Lorsque vous désirez une chose, lâchez prise de celle-ci!

· 11 octobre 2016

Si vous désirez attraper un papillon, plus vous le chassez et allez à sa poursuite, plus il vous échappera. Au contraire, si vous le laissez libre, il se peut qu’il vienne se poser sur votre épaule.

Cette phrase est tant connue, si nous l’appliquons à la vie réelle, nous pourrions la comparer aux personnes qui ont tendance à faire pression sur les autres.

Lorsqu’une personne fait pression sur quelqu’un, elle obtient l’effet inverse à celui désiré.

Pour vérifier cet effet, essayez de  penser si vous avez déjà eu à faire à un ami ou une connaissance qui a fait pression sur vous et avec qui au final vous avez coupé les liens.

De façon générale, nous n’aimons pas être obligé à faire quoi que ce soit. Lorsque nous désirons quelque chose, nous allons nous mêmes vers les autres.

Trop insister, que cela soit amicalement ou amoureusement, aboutit souvent à ce que la personne s’éloigne.

Par exemple, imaginons que nous avons une amie avec qui nous avons un contact permanent, mais à un moment donné, par manque de temps, excès de travail ou besoin de notre intimité, nous perdons le désir de la contacter.

C’est à ce moment là que nous nous rendons compte à quelle type de personne l’on a à faire.

Façon d’agir d’une personne saine et mûre

Si quelqu’un que vous appréciez a arrêté de vous contacter, il existe des manières plus subtile pour en parler avec la personne concernée.

Une manière saine d’agir serait de faire des commentaires du type: “cela fait beaucoup de temps que l’on ne s’est pas parlé, j’espère qu’on va trouver un peu de temps dans nos emplois du temps”, “j’espère que les choses vont bien, tu me manques”, “comment vas-tu? J’espère que l’on va trouver un moment pour s’asseoir et prendre un café”.

Cette façon de communiquer dénote une envie de reprendre le contact mais sans pression ni victimisation.

En cas de non réponse de l’autre partie, la personne devrait laisser “s’en voler” l’autre puisqu’il est clair que quoi qu’il en soit, elle n’a pas le temps ou l’envie de reprendre le contact.

Une personne saine, lorsqu’elle désire maintenir le contact, elle le fait, donc si vous vous rendez compte en établissant le contact qu’il n’est pas réciproque, il vaut mieux laisser à celle-ci la liberté de faire son choix, sans colère ni pression.

Manière d’agir d’une personne qui ne respecte pas la liberté des autres

Exemples de phrases qui pourraient nous signifier que quelqu’un ne respecte pas notre volonté d’avoir faire le choix de ne pas continuer le contact :

“Pourquoi tu ne m’écris pas? Tu es en colère?”, “cela fait du temps que je n’ai pas de tes nouvelles, je ne sais pas ce que je t’ai fait et cela me fait beaucoup mal”, “j’ai fait l’effort plusieurs fois de te rencontrer mais je pense que tu m’évites”, “qu’est ce qui se passe mon ami(e)?”, “je ne comprends pas ton attitude qui consiste à m’ignorer, nous devons parler au plus vite”.

Supposer qu’il y a de la colère, dire que cela fait mal, insister pour en discuter immédiatement, etc… sont des pressions pour culpabiliser l’autre, alors qu’en réalité les motifs pour lesquels une personne n’a plus de contact peuvent être multiples, et c’est pour cela que le fait de tirer des conclusions hâtives et de faire pression ne peut aboutir à de bons résultats.

Faire pression cause un effet négatif

Faire pression ne retient pas les autres. La seule chose qui peut se produire est un éloignement des autres car ils ont la sensation d’étouffer.

Alors qu’accepter les choses telles qu’elles sont peut faire que la personne qui s’éloigne retourne vers vous lorsqu’elle en a envie.

C’est l’exemple des bonnes amies, qui n’ont pas un contact très continu, mais en l’absence de pressions et de par le fait de respecter l’espace de l’une l’autre, elles savent qu’elles sont libres de s’éloigner lorsqu’elles ont besoin de se sentir seules ou lorsqu’elles ont très peu de temps.

Cette liberté de savoir qu’on peut se déconnecter l’un de l’autre pour un certain temps sans que cela ne soit perçu de façon négative par l’autre, est ce qui renforce le lien entre les personnes.

Lorsque nous savons que notre manière d’agir est acceptée, les relations s’en trouvent plus renforcées car nous nous sentons libres de nous éloigner tout en sachant que l’autre est disposé à apprécier notre compagnie lorsque cela est possible et à comprendre qu’en d’autres circonstances il peut en être autrement.

Si vous appréciez quelqu’un, laissez lui la liberté, laissez les choses se dérouler naturellement et le temps apportera chaque chose en son temps, la personne viendra vers vous de sa propre volonté sans pressions ni victimisation.

La meilleure recette pour attirer des personnes qui apprécient votre compagnie est : de se faire connaître, montrer le meilleur de vous même, montrez votre intêret et donner la liberté à l’autre de faire un pas vers vous, et si cela ne se produit pas, cherchez un autre papillon.