Ces moments où je ressens à la fois de l’amour et de la haine

8 décembre 2015 dans Psychologie 2 Partagés

L’amour et la haine ne sont pas aveugles,

mais aveuglés par le feu qu’ils portent en eux”

-Nietzsche-


On sait ce que c’est que de ressentir de l’amour, et on sait aussi ce que c’est que de ressentir de la haine envers quelqu’un.

Mais, qu’arrive-t-il quand ces deux sentiments sont ressentis en même temps ? Comment se fait-il que l’on puisse à la fois aimer et détester quelqu’un ?

Ces émotions totalement opposées se retrouvent chez tous les êtres humains.

Vous avez sûrement déjà ressenti ce type de sentiments pour quelqu’un. On ne peut pas l’expliquer, et cela nous déstabilise quelque peu, car ces deux émotions sont diamétralement opposées.

Cependant, même si cela peut nous sembler étrange, il nous arrive plus souvent que ce qu’on ne le croit de ressentir simultanément des émotions opposées. 

Par exemple, quand on déménage suite à une mutation professionnelle intéressante, ou quand on perd un être cher, tout en sachant bien que c’était la meilleure chose qui pouvait lui arriver car il souffrait trop.

C’est alors que l’amour et la haine entrent en jeu et se confondent en un seul et même sentiment.

sentimientos-de-amor-odio

Je souffre d’ambivalence des émotions


L’ambivalence des émotions fait partie de nous ; ressentir de l’amour et de la haine, c’est plus fort que nous, même si cela peut parfois provoquer en nous un certain mal-être.


Dès lors qu’on ressent à la fois de l’amour et de la haine, on peut dire que l’on est une personne ambivalente émotionnellement. Cela ne veut pas dire que l’on ressent de la haine puis de l’amour, ou inversement.

L’ambivalence des émotions se caractérise par une superposition de ces deux émotions, et non pas par une substitution de l’une à l’autre. Elles peuvent coexister sans empiéter l’une sur l’autre.

Peut-on considérer l’ambivalence comme un trouble psychologique ? Souvent, cette ambivalence se présente chez les personnes souffrant d’un trouble mental, telles que les dépressifs, les schizophrènes, ou encore les gens touchés par la psychose ou la névrose.

Le plus souvent, cette ambivalence se retrouve chez les personnes jalouses. Elles aiment leur compagnon/leur compagne, mais elles le/la détestent aussi car il/elle tisse des liens avec les autres ou parce qu’il/elle plaît aux autres.


Du fait des crises de jalousie, amour et
haine se confondent en un seul et même sentiment


L’ambivalence des émotions est normale, mais elle peut causer divers problèmes lorsque l’on tisse des liens avec les autres, car nous ne saurions pas définir ce que l’on ressent.

Au sein d’une relation de couple, l’ambivalence peut déstabiliser et affecter la relation.

Dans la peau d’une personne ambivalente

Si vous ne vous êtes jamais retrouvé dans cette situation, vous ne savez probablement pas comment peut se sentir une personne chez qui les sentiments d’amour et de haine ne font qu’un.

  • La personne ambivalente ressent à la fois de l’attraction et de la répulsion envers une personne.
  • La personne ambivalente aime une personne, mais déteste certains de ses comportements.
  • La personne ambivalente peut vouloir à la fois parler et ne pas parler.
  • La personne ambivalente peut avoir envie d’agir et, en même temps, de rester passive.

Tous ces sentiments contradictoires dont souffre la personne ambivalente provoquent quelque chose en elle que beaucoup détestent : rester paralysé sans savoir quel chemin emprunter.

la-ambivalencia-emocional

Les conséquences de l’ambivalence des émotions


Quand la personne ambivalente se situe entre deux pôles opposés qui se confondent en un seul, les émotions qu’elle ressent la paralysent et la rendent confuse


L’ambiguïté est l’une des caractéristiques que présentent les personnes ambivalentes, qui voient leur estime d’elles-mêmes affectée par leur incapacité à se décider entre deux sentiments qui s’opposent.

La personne ambivalente ne se sent pas à l’aise avec ses propres émotions. Elle ne sait pas comment agir, ni comment faire pour ne plus ressentir simultanément deux émotions qui ne devraient pourtant jamais se confondre en une seule.

Cette situation de confusion la mène à avoir une très faible estime d’elle-même, car elle ne parvient pas à instaurer un équilibre émotionnel stable.

La personne ambivalente se met alors à se méfier d’elle-même, et ne sait plus vraiment ce qu’elle ressent ou ce qu’elle ne ressent plus. Cela donne parfois lieu à de l’anxiété et de la solitude, ce qui peut ensuite déboucher sur une profonde dépression.


Ce qu’il était triste d’aimer et de détester en même temps !

-Léon Tolstoï-


L’ambivalence des émotions n’est pas un état qui dure longtemps. A certains moments précis, on est déstabilisé par cette fusion des émotions, mais ce n’est que passager…à moins que l’on souffre d’un trouble psychologique.

Et vous…êtes-vous une personne ambivalente ?

A découvrir aussi