L'influence de la musique dans les magasins de vêtements

01 février, 2021
Comment la musique nous influence-t-elle dans les magasins de vêtements ? Quel est le lien avec le neuromarketing sensoriel ? La musique peut-elle nous faire acheter plus ?

Vous est-il déjà arrivé de rentrer dans un magasin de vêtements et d’avoir l’impression d’être dans une boîte de nuit ? La musique est au plus fort, elle est rythmée et vivante, très à la mode, voire stridente. Pourquoi ? Le neuromarketing sensoriel a à voir avec tout cela. Mais comment la musique nous influence-t-elle dans les magasins de vêtements?

Cela nous fait-il acheter plus ? Sous quelle forme ? Le type de musique influe-t-il sur notre consommation ? Nous allons percer les mystères de cette pratique de plus en plus courante dans les boutiques de mode, en particulier du côté de la mode pour les jeunes.

Une femme dans un magasin de vêtements.

Comment la musique nous influence-t-elle dans les magasins de vêtements ?

Selon Sánchez (2015) , “la musique fait partie de tous les éléments de la dimension humaine et sociale, parfois sans que l’on en ait conscience”. La réalité est que la musique dans les magasins influence l’ambiance, qui à son tour influence la décision d’achat.

Les entreprises misent de plus en plus sur le marketing sensoriel (ou neuromarketing sensoriel), c’est-à-dire le marketing qui affecte directement nos sens pour ainsi stimuler l’envie d’acheter. Au sein de ce type de marketing, nous trouvons des techniques visant à stimuler le sens de l’ouïe à travers la musique.

Ainsi, la musique en magasin n’est généralement pas choisie au hasard. Il en est ainsi parce que le type de musique (par exemple, la musique très festive) stimule l’impulsivité lors de l’achat. Comment la musique nous influence-t-elle dans les magasins de vêtements ? Elle le fait en limitant notre maîtrise de soi et en influençant nos émotions et notre humeur.

“La maîtrise de soi ne consiste pas à faire ce que je ressens, c’est choisir de faire ce que je ressens.”

-Anonyme-

Seulement la musique festive ?

Mais la musique forte et festive n’est pas la seule que l’on puisse entendre dans les magasins de vêtements. Le choix du type de musique dépend du public cible.

Si le public cible est jeune, le type de musique sera plutôt festif. Pour un public plus âgé, le choix se portera plutôt sur une musique relaxante qui favorise un état de calme et de détente. La marque s’adaptera au client pour booster ses ventes.

“Celui qui écoute de la musique sent que sa solitude, d’un coup, diminue.”

Robert Browning

La saturation des sens

La musique forte surcharge nos sens. Et quand nos sens sont surchargés, nous prenons des décisions plus hâtives : le système cognitif attentionnel est saturé et il n’y a pas de place pour autre chose. Une musique forte, très rapide et festive peut alors favoriser les achats impulsifs.

Dans les magasins de vêtements, la musique est généralement adaptée à un public jeune, car les jeunes ont tendance à être plus impulsifs que les personnes âgées. Chez une personne qui a déjà tendance à faire des achats compulsifs, la musique peut renforcer cette tendance.

La stimulation du plaisir

Au-delà de la stimulation de l’impulsivité lors de l’achat, la musique favorise également une expérience sensorielle agréable à l’intérieur du magasin. Comme nous nous sentons bien, dans le magasin, nous y passerons probablement plus de temps, ce qui augmente la probabilité d’acheter.

En somme, la musique peut améliorer l’humeur, dissiper les inquiétudes et ainsi nous encourager à acheter (plus). De plus, associer le magasin de vêtements (ou tout autre type) à une expérience positive et à la bonne humeur fait de nous des clients fidèles.

Un couple dans un magasin de vêtements.

Neuromarketing sensoriel dans les magasins : art ou manipulation ?

Nous venons de voir comment la musique influence le comportement lors de l’achat. La musique nous met en relation avec une certaine émotion. Elle favorise ainsi un comportement impulsif qui crée en nous un besoin d’acheter.

Le neuromarketing sensoriel, déjà évoqué, parle de tout cela. Il étudie et applique les connaissances de la neurobiologie des sens. Plus précisément, il étudie en profondeur la perception sensorielle en vue de comprendre comment la stimulation des sens influence la décision d’achat.

La réalité est que les magasins nous “manipulent”. C’est une technique totalement légale, mais le savoir peut nous aider à être plus prudents à l’heure de faire du shopping. Art ou manipulation ? Jusqu’où vont les limites du marketing ? Quoi qu’il en soit, sa puissance est incontestable.

  • Chebat, J.C. y Michon, R. (2003). Impact of ambient odors on mall shoppers emotions, cognition, and spending, a test of competitive causal theories. Journal of Business Research, 56: 529-539
  • Morena, A. (2016). Neuromarketing y nuevas estrategias de la mercadotecnia: análisis de la eficiencia publicitaria en la diferenciación de género y la influencia del marketing sensorial y experiencial en la decisión de compra. Universidad Complutense de Madrid.
  • Valencia, J.P. (2016). Influencia de la música publicitaria en la experiencia de compra. Trabajo de grado de pregrado (Publicista). Universidad Católica de Manizales, Facultad de Ciencias Sociales, Humanidades y Teología.