Maya Angelou : biographie d'un oiseau en cage

12 avril, 2020
Maya Angelou a grandi comme étant une fille ayant fait le choix d'arrêter de parler après avoir été violée. Un petit oiseau en cage dans son propre silence. Mais un jour, l'oiseau a commencé à chanter et à déployer ses ailes, et à partir de ce moment, rien n'a plus pu l'arrêter.

Nous voulions rendre un petit hommage à cette grande écrivaine. A cette personne dont l’enfance n’a pas été un voyage de tout repos. Maya Angelou a réussi à transformer un traumatisme profond et une douleur ancienne en de beaux mots et réflexions. Son impact en tant que poétesse et, surtout, en tant que militante sociale, nous a profondément marqués.

Abusée sexuellement alors qu’elle était encore enfant, elle a passé les années suivantes de son enfance immergée dans un silence absolu et volontaire. Elle a simplement arrêté de parler.

Certains de ses biographes affirment que les six années pendant lesquelles Maya Angelou n’a pas prononcé un seul mot ont été le chaudron alchimique où, lentement et au fil du temps, la merveilleuse voix qui se développera plus tard dans ses poèmes a été conçue.

Nous ne savons pas ce qui a vraiment pris forme dans la vie d’Angelou entre l’âge de sept ans, quand elle a été violée, et de 14 ans, c’est-à-dire quand elle a recommencé à parler. Ce que nous savons, c’est que tout ce qu’elle a fait par la suite a touché des millions de personnes dans le monde.

Ses mémoires, I Know Why Caged Birds Sing, sont un succès littéraire international, tout comme ses recueils de poèmes et d’essais.

Maya Angelou pendant une interview

Ses premières années

Marguerite Annie Johnson est née le 4 avril 1928 à Saint Louis, Missouri. Elle a grandi en Arkansas, avec sa grand-mère paternelle après la séparation de ses parents. Sa grand-mère était une figure très influente dans la vie d’Angelou. Elle avait un petit magasin qui avait réussi à sortir la famille de la misère pour leur permettre de vivre beaucoup mieux que de nombreuses familles de la région.

Lors d’une des visites que Maya et ses frères ont faites à leur mère, la tragédie s’est produite. Le compagnon de la mère de Maya a abusé sexuellement de cette dernière. La petite fille en a parlé à l’un de ses frères. Il y a donc eu un procès au cours duquel la fille a dû témoigner. Le violeur a réussi à échapper à la prison. Or, peu de temps après, il a été tué par un parent de Maya.

C’est le moment où la fille a cessé de parler. Plus tard, elle avouera qu’elle croyait avoir tué cet homme avec sa voix, car elle l’avait trahi. Pendant la période où Maya a gardé le silence, elle a développé un profond amour pour la poésie et les livres.

Ce silence est resté jusqu’à ce qu’un jour, sa grand-mère lui dise qu’elle ne finirait jamais par apprécier pleinement la poésie avant de les entendre récitées de sa propre voix. Par conséquent, la fille a recommencé à parler après six ans de silence.

À 16 ans, elle a connu sa première histoire d’amour, qui n’a jamais évolué en une relation sérieuse. Maya est tombée enceinte et a eu son fils à l’âge de 17 ans. À cette époque, elle a occupé de nombreux emplois non qualifiés et mal rémunérés. Mais cela a aidé son fils à aller de l’avant.

Maya Angelou : vie adulte

En 1951, Maya a épousé un musicien d’origine grecque, Tosh Angelos. Maya a personnalisé son nom de mariée à Maya Angelou. Le mariage a duré quelques années et après la séparation, Maya Angelou a travaillé en tant que danseuse et chanteuse. Elle a visité la moitié de l’Europe avec une production d’opéra.

En 1959, elle envisageait d’écrire et, un an plus tard, elle entendait Martin Luther King Jr. pour la première fois dans un discours qui l’avait profondément impressionnée. En conséquence, elle a organisé une collecte de fonds pour la cause du leader afro-américain qu’elle a rencontré personnellement peu de temps après.

Un an plus tard, elle est entrée en contact avec un militant sud-africain avec lequel elle a eu une relation amoureuse. Le couple a déménagé pour vivre au Caire. Angelou a commencé à travailler pour un grand journal de langue anglaise en tant que rédactrice.

“Vous ne pouvez pas contrôler tous les événements qui vous arrivent, mais vous pouvez décider de ne pas être réduit par eux.”

– Maya Angelou –

Cependant, quelque temps plus tard, leur relation a pris fin. Elle a donc déménagé avec son fils à Accra. Là, elle a continué à travailler en tant que rédactrice en chef pour un journal. Mais aussi comme actrice et animatrice radio. Elle est restée au Ghana jusqu’en 1965, année au cours de laquelle Maya Angelou a décidé de retourner aux États-Unis pour aider son ami Malcolm X.

L'histoire de Maya Angelou

L’inépuisable Maya Angelou

Peu de temps après, Martin Luther King Jr. a été assassiné. En fait, il a été tué le même jour que l’anniversaire d’Angelou. Elle ne l’a d’ailleurs plus célébré pendant les quarante années suivantes. La même année où King a été assassiné, Maya Angelou a écrit sa première biographie I Know Why Caged Birds Sing. Cette œuvre a ouvert une niche importante dans le monde littéraire et l’a propulsée vers la célébrité.

Depuis, et pour le reste de sa vie, Maya Angelou a été impliquée dans de nombreuses activités professionnelles. Elle était liée à la télévision, au cinéma, a continué à écrire et s’est remariée. Elle est décédé le 28 mai 2014, toujours active et en train d’écrire un nouveau livre.

“Un oiseau ne chante pas parce qu’il a une réponse, il chante parce qu’il a une chanson.”

– Maya Angelou –

Toute son œuvre littéraire parle de la force du dépassement. Mais aussi de l’importance d’avancer malgré les obstacles que la vie nous présente. Maya Angelou était un exemple de résilience et d’amour pour la vie.

La signification et la profondeur de ses poèmes ont été largement étudiées. Elle avait tout contre cela. Or, sa lutte contre la discrimination d’être une femme et, en plus, une femme noire, est un exemple auquel de nombreuses autres personnes ont réfléchi.

Maya a consacré sa vie à ce combat, à le surmonter, à éviter des obstacles et elle a retrouvé sa voix dans un moment absolument nécessaire. Elle n’a jamais oublié son passé, ni son origine. Mais elle a décidé d’affronter un monde qui ne voulait pas l’écouter pour nous donner quelques vers immortels.

 

  • Priscilla R. Ramsey (1984) Transcendence: The Poetry of Maya Angelou. Sage Journals
  • David Bedrick (2014) Maya Angelou in Memoriam: An American Elder. Psychology Today