Les 4 types de regrets que nous pouvons tous subir

Si la plupart des êtres humains regrettent quelque chose, c'est d'avoir raté certaines occasions par peur ou par indécision. Découvrez ce que nous regrettons habituellement d'autre.
Les 4 types de regrets que nous pouvons tous subir

Dernière mise à jour : 17 juin, 2022

Les types de regrets les plus courants retracent des expériences que nous aurions aimé vivre différemment. Si être de ce monde implique de prendre des décisions presque à chaque instant, il semble aussi que nous ayons une certaine tendance au remords.

De même, peu importe combien de fois la société ou les livres d’entraide nous disent que “ne regrette rien; si c’était quelque chose de mal au moins tu as appris, et c’était bien, ça valait le coup”. Dans notre esprit, cette émotion est toujours traitée de manière négative, et à un certain âge, il y a des événements qui pèsent et blessent indiciblement.

Des erreurs, des choses faites ou pas faites, des opportunités que l’on laisse passer par indécision… Il existe de multiples déclencheurs qui tracent la trace de cette sensation profonde et dérangeante. Cependant, la science s’accorde sur l’existence de quatre domaines qui définissent les regrets les plus courants dans lesquels nous pouvons tous dériver. Nous les analysons.

“Il n’est jamais tard pour le repentir et la réparation”.

-Charles Dickens-

Les types de regrets les plus courants chez l’être humain

Beaucoup de gens traversent la vie en regrettant plus d’une représentation. Par conséquent, si à un moment donné nous rencontrons quelqu’un qui insiste sur le fait que “je ne regrette rien du tout”, il vaut mieux se méfier. Vivre, c’est faire des erreurs, foirer, se blesser parfois, se blesser et prendre des décisions totalement erronées.

Quelqu’un qui se targue de n’avoir jamais fait d’erreur n’est probablement pas conscient de l’effet de ses actions et manque de conscience de soi et d’autoréflexion. Nous pourrions donc dire que cette émotion inconfortable et dérangeante est également décisive dans notre vaste registre d’expériences.

Le regret et la déception apparaissent lorsqu’il se passe quelque chose auquel nous ne nous attendions pas. Cependant, alors que la déception est le résultat de quelque chose qui échappe à notre contrôle, le regret est plus douloureux car le sentiment de culpabilité apparaît. Dans ce cas, les événements se produisent à cause de notre responsabilité, soit à cause de nos actions, soit à cause de l’inaction…

Voyons quels sont les 4 types de regrets les plus récurrents.

homme inquiet
En moyenne, ce sont nos propres attentes (et non celles des autres) qui constituent le véritable substrat de la repentance.

1. La complainte de l’indécision

L’Université de l’Arkansas a mené une étude en 2005 sur les types de regrets les plus courants. Lorsque les gens regardent leur vie dans son ensemble et font le point, il y a une dimension qui prévaut toujours : les occasions manquées.

On regrette notre indécision à certains moments : avoir laissé passer certains trains, ne pas avoir osé franchir certains ponts, avoir dit “non” quand le cœur nous demandait un “oui”…

Ce travail de recherche parle du principe d’opportunité, c’est-à-dire de ces situations dans lesquelles l’action est nécessaire et, au lieu de cela, on choisit de prendre du recul, par l’inaction. On pourrait dire que ces expériences sont celles qui font le plus mal.

Amours perdues, entreprises non démarrées, aventures inexpérimentées… Qui ne regrette pas de ne pas avoir été quelque chose de plus audacieux ?

2. Le regret de ne pas avoir fait mieux

Quand une personne sent la fin approcher, elle regarde en arrière. La proximité de la mort nous oblige à regarder en arrière, puis l’un des 4 types de regret les plus courants émerge. Nous regrettons de ne pas avoir fait mieux avec nos enfants, de ne pas avoir été un meilleur partenaire, un meilleur ami ; mieux avec nous-mêmes aussi.

Parfois, ce sentiment est injustifié et répond à cette exigence de soi qui nous accompagne jusqu’aux âges avancés. Vous avez peut-être été la meilleure personne au monde, mais il y a toujours ce sentiment que “nous aurions pu faire mieux”.

3. La lamentation morale

Nous avons tous été blessés à un moment donné et nous avons tous à notre tour causé une sorte de douleur occasionnelle à quelqu’un. Personne n’a un record vierge dans le domaine des relations humaines.

Avoir déçu, menti, négligé ou même trahi devient de petites entailles dans le cœur qui piquent quand on regarde en arrière.

4. La complainte de la relation

La plupart d’entre nous se sentent coupables d’avoir laissé certaines relations se briser. Nombreux sont ceux qui s’ennuient de ces amis du passé avec lesquels ils ont perdu le contact. Ces relations affectives qui se sont rompues pour des raisons que nous aurions pu éviter nous ont fait mal.

Il y a ceux qui arrivent en fin de vie sans enfants, frères et sœurs, pères ou mères avec qui le lien a été rompu. Ce sont des expériences très courantes qui tissent cette souffrance latente et silencieuse qui est toujours là, malgré le temps qui passe…

Femme pensant
Il y a des regrets « portes ouvertes » (pour lesquels on peut encore faire quelque chose), mais d’autres, malheureusement, sont des regrets « portes fermées », ceux qui n’ont plus de solution et n’acceptent que l’acceptation.

Il y a des portes ouvertes…

Il est inévitable de traverser ce monde sans éprouver certains quotas de souffrance. Toutes nos décisions ne sont pas correctes et tous nos comportements ne sont pas toujours le reflet de la perfection. Nous sommes des êtres faillibles et nous finissons toujours par regretter certaines actions, des chemins non empruntés ou des relations perdues.

Il est bon de rappeler ici que bon nombre de ces regrets sont “porte ouverte”. C’est-à-dire que parfois, il y a toujours de la place pour réparer ou s’échapper, pour courir et prendre ce train qu’un jour nous avons laissé passer. Réfléchissons-y. Il n’est peut-être pas trop tard pour faire ce qui nous préoccupe encore.

Cela pourrait vous intéresser ...
Regretter quelqu’un qui ne pense même pas à vous
Nos Pensées
Lisez-le dans Nos Pensées
Regretter quelqu’un qui ne pense même pas à vous

Regretter quelqu'un qui n'est plus là, c'est normal. En réalité, bien souvent ce n'est pas un problème. Le temps passe et nous accumulons de la nos...



  • Beike DR, Markman KD, Karadogan F. What We Regret Most Are Lost Opportunities: A Theory of Regret Intensity. Personality and Social Psychology Bulletin. 2009;35(3):385-397. doi:10.1177/0146167208328329
  • Carlin N, Capps D. Coming to terms with our regrets. J Relig Health. 2009 Jun;48(2):224-39. doi: 10.1007/s10943-009-9238-x. Epub 2009 Feb 28. PMID: 19252986.
  • Gilbert DT, Morewedge CK, Risen JL, Wilson TD. Looking forward to looking backward: the misprediction of regret. Psychol Sci. 2004 May;15(5):346-50. doi: 10.1111/j.0956-7976.2004.00681.x. PMID: 15102146.