Oscar Wilde : sa vie et son emprisonnement

26 avril 2019
Qui était Oscar Wilde ?

Nous allons aujourd’hui parler de l’une des grandes figures du monde de la littérature, dont les œuvres sont mondialement connues. Oscar Wilde avait un talent prodigieux et une personnalité extravagante qui lui ont fait connaître autant de succès que de problèmes.

Le Portrait de Dorian Gray ou L’Importance d’être constant sont quelques-uns de ses travaux les plus célèbres à ce jour. Cependant, à l’époque victorienne, ces œuvres ont aussi donné lieu aux critiques les plus moralistes qui soient. Le point de vue et le style de Wilde ne correspondaient peut-être pas aux conventionnalismes de son temps.

Oscar Wilde est maintenant très célèbre. Son oeuvre a été étudiée et traduite dans le monde entier. On le considère maintenant comme l’un des plus grands auteurs de langue anglaise. Il a surtout marqué les esprits avec son tempérament courageux, sa brillante manière de s’exprimer et son infâme emprisonnement dû à son homosexualité, suivi de sa mort prématurée.

Les premières années

Oscar Wilde est né à Dublin en octobre 1854. Il était le fils d’un médecin qui jouissait d’un certain statut et avait fondé un hôpital pour traiter les personnes les plus défavorisées. La mère d’Oscar était une poétesse qui a eu une influence décisive sur son fils.

Oscar Wilde était un étudiant brillant qui adorait les grands classiques. Il a commencé à se démarquer en écriture créative lors de sa formation à Oxford. Son habileté avec les mots écrits lui a fait gagner plusieurs prix.

À la fin de ses études à Oxford, Oscar a déménagé à Londres avec un ami. Ce peintre portraitiste faisait partie de la haute société londonienne. C’est à ce moment qu’il a écrit son premier livre de poèmes. L’année suivante, il a voyagé à New-York, lieu où il a réalisé une multitude de conférences pendant presque un an.

Oscar Wilde jeune

Une fois rentré dans son pays, il a poursuivi ses lectures. Il est progressivement devenu l’un des principaux représentants de l’esthétique. L’esthétique était un mouvement qui valorisait la quête de la beauté, au-delà des idéaux politiques ou sociaux. 

Après être tombé amoureux d’une jeune Irlandaise qui l’a rejeté pour en épouser un autre, Oscar Wilde a connu une Anglaise issue d’une famille aisée, Constance Lloyd, avec qui il s’est marié et a eu deux enfants. Un an plus tard, il a commencé à diriger une revue féminine, Lady’s World.

Cependant, son épouse a fini par le quitter après le scandale de son emprisonnement. Elle a également changé le nom de ses enfants pour qu’ils n’aient plus de lien avec leur père. Même s’ils n’ont jamais divorcé, Wilde a été obligé de renoncer à l’autorité parentale sur ses enfants.

Ses plus grandes œuvres

Les sept années où il a travaillé en tant qu’éditeur de la revue Lady’s World ont marqué une période de créativité frénétique pour Oscar Wilde. La majorité de ses œuvres littéraires sont nées à ce moment-là.

Il a publié un recueil de contes pour enfants, The Happy Prince and Other Tales. Un peu plus tard, il s’est intéressé au genre de l’essai avec Intentions. Cette série d’œuvres encensait les principes de l’esthétisme.

Peu de temps après, son premier et unique roman, Le Portrait de Dorian Gray, a vu le jour. Même si, actuellement, ce travail d’Oscar Wilde est considéré comme l’une des plus grandes œuvres classiques, à son époque, les critiques l’ont vu comme un livre qui manquait totalement de moralité.

L’histoire nous parle de la vie de Dorian Gray, un jeune homme qui voit son portrait vieillir tandis que lui-même reste jeune et peut mener une vie de péchés et de débauche.

Après cela, Oscar Wilde s’est essayé au genre de la dramaturgie avec l’oeuvre Lady Windermere’s Fan, qui a rencontré un énorme succès. Cette réussite a mené Wilde à se consacrer à ce genre comme forme littéraire principale.

Les œuvres théâtrales qui ont suivi étaient satiriques et ingénieuses, pleines de nuances obscures et profondes. Parmi elles, nous retrouvons l’un de ses chefs-d’oeuvre : L’Importance d’être constant.

Le scandale d’Oscar Wilde

Alors qu’Oscar Wilde connaissait une véritable apogée littéraire bien méritée, il a entamé une relation sentimentale avec un jeune homme. Il s’agissait du fils du marquis de Queensberry. Son homosexualité n’était alors un secret pour personne, même si la société de l’époque cherchait toujours à sauver les apparences pour ne pas voir éclater de scandales.

Le père de son amant a alors envoyé une lettre assez grossière au célèbre dramaturge, qui en a été profondément offensé. Oscar Wilde a décidé de porter plainte pour diffamation, mais cette décision a fini par ruiner sa vie.

Les avocats du marquis ont utilisé toutes les ressources possibles pour apporter des preuves de l’homosexualité d’Oscar Wilde et ce dernier a été condamné à deux ans de prison.

À sa sortie, il était détruit sur tous les plans : physiquement, émotionnellement et économiquement. Il s’est volontairement exilé en France, où il a vécu dans la misère pendant un certain temps. Oscar Wilde est décédé d’une méningite à 46 ans, en novembre 1900.

Oscar Wilde

 

Une histoire tragique

Ce brillant dramaturge a vu sa vie s’écrouler à cause de ses orientations sexuelles, à une époque où l’homosexualité était considérée comme une maladie mentale.

Au moment du procès et de la condamnation de Wilde, les médias se sont chargés de relayer l’information, qui est parvenue jusqu’aux Etats-Unis. Oscar Wilde n’a jamais su que son emprisonnement a marqué le début d’un processus extrêmement lent visant à dépénaliser l’homosexualité en tant que délit. Il a été considéré comme une victime iconique du puritanisme victorien -et hypocrite- du XIXème siècle.

Un auteur brillant à l’existence tragique. Après une vie marquée par les lettres et un immense talent, il a été condamné à l’exil et à la pénurie.

Son héritage est encore très vivant dans l’actualité. Certaines de ses oeuvres ont été adaptées au cinéma et des films ont été réalisés sur sa vie. L’histoire de Wilde a été tragique, comme beaucoup d’autres, car l’homosexualité était considérée comme un fait condamnable. Elle nous sert à réfléchir et à prendre conscience d’une chose très importante : il nous reste encore beaucoup de chemin à parcourir.