Mercredi, une personnalité excentrique

Mercredi Addams a une personnalité captivante, étrange, rare, extravagante, mais belle. Dans cet article, nous analyserons ce nouveau personnage de Netflix qui est un succès dans le monde entier.
Mercredi, une personnalité excentrique
Gorka Jiménez Pajares

Rédigé et vérifié par le psychologue Gorka Jiménez Pajares.

Dernière mise à jour : 15 mai, 2023

Vous connaissez probablement un film de la famille Addams et aimez les personnages comme Gomez, Morticia ou Uncle Fetid. Dans cet article, nous parlerons de mercredi, la fille de Gomez et Morticia.

Dans les films originaux, Mercredi avait environ cinq ans et souriait de manière macabre et sinistre. De plus, elle était toujours accompagnée d’une poupée à laquelle il manquait la tête : Marie-Antoinette. Mercredi présentait donc une série de comportements pouvant être considérés comme agressifs, sadiques ou excentriques.

Vous souvenez-vous à quel point Mercredi aimait torturer son petit frère Pugsley ? Sans aucun doute, c’est l’un des comportements auxquels nous essaierons de répondre ci-dessous. Dans la nouvelle série Netflix, Mercredi est loin de savoir ce que signifie être en société, elle tente d’interagir avec son entourage sans succès.

Et même si on parle sur les réseaux sociaux que Mercredi pourrait être autiste, on a envie de parler aujourd’hui de son schéma de personnalité.

Cluster A de personnalité : bizarre et excentrique

Pour l’American Psychiatric Association (APA), les personnalités regroupées sous l’égide du cluster A présentent les caractéristiques suivantes :

  • Conduite étrange ou extravagante.
  • Ils sont bizarres, ont des difficultés lorsqu’il s’agit de relation.
  • Ils sont introvertis, émotionnellement durs et peu sociables.
  • Leur style d’attachement est précaire ou évitant.

Ces caractéristiques collent parfaitement au personnage de Mercredi, dont le comportement est pour le moins particulier. Vous souvenez-vous de sa façon de danser ? De plus, pour elle, entretenir des relations avec ses pairs est loin d’être une tâche facile.

Une personnalité comme celle de Mercredi a été liée à la créativité.

Mercredi : une personnalité excentrique

Mercredi vit l’intimité personnelle comme quelque chose qui lui cause des problèmes. Elle se sent parfois mal à l’aise par rapport aux autres. Bien qu’elle se montre souvent mécontente de son manque de relations, elle se comporte parfois comme si son désir de contact intime était loin d’être réel.

Son langage est extravagant, mais cohérent et correctement associé dans sa bouche. En raison de ses difficultés relationnelles, elle peut ressentir des émotions telles que la solitude et l’anxiété sociale, ou avoir des façons particulières de penser et de parler. À ce stade, nous pouvons nous demander, mais alors, quelle est sa personnalité ?

Mercredi
Des personnalités comme celle de Mercredi peuvent être qualifiées d'”étranges” ou d'”excentriques” et même moquées.

Le trouble de la personnalité schizotypique

Pour l’American Psychiatric Association, le trouble schizotypique de la personnalité consiste en un schéma dominant de déficits sociaux et interpersonnels qui se manifeste par une capacité à nouer des relations étroites.

De même, ils peuvent éprouver des comportements excentriques et des distorsions cognitives et perceptives. Parmi les caractéristiques de ce trouble pouvant être mises en évidence figurent, selon le DSM-5 :

  • Idées de référence.
  • Croyances étranges ou pensées magiques qui ne correspondent pas aux normes sous-culturelles.
  • Expériences perceptives inhabituelles, y compris des illusions corporelles.
  • Pensées et paroles étranges.
  • Idées suspectes ou paranoïaques.
  • Affection inappropriée ou limitée.
  • Comportement ou apparence étrange, excentrique ou particulier.
  • Absence d’amis proches ou de confidents autres que les parents au premier degré.
  • Anxiété sociale, qui est loin de diminuer avec la familiarité et tend à être associée à des peurs paranoïaques plutôt qu’à des jugements de soi négatifs.

La personnalité schizotypique a été liée à l’étrangeté et à l’unicité lorsqu’il s’agit de penser, de percevoir le monde et de se comporter. Concernant l’empathie, ces personnes, comme Mercredi, ont des difficultés accentuées lorsqu’il s’agit de reconnaître l’impact de leur comportement sur les autres. Il est également fréquent qu’elles interprètent mal les motivations des autres.

Le trouble schizotypique se manifeste dans une multitude de contextes, commençant au début de la vie adulte. De plus, ils se sentent éloignés des autres et éprouvent souvent des émotions de méfiance. Concernant le traitement de ce trouble, les recherches sont encore insuffisantes concernant des thérapies clairement efficaces pour des cas comme celui de Mercredi.

Cela pourrait vous intéresser …


Toutes les sources citées ont été examinées en profondeur par notre équipe pour garantir leur qualité, leur fiabilité, leur actualité et leur validité. La bibliographie de cet article a été considérée comme fiable et précise sur le plan académique ou scientifique


  • American Psychiatric Association’s (2013) Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders (5th ed.; DSM-5).
  • Olivencia, J. J., & Cangas, A. J. (2005). Tratamiento psicológico del trastorno esquizotípico de la personalidad. Un estudio de caso. Psicothema, 412-417.
  • Elejalde, J. G., Arroyo, M. B., & Bennasar, M. R. I. (2002). Trastorno esquizotípico de personalidad: Perspectivas actuales. Archivos de Psiquiatría.

Ce texte est fourni à des fins d'information uniquement et ne remplace pas la consultation d'un professionnel. En cas de doute, consultez votre spécialiste.