L’insatisfaction des perfectionnistes

4 mai 2018 dans Développement personnel 0 Partagés
L'insatisfaction des perfectionnistes

Les personnes perfectionnistes recherchent sans cesse le succès, bien que rien ne leur semble suffisant. Presque tout leur génère de l’insatisfaction car leur niveau d’exigence est excessif,  illusoire même, car elles pensent pouvoir toujours faire mieux. De sorte que ne pas atteindre chaque objectif proposé finit par leur causer de hauts niveaux de stress et d’épuisement.

La sensation de manquer de temps pour atteindre l’objectif est très commune lorsque la routine devient une course de fond. De sorte que si nous y ajoutons une dose de perfectionnisme, ce manque de temps non seulement submerge, mais noie également. Bien que cela semble paradoxal, la perfection n’est pas toujours parfaite. Souvent, et malgré ce que nous pouvons penser, elle génère davantage d’inconvénients que de bénéfices pour notre santé physique et émotionnelle.

Les personnes perfectionnistes sont souvent peu sûrs de leur niveau d’exigence et éprouvent constamment des difficultés. Il en est ainsi car elles veulent atteindre une telle perfection que, soit elles y parviennent, soit elles que leur tâche n’est pas terminée. Ainsi, pour éviter ces comportements excessifs, il est essentiel d’être conscient de ce que nous sommes et de valoriser nos vertus et nos efforts.

« Le véritable problème des perfectionnistes est que tant les succès que les échecs ne sont pas évalués de manière objective, mais sur la base de l’échec personnel. »
Partager

Le paradoxe du perfectionnisme

Il n’y a rien de mal à s’efforcer de faire les choses du mieux que nous pouvons. Nous devons néanmoins être conscients de nos limites. Se frustrer pour ne pas systématiquement atteindre la perfection est le curieux paradoxe du perfectionnisme. Ce biais a des effets dévastateurs sur notre santé physique et émotionnelle lorsqu’il est excessif. En effet, une étude de l’Université de Yale a associé le perfectionnisme à un risque élevé de dépression et de suicide.

l'insatisfaction des perfectionnistes

Normalement, le perfectionnisme commence à apparaître dès l’enfance et tend à augmenter progressivement au stade étudiant. Il n’est cependant pas nécessaire que ce biais apparaisse dans tous les domaines de la vie d’une personne, même s’il en est souvent ainsi. Certaines personnes sont perfectionnistes uniquement au travail, dans le sport ou dans les relations. D’autres s’efforcent d’être parfait dans tous les domaines de la vie. De nombreux facteurs peuvent intervenir.

Symptômes physiques et émotionnels des personnes perfectionnistes

Une étude de l’ Université de Brock, en Ontario, a examiné la relation entre le perfectionnisme et la santé physique de 492 personnes âgées de 24 à 35 ans. Les résultats ont conclu que les perfectionnistes sont plus susceptibles de se sentir mal et de se plaindre du manque de sommeil, de douleur et de fatigue que ceux qui ne le sont pas. Outre le fait d’éprouver une grande peur de l’échec.

l'insatisfaction des perfectionnistes

Les perfectionnistes tendent également à présenter des niveaux élevés d’anxiété qui, ajoutés au facteur d’insécurité mentionné antérieurement, conduisent à une telle souffrance qu’ils peuvent avoir des crises d’angoisse, une fatigue excessive ou même un manque de motivation du fait de ne pas atteindre ce qu’ils voulaient.

Comme nous pouvons le constater, le perfectionnisme n’est pas une recherche du mieux. C’est courir après le pire de nous, la partie qui nous dit que rien de ce que nous faisons ne sera jamais assez bien ou suffisant. Il est bon d’être exigeant avec soi-même, mais toujours dans certaines limites.

A découvrir aussi