L'hypengiophobie : la peur des responsabilités

Une peur excessive de prendre ses responsabilités peut devenir paralysante et affecter différentes dimensions de notre vie. Ainsi, elle peut devenir l'épicentre d'un malaise qui finit par dominer notre humeur.
L'hypengiophobie : la peur des responsabilités

Dernière mise à jour : 15 novembre, 2021

Le mot « hypengiophobie » ne vous est peut-être pas familier, mais sa signification l’est certainement. L’hypengiophobie est une peur irrationnelle et exagérée de devoir assumer des responsabilités, voire de s’imaginer dans une situation dans laquelle nous devons prendre des décisions ou avoir des choses à notre charge.

Par exemple, la peur des responsabilités s’étend aux situations dans lesquelles quelque chose est laissé à notre charge, ou dans lesquelles nous devons répondre de tâches quotidiennes spécifiques. En général, on pourrait dire que l’hypengiophobie est un type de peur qui nous empêche d’assumer la responsabilité de tout type d’activité, de décision ou de tâche.

La peur de prendre des responsabilités peut être l’envers d’un problème commun à notre époque : l’incapacité à déléguer des responsabilités. Il y a des gens qui sentent qu’ils doivent toujours tout prendre en main et qui sont incapables de ne rien contrôler. Ainsi, si apprendre à déléguer et à répartir les responsabilités peut être très bénéfique pour notre santé mentale, n’assumer aucune responsabilité peut aussi finir par être la source d’un malaise important et continu.

Dans cet article, nous allons identifier les principales caractéristiques de l’hypengiophobie, les manières dont elle peut se manifester et les alternatives d’intervention professionnelle dans le domaine de la psychologie.

hypengiophobie peur des responsabilités

Caractéristiques de l’hypengiophobie

La caractéristique la plus importante de cette phobie est peut-être la tendance à fuir les situations qui exigent des responsabilités et qui ne représentent, en général, aucun type de menace. Ce comportement de fuite s’accompagne souvent de troubles physiques, tels que des nausées, des vomissements, une transpiration excessive, entre autres.

Comme pour presque toutes les phobies, cette réponse excessive est involontaire et pratiquement incontrôlable. Elle provoque des symptômes d’anxiété, des crises de panique et affecte négativement l’estime de soi. En plus de cela, cette peur de la responsabilité peut être à l’origine de problèmes d’adaptation professionnelle, scolaire, économique et, plus généralement, sociale.

Ceci compte tenu du fait que le comportement d’évitement finit par se transformer en cercle vicieux. En effet, le fait d’éviter des responsabilités génère un soulagement momentané et bref, qui est ensuite remplacé par une peur encore plus grande de sa perception d’incapacité. C’est comme si la réponse d’évitement renforçait le sentiment de menace dans le futur. Fuir les responsabilités, en fin de compte, ne fait qu’empirer les choses.

D’un autre côté, ceux qui souffrent d’hypengiophobie éprouvent souvent des sentiments d’auto-indulgence et ont tendance à charger les autres de leurs responsabilités, en étant très durs avec eux plus tard lorsque les choses tournent mal.

Enfin, l’origine de cette phobie n’est pas claire. Elle peut être associée à un événement traumatisant au cours duquel un objectif proposé n’a pas été atteint, ou après avoir passé beaucoup de temps sous un horizon plein d’exigences excessives. Quoi qu’il en soit, cela peut être très paralysant car la plupart d’entre nous font face à des situations qui exigent des responsabilités dans la vie quotidienne.

Types de peurs qui peuvent apparaître avec l’hypengiophobie

De même, en fonction des situations dans lesquelles apparaît la peur de la responsabilité, nous pouvons remarquer certaines peurs spécifiques associées à l’hypengiophobie, telles que :

Peur de se tromper

La peur de faire des erreurs est l’une des principales peurs qui dérive de cette phobie. La peur de se tromper fait tomber les gens dans l’inaction, bloquant en même temps leur prise de décision.

Peur de ne pas répondre aux attentes

De la même manière, la peur de ne pas être à la hauteur des circonstances ou que notre comportement ne réponde pas aux critères attendus apparaît de manière récurrente. Souvent, ces attentes sont auto-construites et ne sont pas basées sur des critères externes ou des évaluations négatives externes.

Éviter les jugements négatifs

Dans le même ordre d’idées, il peut y avoir une tendance à éviter les jugements négatifs. Cela fait, à son tour, que ceux qui souffrent de cette phobie évitent les responsabilités ou abandonnent l’exécution d’une tâche avant de la terminer, pour éviter une évaluation négative imaginaire.

Peur de perdre le contrôle

En revanche, il est possible que cette phobie soit liée à la perception d’être incapable de garder le contrôle d’une situation. Ainsi, une personne peut éviter les responsabilités par peur de s’effondrer en public ou de perdre tous ses moyens.

Peur de passer inaperçu

Enfin, dans certains cas, la peur de perdre l’affection des autres et d’être impopulaire apparaît également. Une autre peur connexe est qu’on ne remarque pas votre travail et vos efforts.

L'homme qui se sent jugé

Traitement

Pour commencer, il est important de noter que, même si les phobies répondent bien aux traitements psychologiques, il n’y a pas de solution miracle.

L’accompagnement professionnel peut inclure des techniques telles que la pleine conscience, l’exposition progressive ou la restructuration cognitive. Ce type d’intervention peut être très utile pour prendre conscience des réponses corporelles, pour surmonter progressivement des situations stressantes et pour transformer les pensées irrationnelles liées à l’origine de cette peur.

Cela pourrait vous intéresser ...
Découvrez les 7 phobies les plus curieuses et les plus rares
Nos Pensées
Lisez-le dans Nos Pensées
Découvrez les 7 phobies les plus curieuses et les plus rares

Les phobies sont définies comme une peur intense et irrationnelle à l'égard d'une personne, d'un objet ou d'une situation impliquant peu ou pas de ...



  • Eski, Y. (2018) A fear of coercion and accountability? Security officers and the non-use of force, Policing and Society, 28:8, 985-998, DOI: 10.1080/10439463.2017.1340292
  • Manrique Tisnés, H., & Gil Congote, L. (2013). Azar, libertad y responsabilidad: aportes para una práctica psicológica. Pensamiento Psicológico11(2). Recuperado a partir de https://revistas.javerianacali.edu.co/index.php/pensamientopsicologico/article/view/589