Les villes "age-friendly" : des villes adaptées aux personnes âgées et tournées vers le bien-être

03 juin, 2020
Qu'est-ce qu'une ville "age-friendly" ? Ce qualificatif étant assez parlant, il est fort probable que vous ayez une idée de ce que cela signifie et des avantages d'une telle ville. Nous nous posons ici la question suivante : quelles mesures doivent prendre les organes administratifs compétents pour créer un tel environnement ?
 

Différents facteurs participent au développement des êtres humains. L’entourage est l’un de ces facteurs. Il s’agit d’un facteur crucial pour les interactions, lesquelles influent sur nos pensées, nos émotions et nos comportements. À l’heure actuelle, un nouveau modèle de ville qui prend en compte cette pensée est en cours de développement. Il s’agit des villes age-friendly, des villes adaptées aux personnes âgées.

Les villes age-friendly encouragent l’amélioration des infrastructures pour que l’environnement soit adapté à tout le monde, y compris aux personnes âgées. Les villes age-friendly lèvent ainsi la barrière de l’âge en faisant en sorte que les personnes âgées aient plus d’opportunités pour se développer et puissent facilement contribuer à la communauté. Ces villes encouragent donc la dignité et l’autonomie : les personnes âgées doivent pouvoir participer aux activités quotidiennes de la ville en toute sécurité et sans être victimes de discrimination.

Pour que de tels espaces existent, il est essentiel de procéder à des modifications. La raison ? La plupart des villes ne sont pas adaptées aux personnes âgées, ce qui limite leur participation et leur développement. Par ailleurs, nous vieillissons tous, raison de plus pour que l’environnement dans lequel nous vivons soit également adapté à ce groupe d’âge : un environnement adapté aux personnes qui ont le plus de difficultés physiques est un environnement adapté à tout le monde.

 
Un homme faisant du vélo dans une des villes "age-friendly"

Quelques exemples de villes age-friendly 

Il y a plusieurs projets de villes age-friendly en cours. Par exemple, aux États-Unis, un pays où la population est de plus en plus vieillissante, certains endroits comme The Villages (Floride) fonctionnent comme un réseau de villages. Ce réseau qui s’étend sur 145 km dispose d’infrastructures adaptées aux personnes âgées… Êtes-vous capable d’imaginer un tel réseau ?

Malte constitue un autre exemple de pays age-friendly. Ce pays encourage considérablement la participation des personnes âgées : en plus des infrastructures appropriées, le pays veille à la santé des personnes âgées. À cette fin, le pays prend en considération les aspects suivants :

  • La participation des personnes âgées sur le marché professionnel et le marché social
  • Leur indépendance et leur autonomie en créant un espace plus adapté aux personnes qui ont des difficultés physiques
  • La sensibilisation à certains problèmes de santé comme la démence et un service spécial pour les personnes affectées
  • Des mesures en faveur de la santé mentale

Par ailleurs, les villes age-friendly encouragent le développement urbain inclusif. Cela veut dire que tous les collectifs ou une grande majorité d’entre eux peuvent interagir dans une ville qui répond à leurs besoins.

 

Comment ce concept favorise-t-il notre bien-être ?

Les villes age-friendly sont aussi appelées villes age-inclusive, c’est-à-dire des villes qui incluent tous les âges. Comme ces appellations le laissent entendre, ces villes favorisent le bien-être de tous les habitants. L’idée est de créer une communauté où tous les individus ont de la valeur. Et ce, en vue de favoriser le bon développement de l’environnement dans une ambiance communautaire.

La participation de tous au bon développement de la communauté encourage le renforcement des liens, ce qui est essentiel pour la santé sociale. Inclure les personnes âgées génère un impact positif sur les émotions, ce qui favorise une meilleure santé affective. N’est-ce pas fantastique ? Ce n’est, bien entendu, pas le seul élément dont nous avons besoin au niveau émotionnel, mais c’est un aspect qui favorise, sans aucun doute, notre bien-être.

Par ailleurs, les villes age-friendly sont véritablement engagées dans la prévention de la maladie et dans la promotion de la santé. Cela implique d’élargir sa conscience et de mettre à disposition de la communauté les meilleurs services de santé possibles. Cet aspect, bien entendu, favorise une meilleure qualité de vie.

Certaines recherches encouragent d’ailleurs l’évaluation diagnostique des villes afin de valoriser leur degré d’adaptation aux personnes âgées. C’est le cas de la recherche réalisée par Expósito Miralles, Martínez Sánchez, Munteanu Munteanu et Caballer Miedes (2017) ; ces chercheurs ont évalué l’adaptation de la ville de Castellón (Espagne) aux personnes âgées.

 
Un couple de personnes âgées vivant dans une des villes "age-friendly"

Comment encourager les villes age-friendly ?

L’idée d’une ville age-friendly nous implique tous. Nous pouvons promouvoir cette idée dans différents secteurs :

  • Professionnel : il est nécessaire de changer la façon dont nous concevons le travail et d’intégrer les personnes âgées en faisant en sorte qu’elles aient des opportunités
  • Educatif : il faut chercher à se développer de manière assertive afin d’encourager le bien-être
  • Economique : un changement au niveau du système économique est nécessaire pour que les villes age-friendly existent
  • Politique : il est nécessaire d’inclure des mesures qui promeuvent de telles villes, qui protègent les personnes âgées et qui répondent à leurs besoins
  • Urbain : il faut développer des espaces qui encouragent l’intégration

Il s’agit d’un projet avec encore de nombreuses tâches en suspens. Mais ce projet est nécessaire face à une population qui vieillit rapidement. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) encourage cette initiative et fournit des documents officiels qui orientent la création de ces villes de manière efficace. Par exemple, dans son guide age-friendly cities, l’OMS encourage les villes à créer des espaces qui facilitent la vie des personnes qui ont le plus de difficultés physiques.

 

En somme, le concept de villes age-friendly  devient de plus en plus nécessaire en raison de l’augmentation de l’espérance de vie. Nous pouvons tous participer à la création de ces villes. Il n’est pas seulement question d’éliminer les obstacles physiques ou mentaux, il faut aussi encourager toute la population à fournir des efforts pour aider les personnes qui en ont le plus besoin.

 

del Barrio Truchado, E., Rascado, S.M. & Casttiello, M.S. (2018). Del envejecimiento activo a la ciudadanía activa: el papel de la amigabilidad. Aula abierta, 47 (1), 37-44.

Expósito Miralles, S. Martínez Sánchez, J. Munteanu Munteanu, A.D., & Caballer Miedes, A. (2017). Evaluación diagnóstica del grado de adaptación de la ciudad Castellón a las personas mayores.

Organización Mundial de la Salud. (2007). Global Age-friendly Cities A GUIDE.