L’imagination émotive, une technique pour réduire l’anxiété

19 décembre 2017 dans Psychologie 125 Partagés
technique pour réduire l'anxiété imagination émotive

“Toute personne a la capacité de se changer elle-même.”

-Albert Ellis-

Qu’est-ce que l’imagination émotive ?

L’imagination émotive est une technique psychologique qui fait partie de la thérapie comportementale rationnelle-émotive développée par Albert Ellis, l’un des psychothérapeutes les plus célèbres de tous les temps. Cette thérapie se base sur une approche cognitivo-comportementale, certainement l’une des approches les plus empiriques que la psychologie nous ait offerte. Ses méthodes ont été reconnues et validées par de nombreuses études scientifiques.

Nous désirons tous recevoir un soutien de cette nature lorsque nous consultons un psychologue. Malheureusement, nous ne faisons qu’entendre parler ou que de lire sur ces thérapies qui ont changé la vie de millions de personnes. Même si nous ne pouvons pas généraliser, nous vous recommandons tout de même d’opter pour un professionnel adepte de la thérapie cognitivo-comportementale si vous avez envie de sortir du cercle vicieux de vos pensées négatives.

Pourquoi devriez-vous utiliser l’imagination émotive ?

Pour comprendre tout l’intérêt de l’imagination émotive, vous devez comprendre le postulat du courant cognitivo-comportemental quant aux émotions humaines. Selon cette théorie, les émotions sont des réponses de notre organisme face aux changements endogènes et exogènes. C’est-à-dire que les émotions peuvent apparaître à cause de choses qui se passent dans notre environnement, mais également à cause des pensées qui se forment dans notre esprit.

De fait, ces pensées sont une partie essentielle de la question qui nous concerne aujourd’hui. L’imagination émotive peut nous permettre de disposer de nouveaux outils qui vont nous aider à modifier et à mieux conduire ce dialogue interne négatif que nous avons tous, et qui facilite l’apparition d’émotions elles aussi négatives.

mains liées

Voici un exemple simple : pendant que vous conduisez tranquillement sur l’autoroute, vous roulez tranquillement devant la voiture qui se trouve devant vous, sans avoir envie de la dépasser, car vous n’êtes pas pressé. Cependant, dans le même temps, une voiture arrive derrière vous à toute vitesse et elle se met à vous coller, vous signifiant par là même son envie que vous dépassiez la première voiture. Face à cette situation, certaines personnes penseront : “Mais, comment cette personne peut conduire aussi vite ? Elle ne voit pas qu’elle me force à accélérer pour éviter un accident ? Mais qui peut bien se comporter comme cela ?“. Selon vous, comment se sentent, à cet instant précis, les personnes qui pensent ainsi ? Comment vous sentiriez-vous à leur place ?

Vous ressentiriez très certainement des émotions comme l’anxiété et la colère. C’est parfaitement logique, non ? Pour autant, d’autres personnes peuvent avoir un dialogue interne radicalement différent : “Bon, il peut me coller autant qu’il veut, moi je vais continuer à cette vitesse jusqu’à ce que j’ai envie de dépasser la voiture devant moi. S’il est pressé et qu’il ne peut pas attendre, c’est son problème“. Même si de l’anxiété et de la colère peuvent être également présentes à ce moment, elles le sont de manière bien plus raisonnable. Vous voyez où nous voulons en venir ?

Comment utiliser l’imagination émotive ?

Pour faire usage de l’imagination émotive, la première chose que vous devez prendre en compte est votre capacité d’imagination. Si cela vous coûte beaucoup, vous allez peut-être avoir besoin, avant d’être prêt, d’exercices d’entraînement qui vont vous permettre d’augmenter cette capacité.

En premier lieu, vous devez penser à une situation précise qui génère en vous de l’anxiété. Une fois que vous la visualisez bien dans votre esprit, vous devez vous focaliser sur les détails qui vous ennuient le plus et qui génèrent en vous la plus grande sensation de mal-être.

Ensuite, vous allez essayer de ressentir d’autres émotions négatives, mais légèrement moins perturbatrices. Vous devez faire l’effort de ressentir des émotions négatives moins violentes, plus modérées. Vous devez prendre conscience que vous ne pouvez rien changer à la situation que vous venez d’imaginer : changer vos émotions est la seule chose qui demeure à votre portée.

Une fois que vous y êtes parvenu, vous devez verbaliser les pensées qui sont apparues dans votre esprit et que vous ne parveniez pas à avoir lorsque les émotions négatives que vous ressentiez étaient bien trop intenses. Si nous reprenons l’exemple de l’autoroute, il s’agit des pensées que nous avons pu décrire dans le deuxième cas.

noyade

Quels sont les bienfaits de l’imagination émotive ?

L’imagination est un outil qui, s’il est bien employé et entraîné, peut nous permettre de réguler plus facilement nos émotions. Le point positif principal des techniques cognitivo-comportementales est leur complémentarité. Plusieurs outils peuvent être utilisés dans différentes situations.

Dans ce sens, l’imagination émotive apparaît comme une sorte de bonus, qui peut nous aider sur un aspect fondamental de notre anxiété, la façon dont nous gérons nos pensées dysfonctionnelles, afin de réduire notre sensation de mal-être. Comme vous pouvez aisément l’imaginer, même si nous comprenons tous facilement l’importance de parvenir à de tels résultats, ils sont difficiles à mettre en œuvre dans le cadre d’une thérapie.

“Les meilleures années de votre vie sont celles durant lesquelles vous décidez que vos problèmes sont seulement les vôtres. Ce n’est pas la faute de votre mère, de l’écologie ou du président. Vous vous rendez alors compte que vous contrôlez votre propre destin.”

-Albert Ellis-

L’imagination émotive peut nous aider à penser de manière plus sereine et plus critique toutes nos préoccupations et nos peurs du quotidien. De plus, elle nous aide à corriger les erreurs comportementales de notre passé et nous entraîne à mieux réagir face à des situations d’angoisse. Mais, elle nous permet également de renforcer notre estime de nous-mêmes et notre confiance en nous, car nous devenons davantage capables d’affronter les situations qui génèrent en nous un certain mal-être.

En définitive, l’imagination émotive nous aide à nous rééduquer émotionnellement. Nous ne devons cependant pas oublier que si nous ressentons un grand mal-être dans notre vie, nous devons sans plus attendre consulter un psychologue. Ce professionnel va pouvoir nous aider à acquérir et à développer les techniques qui vont nous permettre de reprendre le contrôle de notre existence. Travaillons chaque jour pour mieux contrôler notre anxiété !

Images de Tanja Heffner, Davide Ragusa et Ian Espinosa

A découvrir aussi