Ne fais pas d’une personne une priorité quand pour elle tu n’es qu’une option

23 mars 2016 dans Psychologie 2286 Partagés

On ne devrait accorder de l’importance qu’à ces personnes qui nous apprécient, et ne pas faire une priorité de celles pour qui nous ne sommes qu’une option.

Si la plupart du temps c’est une chose difficile à faire, c’est généralement parce que bien souvent on espère que l’égoïsme se transforme en reconnaissance et en intérêt mutuel.

Cependant, lorsqu’on adopte une telle philosophie, en fait, on fait passer les volontés des autres avant notre bien-être, on se voile la face pour ne pas voir les évidences, et on n’écoute pas nos besoins affectifs ; bref, on est le prisonnier de l’égoïsme de l’autre.


Avec de telles idées, on ruine notre présent afin d’alimenter des espoirs de changements qui n’arrivent jamais, souvent à cause du souvenir d’un passé qui n’a plus de futur.


Même de façon fugace et intermittente, dans tous les cas, nous sommes capable de nous rendre compte que quelque chose ne tourne pas rond dans nos relations, que l’on change tous, et qu’avec le temps, on se montre sous un jour moins aimable et davantage intéressé.

las-buenas-personas-se-esconden-en-los-pequeños-detalles

Ceux qui apprennent avec le temps

Un texte attribué à différents auteurs (entre autres Borges ou Shakespeare) reflète formidablement tout ce que l’on peut apprendre au cours de notre vie.

C’est un bon exercice que de le lire, de comprendre ce qu’il signifie, et de voir ce que l’on peut alors changer ou ce dont on peut prendre conscience afin d’améliorer nos relations.

Avec le temps, j’ai appris la subtile différence qu’il y a entre prendre la main de quelqu’un et enchaîner une âme.

Avec le temps, j’ai appris qu’aimer, ce n’est pas s’appuyer sur quelqu’un, et que ce n’est pas parce qu’on est aux côtés de quelqu’un qu’on est en sécurité.

Avec le temps…j’ai commencé à comprendre que les baisers ne sont pas des contrats, et que les cadeaux ne sont pas des promesses.

Avec le temps, j’ai appris qu’être avec quelqu’un parce qu’il nous donne accès à un bel avenir implique que tôt ou tard, on voudra retrouver notre passé.

pareja-equivocada

Avec le temps…vous vous rendez compte du fait que se marier seulement parce que « le temps presse », c’est un clair avertissement vous alertant que votre mariage se soldera par un échec.

Avec le temps j’ai compris que seuls ceux qui sont capables de vous aimer avec vos défauts, sans prétendre vous changer, peuvent vous apporter tout le bonheur que vous désirez.

Avec le temps, vous vous rendez compte que si vous êtes aux côtés de cette personne seulement pour ne pas être seul, irrémédiablement vous finirez par ne pas vouloir la revoir.

Avec le temps, vous vous rendez compte que les vrais amis valent bien plus que tout l’or du monde.

personas-abrazadas

Avec le temps, j’ai compris que les vrais amis se comptent sur les doigts de la main, et que celui qui ne lutte pas pour eux tôt ou tard se verra entouré seulement de faux amis.

Avec le temps, j’ai appris que les propos que l’on peut tenir lorsqu’on est en colère peuvent continuer à blesser ceux qui à qui vous les avez adressés tout au long de leur vie.

Avec le temps, j’ai appris à tout excuser, mais le pardon est réservé aux grandes âmes…

Avec le temps, j’ai compris que si vous avez durement blessé un ami, très probablement que l’amitié entre vous ne sera jamais plus la même.

Avec le temps, vous vous rendez compte que même si vous êtes heureux avec vos amis, un jour, vous pleurerez ceux qui vous ont laissé partir.

personas

Avec le temps, vous vous rendez compte que chaque expérience vécue avec une personne est unique.

Avec le temps, vous vous rendez compte que celui qui humilie ou méprise un être humain tôt ou tard souffrira quatre fois plus intensément des mêmes humiliations ou du même mépris.

Avec le temps, j’ai appris à construire tous mes chemins dans le présent, car le terrain du futur est trop incertain pour qu’on puisse y faire des plans.

Avec le temps, j’ai compris que si l’on force les choses, finalement, tout ce que l’on récoltera, c’est qu’elles ne se produiront pas dans le cadre que l’on aurait espéré.

Avec le temps, vous vous rendez compte qu’en fait, le meilleur, ce n’est pas le futur, mais le moment que vous êtes en train de vivre.

Avec le temps, vous verrez que même si vous êtes heureux auprès de ceux qui sont à vos côtés, vous regretterez terriblement ceux qui hier étaient avec vous et qui aujourd’hui sont partis.

Avec le temps, j’ai appris qu’essayer de pardonner ou de demander pardon, dire à quelqu’un que vous l’aimez, lui dire qu’il vous manque, lui dire que vous avez besoin de lui, lui dire que vous aimez être son ami…face à une tombe…ça n’a aucun sens…

Mais malheureusement…on ne comprend tout cela qu’avec le temps.

columpio

Ce qui est certain, c’est que pour certaines choses, le temps est notre grand maître, car grâce à lui, on prend de la distance sur les choses, et on valorise nos erreurs du passé, nos attentes ainsi que nos exigences par rapport aux autres, mais aussi à nous-même.

Or, cela ne veut pas dire que le temps dit tout ni qu’il guérit toutes les blessures.

C’est à nous de négocier les sentiments de notre dialogue interne, en faisant clairement allusion à nos conflits personnels dérivés de l’égoïsme des autres.

Cela signifie qu’on doit prendre position et se réaffirmer sans laisser les autres profiter de nous par peur du rejet ou de l’affrontement.

Cela porte le nom d’assertivité et constitue un des piliers de construction basiques de notre estime de nous-même ainsi que de notre identité personnelle.

article_13766490814

Apprenez à offrir votre absence à ceux qui ne savent pas apprécier votre présence

Probablement avons-nous conscience de tout cela, mais quand l’heure de vérité arrive, on est incapable de faire face à la pression sociale.

En effet, il est tout à fait normal qu’une situation de profit nous ôte notre estime de nous-même et notre volonté.


Pour autant, rien ne sert de trop s’inquiéter, puisque si vous êtes assertif et que vous faites valoir vos opinions ainsi que vos sentiments, vous pouvez apprendre dans l’effort et la motivation.


Puisqu’il est impossible de récréer une vie dénuée de tout risque, l’idéal, c’est d’imaginer ces situations qui résulteraient potentiellement dangereuses pour nous, et de se demander de quelle manière on peut faire face à ces dernières sans pour autant tomber dans l’agressivité ou la passivité (autrement, on procède à un entraînement dans notre imagination).

pareja-rubik

De cette façon, quand a lieu une situation d’inégalité et qu’on remarque que quelqu’un essaie de profiter de nous ou d’annuler notre volonté par son égoïsme, on se sentira moins désemparé, et on sera plus à même de mener à bien ce qu’on a imaginé, afin de passer des paroles aux actes.


On anticipe alors les problèmes, et on prend davantage conscience du fait que les relations doivent se baser sur la réciprocité, et pas sur la diminution de notre identité et de notre estime de nous-même en faveur de celle des autres.


Il est important que l’on apprenne à dire NON, à faire valoir notre présence et à chercher en nous un allié pour faire face à ces relations basées sur l’inégalité et sur l’égoïsme de personnes qui ne pensent qu’à elles.

A découvrir aussi