Ne vous afférez pas aux sentiments négatifs ou la colère vous paralysera. La colère est seulement un signe extérieur de la douleur, de la peur, de la culpabilité ou de la frustration que l’on ressent au moment de la trahison.

Même si la douleur ne disparaîtra jamais complètement, le pardon pourra aider à ce que vous vous libériez de la colère et que vous puissiez aller mieux.

Souvenez-vous que les choses ne peuvent pas changer, mais que l’on a le pouvoir de décider de la manière dont on souhaite répondre face aux faits.

Pour cela, il suffit de parler avec soi-même et d’écrire ce que dit son propre dialogue intérieur. Si tout est négatif, faites l’effort de chercher des manières positives de penser.

Finalement, souvenez-vous que la perfection n’existe pas et que l’erreur existe inévitablement, bien que nous essayions de lui tourner le dos.

Ce qui est modifiable, c’est ce que nous en faisons et comment nous utilisons nos capacités pour que le mal et la douleur qu’elle cause disparaissent le plus tôt possible de nos vies.

A découvrir aussi